Les inégalités face aux risques. Géo 5e

Merci à Olivier Quinet pour cette capsule vidéo

 

Pourquoi les pays pauvres sont-ils plus vulnérables
aux risques naturels que les pays développés ?

Vulnérabilité : Degré de fragilité des sociétés face aux risques

I. Comment un pays développé et un pays en développement réagissent-ils face à une catastrophe naturelle ?

  1. Le cyclone Rita aux Etats-Unis

Un cyclone est une forte dépression accompagné de vents violents qui prend naissance au-dessus des eaux chaudes des mers tropicales.

Quelles ont été les conséquences humaines et matérielles du passage du cyclone Rita aux États-Unis?

Les gens ont été prévenus : 1 million de personnes a dû fuir la ville, il y a eu très peu de morts . L’état a pu envoyer l’armée pour protéger la population.

des gros dégâts à réparer : Arbres arrachés, bâtiments détruits, coupures d’électricité mais les assurances ont vite payé les dégâts et on a pu reconstruire.

des dommages économiques : Production du pétrole paralysé

2. Comment un pays pauvre réagit-il face à une catastrophe naturelle ? Le cyclone Sidr au Bangladesh

Le passage du cyclone Sidr au Bangladesh a eu des :

conséquences humaines : des milliers de sinistrés qui ont perdu leur moyen d’existence et se retrouvent sans abri

Conséquences matérielles : des maisons et des écoles détruites

Conséquences écologiques : les latrines contaminent l’eau potable + la destruction de la mangrove.

Le Bangladesh est un pays vulnérable car :

la moitié du territoire est situé à une altitude moyenne inférieure à 10 mètres

Le pays est très pauvre

C’est l’état le plus densément peuplé au monde

C’est un pays soumis à de nombreux risques naturels, cyclones, inondations et tsunamis

  • La pauvreté du pays aggrave les conséquences du cyclone car :
  • Les habitations sont peu solides
  • Le système d’eau potable est mal construit et peu résistant
  • Le pays dépend de l’aide humanitaire étrangère car il n’est pas en mesure de venir en aide à sa population

Une catastrophe de même intensité a  des conséquences plus lourdes dans  un pays pauvre que dans un pays développé.

II.Risques et développement à l’échelle du monde

Les risques naturels sont multiples (séismes, tsunamis…) et touchent toutes les sociétés du globe.

Ils concernent un nombre croissant de personnes et font de plus en plus de destructions. Cela s’explique par la concentration croissante des hommes dans les zones à risques (littoraux, vallées inondables…).

Globalement situés dans la zone intertropicale, les pays en développement sont très exposés aux risques (cyclones, inondations).

Les pays développés des régions tempérées doivent faire face à des catastrophes plus localisées (tempête Xynthia en 2010 en France).

Le développement durable des sociétés passe par la réduction de leur vulnérabilité face aux risques.

Fiche 38 : A quels risques industriels et technologiques les sociétés sont elles exposées ?

Les pays pauvres sont aussi plus vulnérables aux risques industriels et technologiques.

 

 

Publié par

histoiregeoalasource

Nathalie Deprey, professeur D'histoire Géo au collège la Source à Rilly la Montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *