Agir ensemble contre le harcèlement à l’école

Questionnaire réalisé par le réseau Canopé Support vidéo:«les injures»
•On distingue trois personnages ou groupes de personnages.
Que font-ils?
•De quoi les élèves se moquent-ils dans le film ?
•Pourquoi la différence est-elle source de moqueries?
•Qu’est-ce qui peut, à votre avis, empêcher la victime de se défendre?
•Que peut-elle ressentir?
•A-t-on le droit de prendre une photo d’un camarade et de la diffuser sur les
réseaux sociaux?

•Pourquoi est-il difficile, en tant que témoin, d’agir?

•En quoi la réaction du témoin change-t-elle la situation?
•Que pourrait-on faire d’autre pour aider une victime?
La discrimination en raison de l’apparence physique d’une personne est l’un des 20 critères de discriminations prohibés par la loi. Ces discriminations constituent un délit passible d’un emprisonnement et/ou d’une amende.
Le harcèlement est défini de la manière suivante: «Un élève est victime de harcèlement lorsqu’il subit, de façon répétitive, des actes négatifs de la part d’un ou plusieurs élèves. Un comportement négatif peut se produire lorsqu’un élève ou un groupe d’élèves inflige un malaise à un autre élève, que ce soit de manière physique (frapper, pousser, frapper du pied, pincer, retenir autrui) ou verbale (menaces,railleries, taquineries et sobriquets). Les actions négatives peuvent également être manifestées sans parole ni contact physique (grimaces, gestes obscènes, ostracisme ou refus d’accéder aux souhaits d’autrui)».
L’ostracisme consiste à tenir quelqu’un qui ne plait pas à l’écart d’un groupe ou d’une société d’une manière discriminatoire ou injuste.

Publié par

histoiregeoalasource

Nathalie Deprey, professeur D'histoire Géo au collège la Source à Rilly la Montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *