Stop au harcèlement scolaire

Nous sommes tous complices si nous ne disons rien, une petite compilation pour vous faire réfléchir…

Définition

« Un élève est victime de harcèlement lorsqu’il est soumis de façon répétée et à long terme à des comportements agressifs visant à lui porter préjudice, le blesser ou le mettre en difficulté de la part d’un ou plusieurs élèves. Il s’agit d’une situation intentionnellement agressive, induisant une relation d’asservissement psychologique, qui se répète régulièrement. » (Olweus, 1993)

Une relation triangulaire

Le harcèlement entre élèves est une violence dans laquelle la relation victime-agresseur-spectateurs est centrale, le harceleur parvenant à faire de ses camarades spectateurs les complices de ses actes. Harceleurs et harcelés partagent souvent la même vulnérabilité. Tous les deux présentent des difficultés relationnelles et une mauvaise estime de soi mais ils ne le gèrent pas de la même manière.

Le harcèlement à l’école est puni par la loi.

Les faits sont punis même s’ils n’ont pas été commis dans les bâtiments de l’école, collège ou du lycée. En cas de condamnation, les parents des auteurs mineurs peuvent être amenés à indemniser les parents d’une victime.Les coupables de ces faits âgés de plus de 13 ans risquent des peines de prison et des amendes.

À savoir :

Le mineur victime de telles violences peut porter plainte jusqu’à ses 38 ans.

 

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Enregistrer

Enregistrer

Publié par

histoiregeoalasource

Nathalie Deprey, professeur D'histoire Géo au collège la Source à Rilly la Montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.