Arts à Duhamel
Un site utilisant LeWebPédagogique

Don Quichotte

L’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche » est un chef-d’œuvre de la littérature universelle réalisé par Miguel de Cervantes Saavedra et publié en deux partie en 1605 et 1615. L’objectif de l’auteur était avant tout pédagogique.Cervantes souhaitait en effet critiquer le monde chevaleresque et courtisan à travers la parodie des romans de chevalerie qui étaient très populaires à l’époque.

Le roman raconte les aventures de l’hidalgo Don Quichotte qui, rendu fou par la lecture de livres de chevalerie, décide de quitter son village en quête d’aventures semblables à celles de ses héros littéraires, dans le noble objectif de faire justice et protéger les plus faibles. Don Quichotte répond à tous les codes de la chevalerie en choisissant son écuyer, en se faisant appeler Don Quichotte alors qu’il s’appelle Don Alonso Quijano, en se battant pour sa Dame simple paysanne transformée par l’imagination de notre héros et en donnant un nom à son vieux cheval « Rocinante » mais Don Quichotte est tourné en « ridicule » et nous nous trouvons face à une parodie de chevalier.

La figure de Don Quichotte a été reprise maintes fois. Dans notre langue française, sans le savoir nous employons des termes faisant référence à l’œuvre de Cervantes comme par exemple:

« Ma Dulcinée »

« Se battre contre des moulins à vent »

L’œuvre de Cervantes a été adaptée par Massenet dans un opéra et la figure de Don Quichotte a été dessinée et peinte par de nombreux artistes (Daumier, Picasso, Gustave Doré ,Dalí….)

 

Nous étudierons ici plus particulièrement une gravure de Gustave Doré et un dessin de Picasso. Puis nous tâcherons d’analyser L’Acte II de l’opéra de Massenet étudié en cours de musique.

 

Gravure de Gustave Doré

gravure G.Dore?l

Gustave Doré est un illustrateur, graveur et dessinateur français né en 1832 et mort en 1883.

La gravure étudiée en classe date de 1863.Gustave Doré avant de démarrer l’illustration d’une des versions françaises de Don Quichotte a entrepris un voyage en Espagne afin de s’imprégner de la culture.

La gravure que nous allons étudier reprend le passage : « Son imagination se remplit de tout ce qu’il avait lu dans les livres (…) »

Cette gravure est en noir et blanc. Au centre on y voit Don Quichotte, on le reconnaît par sa grande taille, sa moustache, son visage émacié et son aspect élancé Il est assis et tient dans sa main droite une épée et dans sa main gauche un livre. Tout autour de lui il ya une multitude d’objets et de personnages qui semblent être disposés de façon désordonnée ce qui donne une impression de confusion. En effet Gustave Doré met en scène Don Quichotte juste avant que celui-ci ne décide de devenir chevalier errant.

Le livre que Don Quichotte tient dans sa main représente tous les romans de chevalerie lus par lui et l’épée symbolise sa volonté de devenir chevalier.

Parmi les personnages autour, on peut distinguer une dame, des chevaliers. On y voit aussi des personnages imaginaires et une tête de géant. Tous ces personnages sont traditionnellement présents dans les romans de chevalerie. On voit aussi des armures, des épées des chevaux ….

Gustave Doré en entourant Don Quichotte de tous ces personnages et ses objets montrent le passage de la réalité à la fiction, de la raison à la folie.

Dessin de Picasso :

picasso-lit-01

Pablo Picasso est un peintre espagnol ayant vécu en France. Il est né en 1881 et est mort en 1973.

Ce dessin date de 1955.

Ce dessin est en noir et blanc et on y voit Don Quichotte à droite.Il monte à cheval, sur son cheval nommé Rocinante mot inventé venant de Rocín en espagnol et qui signifie, vieux cheval, vieille monture. Picasso ne représente que la silhouette de Don Quichotte mais on le reconnaît grâce à sa grande taille, sa lance son armure, son casque de chevalier et sa barbe.

A ses côtés, son fidèle écuyer Sancho Panza, que l’on reconnaît car il est monté sur son âne, est petit par la taille et comme son nom de famille l’indique (car il signifie  la panse), a de l’embonpoint.

Picasso représente Don Quichotte en chevalier errant contrairement à Gustave Doré. Sancho et lui sont déjà sur les routes. Sur ce dessin, nous avons une indication : la représentation des moulins à vent faisant allusion à la scène où Don Quichotte se bat contre des moulins à vent les prenant pour des géants. La figure du géant était représentée dans la gravure de Gustave Doré car c’était une figure habituelle des romans de chevalerie et préfigurait finalement la scène des moulins à vent.

Conclusion :

Nous avons ici deux représentations du héros de Cervantes à deux moments différents de l’œuvre. La première, avant son départ sur les routes de la « Mancha » pour ses « fausses » aventures. On y comprend la folie de Don Quichotte et la perte de toute raison. Le dessin de Picasso représente le chevalier errant et fait allusion à la scène où celui-ci se bat contre des moulins, malgré les avertissements de son fidèle écuyer garant de sa raison.

Grâce à ce héros « à la triste figure », Cervantes présente une parodie d’une certaine société de l’époque et y présente un héros ridicule et parodique qui pourtant au travers de toute les représentations artistiques et littéraires est devenu un véritable « mythe ».


Publié par duhamel le 1 juin 2016 dans 3ème,Epreuve orale au Brevet Juin 2016
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.