La France défaite et occupée1940-1945

 Régime de Vichy, collaboration, Résistance.(1940-1945)

 I. La défaite de 1940 entraîne le renversement de la IIIe République et la mise en place du régime de Vichy .

L’armée française est défaite par l’armée allemande en mai-juin 1940 et des millions de civils connaissent l’exode

Exode : fuite de la population civile française devant l’armée allemande en mai-juin 1940.

FICHE 15 : Pétain et la France de Vichy

Le 17 juin 1940,Pétain  a demandé l’arrêt des combats : armistice

Le régime de Vichy  : Nom donné à la période allant de juillet 1940 à juin 1944, pendant laquelle le gouvernement français, dirigé par le Maréchal Pétain, est installé à Vichy.

Les conditions de l’armistice sont très dures : divisé en plusieurs zones, le territoire est en partie occupé par les troupes allemandes. La zone libre dépend du gouvernement de Vichy.

Le régime de Vichy repose sur une forte propagande et un culte de la personnalité autour du maréchal Pétain.

Les parlementaires votent les pleins pouvoirs à Pétain, mettant fin à la IIIe République. Un régime autoritaire naît à Vichy. Fondé sur la devise « Travail, Famille, Patrie », il rejette la démocratie et le système parlementaire et se donne pour objectif l’instauration de la « révolution nationale »

La collaboration s’accentue à partir de 1942 sous l’influence de Pierre Laval, 1er ministre qui :

organise le STO et la relève STO : service du travail obligatoire

L’État français collabore à la politique antisémite nazie, par des lois sur le statut des Juifs et la déportation

L’Etat français met en place des lois discriminantes pour les juifs. La police française recense les Juifs de France et leur impose le port de l’étoile jaune. De nombreux juifs sont déportés à l’Est de l’Europe. La rafle du Veld’hiv les 16 et 17 juillet 1942 est la plus grande arrestation de juifs en France.

Il organise la milice qui traque les juifs et les résistants et qui collabore avec la Gestapo.

Milice : organisation paramilitaire créée par le régime de Vichy en 1943, en charge de la lutte contre la Résistance et de la traque des Juifs et des communistes.

II. La Résistance

FICHE 16 : DE GAULLE ET LA RESISTANCE

De Gaulle se proclame chef de la France libre, il reçoit le soutien des anglais et d’une partie de l’empire colonial. Cela lui permet de constituer une armée : les FFL, forces françaises libres, qui combat aux côtés des alliés et libère Paris en août 1944.

Dans les forêts et les montagnes se constituent des maquis qui refusent l’armistice, l’occupation et le régime de Vichy.

Les maquis sont des groupes de résistants français à l’occupation allemande pendant la 2eme GM, cachés dans des régions peu peuplées, forêts ou montagnes.

La radio ( BBC ) émet de Londres, où le général de Gaulle s’est replié en juin 1940, après  l’arrivée au pouvoir du gouvernement Pétain-Laval, favorable à l’armistice. C’est depuis  Londres que De Gaulle va continuer le combat pour la France Libre. Les messages personnels sont des messages codés adressés à la Résistance, qui annoncent des parachutages d’armes et de munitions.

De Gaulle décide d’unifier la résistance intérieure ; il confie cette tâche à Jean Moulin qui constitue le CNR : conseil national de la résistance, en mai 1943.

En 1944, tous les combattants de l’ombre sont regroupés au sein des FFI : forces françaises de l’intérieur.

Jean Moulin est arrêté et meurt après avoir été torturé par la Gestapo.

HDA LE CHANT DES PARTISANS

Publié par

histoiregeoalasource

Nathalie Deprey, professeur D'histoire Géo au collège la Source à Rilly la Montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *