Arts à Duhamel
Un site utilisant LeWebPédagogique

Composition VIII, de Vassily Kandinsky

Composition VIII, peinture (huile sur toile) de Vassily Kandinsky (1923)

http://www.abcgallery.com/K/kandinsky/kandinsky37.html

« Créer une œuvre, c’est créer un monde », dit Kandinsky.

Titre : Composition VIII  ,1923 , 140 x 201 cm ,  au Musée Guggenheim, New York (Etats-Unis)

Voir : Guggenheim.org  & http://www.guggenheim.org/new-york/visit (pour le batiment de Frank Lloyd Wright) October 21, 2011–January 15, 2012  Expostion KANDINSKY au Musée Guggenheim de New York Vasily Kandinsky’s canvas, Painting with White Border (Bild mit weissem Rand, May 1913) was inspired by a trip the artist took to Moscow in fall 1912. Upon his return to Munich, where he had been living intermittently since 1896, Kandinsky searched for a way to visually record the “extremely powerful impressions” of his native Russia that lingered in his memory. Over a period of five months, he explored various motifs and compositions in study after study, moving freely between pencil, pen and ink, watercolor, and oil.

1) PRESENTATION DE L’ŒUVRE :

Vassily Kandinsky , né à Moscou en 1866 et mort en France en 1944, est un peintre français d’origine russe, est le fondateur de l’art abstrait (non figuratif : c’est à dire où il n’y a pas de représentation d’une réalité). Auteur de la première œuvre non figurative, donc abstraite, de l’histoire de l’art moderne, une aquarelle peinte en 1910. Mais on soupçonne Kandinsky d’avoir antidaté le tableau peut-être afin d’être considéré comme le créateur de l’art abstrait !

Il découvre l’Impressionnisme (le tableau de Monet, Les Meules, est exposé à Moscou en 1895) « Je n’ai pas tout de suite reconnu le sujet de cette peinture, racontera-t-il. Cette incompréhension me troublait et m’agaçait. Je sentais sourdement que le sujet manquait dans cette œuvre, mais je constatais aussi qu’il s’en dégageait la puissance d’une palette qui dépassait tous mes rêves. Le sujet n’était donc pas indispensable au tableau« . Kandinsky vient d’avoir la première révélation des possibilités d’une peinture non figurative.

 

Il  part étudier la peinture à Munich, puis effectue une série de voyages (France, Hollande, Tunisie, Italie, Russie) où il rencontre Cézanne, Matisse et Picasso.  Il parvient rapidement à une simplification très personnelle des formes, assortie de couleurs denses . Dès 1909, Kandinsky donne à ses tableaux des titres tels qu’Improvisation, Impression ou Composition. L’Improvisation trouve ses sources dans les impressions de la « nature intérieure », c’est-à dire inconsciente et spontanée, l’Impression trouve son origine dans l’impression directe de la nature et la Composition est une création consciente souvent précédée de nombreuses études.

Avant la Première Guerre mondiale, Kandinsky brosse des toiles abstraites sereines aux couleurs fruitées, mais le début des hostilités s’accompagne de peintures tourmentées. Durant les années 1918 à 1921, Kandinsky s’occupe du développement de la politique culturelle de la Russie bolchévique, il se consacre également à l’enseignement artistique avec un programme reposant sur l’analyse des formes et des couleurs. En 1922, il quitte l’URSS  alors que les soviétiques interdisent officiellement toute forme d’art abstrait car jugé nocif pour les idéaux socialistes et Kandinsky accepte d’enseigner au Bauhaus de Weimar (célèbre école d’architecture) en Allemagne.

Mais en 1933, comme Otto Dix, sa peinture est condamnée par le régime nazi, et l’artiste s’installe en France où il meurt en 1944 à 78 ans. Ses dernières toiles évoquent une atmosphère irréelle peuplée d’êtres microscopiques, ressemblant à des formes organiques vues sous le microscope (Bleu ciel, 1940).?? Vassily Kandinsky est certainement l’artiste le plus important de la première moitié du XXe siècle. A la fois peintre et théoricien, Kandisky a donné une nouvelle définition aux formes et aux couleurs. Après sa mort, sa femme, Nina Kandinsky, a légué l’ensemble des oeuvres en sa possession au Centre Georges Pompidou (Paris), où l’on peut voir la plus grande collection de ses peintures (avec la collection de Solomon Guggenheim). « La création d’une œuvre, c’est la création du monde« . Wassily Kandinsky.

 

2) DESCRIPTION DE L’ŒUVRE :

Formes géométriques  assez pures: cercles ; demi-cercles ; ronds ; triangles ; lignes courbes ; rectangles ; carrés ; traits fins ou épais

Couleurs : du blanc, beige, jaune, orange ……toutes jusqu’au noir. Apposées par aplats (surface d’une seule couleur) ou en dégradés

Perspective : profondeur– plans – lignes d’horizon – lignes de fuites – qui structurent tableau et  dirigent le regard du spectateur.

Univers onirique  (de rêves): bateau, bowling, pinceaux, moustache, immeubles, parcours de sport, système solaire, table, assiette, couverts, verre, disque, touches de piano…………chacun d’entre vous est libre d’y voir ce qu’il souhaite!!!

Composition asymétrique (rompt équilibre donc surprise et questionnement du spectateur).

 

3) INTERPRETATION DE L’ŒUVRE :

vidéo à projeter : http://www.centrepompidou.fr/videos/2009/20090603-kandinskyabstrait/index.html

Kandinsky donna le titre Composition à seulement une dizaine d’œuvres.

Le titre et les dimensions inhabituelles de la Composition VIII soulignent l’importance accordée par Kandinsky à ce tableau. Les auras colorées autour des cercles sont les motifs favoris de l’artiste. Dans cette œuvre, Kandinsky applique systématiquement sa conception des correspondances des couleurs et des formes. Le jaune chaud et le bleu froid fonctionnent comme deux zones fondamentales. La forme circulaire dans le coin gauche, noire et silencieuse (selon Kandinsky, le noir est égal au silence), est réchauffée par le rouge qui l’entoure. ?Les formes géométriques contrastées, les triangles qui expriment le mouvement et les cercles bien stables qui dominent, impriment à cette œuvre un effet statique ; tous les éléments s’en trouvent comme suspendus dans l’espace du tableau.

« La composition n’est donc qu’une organisation précise et logique des forces vives contenues dans des éléments sous forme de tension », écrit-il. L’ identification visuelle des formes et des principales masses colorées présentes sur la toile nécessite une observation  non seulement des formes et des couleurs utilisées dans la peinture, mais également de leur relation, de leur position  et de leur disposition sur la toile, de leur harmonie d’ensemble.

Kandinsky a d’abord réalisé de nombreuses études et aquarelles où apparaissent assez clairement des motifs figuratifs – des montagnes abruptes, un soleil, des barques avec des rameurs et d’autres figures. Ces formes individuelles deviennent, dans la peinture à l’huile, des espèces de hiéroglyphes, suspendus ou en mouvement rotatif.

Grâce à Monet, Kandinsky découvre que la couleur est beaucoup plus importante que l’objet représenté, la musique de Wagner l’a fortifié dans son sentiment que les sonorités ont des couleurs et par Rembrandt il comprit la musicalité de l’ombre et de la couleur.

Elargissement à l’art abstrait :

http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-abstrait/ENS-abstrait.html

 

 

 


Publié par duhamel le 19 avril 2012 dans 3ème,Epreuve orale au Brevet Juin 2016
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.