Voter : une difficile conquête de 1815 à 1870 -4è

En France, le XIXe siècle est marqué par une forte instabilité politique.

Regardez les 2 vidéos ci dessus et complétez la fiche 26 : Comment le droit de vote et le nombre d’électeurs ont évolué ?

 

I.Voter sous la monarchie (1815 -1848) : un droit de vote limité

En 1815  après la chute de Napoléon, la monarchie est restaurée. Louis XVIII revient au pouvoir et fonde une monarchie constitutionnelle: c’est la Restauration.

Observez bien la constitution ci dessus et répondez à l’écrit 

aux 5 questions. ( soyez attentifs beaucoup de réponse figurent dans la 1ère vidéo ) Envoyez moi votre travail à depreylasource@gmail.com

Le roi doit composer avec les libertés acquises par les Français. Les citoyens peuvent ainsi choisir des représentants, les députés, qui votent les lois.

Le roi Louis-Philippe manipule les listes électorales et contrôle le vote de certains citoyens.

II.La naissance du suffrage universel sous la IIe République

En février 1848, à l’issue des journées révolutionnaires, la République est proclamée à Paris. Immédiatement, le suffrage universel (masculin) est mis en place, les électeurs peuvent élire les députés et le président de la République

République : régime démocratique qui renouvelle ses dirigeants par le suffrage, par opposition à la monarchie où le pouvoir exécutif est héréditaire.

Lisez le document ci dessous et observez la gravure . Expliquez , sans paraphraser ni recopier le document, quels sont les avantages du suffrage universel d’après Victor Hugo ( l’auteur du document )

suffrage universel masculin : tous les citoyens hommes ont le droit de vote.

Après la révolution des trois Glorieuses en juillet 1830, les Français mettent en place une monarchie plus libérale. Le cens ( l’impôt ) et l’âge nécessaires pour voter sont abaissés.

D’abord réservée à une élite, la pratique du droit de vote se diffuse notamment en 1848 sous la 2ème république : de très nombreux Français découvrent alors ce que c’est qu’une élection et un vote. Mais il y a toujours des exclus : les femmes, les colonisés, les mineurs de moins de 21 ans.

La première élection présidentielle est ainsi organisée en décembre 1848 ; elle porte au pouvoir Louis-Napoléon Bonaparte, le neveu de Napoléon Ier, pour un mandat de quatre ans

Mais le 2 décembre 1851, il organise un coup d’État et s’empare de tous les pouvoirs en devenant Napoléon III.

coup d’État : prise du pouvoir par la force

III. Le suffrage sous le Second Empire

Sous le Second Empire, le suffrage universel n’est pas aboli, Napoléon III fait approuver par les Français son coup d’État et le rétablissement de l’Empire au moyen de plébiscites .

Lisez le document ci dessus et répondez à l’écrit aux 2 questions

Plébiscite : un plébiscite est une consultation par laquelle le pouvoir en place demande au peuple d’exprimer son avis par un vote par oui ou non. Napoléon III l’utilise pour devenir empereur.

Le pouvoir organise des élections législatives, mais celles-ci sont étroitement contrôlées et le vote n’est pas encore secret car il n’y a pas d’isoloir.

Les candidats officiels sont largement favorisés : ils bénéficient du privilège d’avoir des affiches blanches afin d’être facilement identifiables par des électeurs dont un bon nombre sont analphabètes.

Le déroulement des élections ne garantit pas toujours la liberté de choix ni le secret du vote. Le vote reste un moment de manipulations politiques avant 1848 sous la monarchie, mais aussi avec Napoléon III durant le Second Empire.

Complétez la fiche 31 : Comment évolue la pratique du vote et quelles sont ses limites ?

 

Publié par

histoiregeoalasource

Nathalie Deprey, professeur D'histoire Géo au collège la Source à Rilly la Montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *