les sciences nazies | ARTE

 

Si la médecine nazie et ses expérimentations monstrueuses ont été partiellement jugées à Nuremberg (la plupart des coupables étaient en fuite), le rôle assigné dès 1933 par Heinrich Himmler, le maître de la SS, à l’ensemble de la communauté scientifique allemande est moins connu. Obsédé par le désir de prouver la supériorité de la race germanique, le futur maître d’œuvre de la « solution finale » crée en 1935 l’Ahnenerbe (littéralement « héritage ancestral »), institut scientifique doté de moyens colossaux pour effectuer chantiers de fouilles et expéditions à travers le monde. Si l’archéologie – dont 80 % des représentants adhèrent au parti national-socialiste – et l’anthropologie sont en première ligne, toutes les disciplines vont travailler avec ardeur à la tâche qui leur est assignée : légitimer l’entreprise d’épuration raciale, de germanisation des territoires et de domination idéologique du régime. Beaucoup de chercheurs, membres de la SS, vont aussi participer directement aux crimes de masse du nazisme, soit au sein des commandos d’extermination sur le front de l’Est, soit en se livrant à des expériences barbares sur des humains, ou encore en organisant le pillage à grande échelle des territoires conquis.

Le dictateur de Charlie Chaplin : une caricature d’Hitler/ HDA

Le dictateur de Charlie Chaplin est une œuvre étudiée en Histoire des arts en vue de l’oral de fin d’année.

Cet extrait est tiré du film Le Dictateur, réalisé par le cinéaste anglais (et principal acteur du film) Charlie Chaplin. Celui-ci s’est fait connaître à l’époque du cinéma muet avec le personnage de Charlot et un film comme les Temps Modernes. Il s’inspire des acteurs-réalisateurs, tels que Buster Keaton, référence des films comique et burlesque. Le Dictateur a été écrit en 1938, tourné en 1939 et est sorti sur les écrans en 1940. Il sort en France qu’en 1945.

Il s’agit du discours prononcé par le dictateur de Tomainia, Hynkel. Hynkel est évidemment une caricature de Hitler: on reconnaît notamment sa moustache, ses uniformes ou encore sa manière de parler lors de meetings ou à la radio. Chaplin montre bien d’ailleurs tous les instruments dont Hitler s’est servi pour constituer son personnage et imposer sa propagande aux Allemands: avec ses uniformes, Hitler aimait ainsi se montrer en militaire, en chef de guerre prêt au combat, par opposition aux autres hommes politiques en civil désignés alors comme des lâches; par ailleurs, en public, il ne discutait pas, il ne parlait pas mais il criait, il hurlait sa haine des démocraties et des Juifs, notamment lors des meetings du parti nazi.

Il s’agit ici d’une parodie des discours de Hitler pour la théâtralité des gestes, le ton vindicatif, mais cela est exagéré par la violence sur les micros (qui se plient de terreur quand Hynkel s’emporte contre les Juifs) et aussi tourné en ridicule (toussotements, discours à moié incompréhensible…)

Visionnez maintenant un discours du véritable Adolf Hitler devant la jeunesse allemande. Relevez les points communs entre la réalité et la caricature qu’en fait Charlie Chaplin.

Hynkel s’adresse aux dignitaires du régime mais aussi à une foule qui l’applaudit après chaque grande tirade, fait le salut nazi ; mais d’un simple geste (lui-même grotesque), Hynkel fait applaudir ou arrêter d’applaudir la foule : signe de l’obéissance totale des masses au dictateur. Ce qui est à la fois drôle et inquiétant ! Chaplin a bien observé la mise en scène dans les manifestations de masse comme le congrès du parti nazi à Nuremberg.

En nous faisant rire aux dépens de Hynkel, Chaplin nous fait réfléchir (et a fait réfléchir ses contemporains) sur les aspects inquiétants de Hitler et de son régime : – La violence de son discours (expansionnisme, antisémitisme…) – La mise en scène soigneuse des discours de Hitler devant les masses. – L’obéissance aveugle des foules (culte de la personnalité)

Hitler apparaît comme un véritable fou qu’il faut combattre. Pour un artiste comme Chaplin, les armes sont d’abord celle de l’humour, du burlesque.

En bonus 2 autres scènes cultes du Dictateur

La scène finale du film avec un discours très engagé de Charlie Chaplin ( à découvrir en cours de français pour les 3eC )

Hitler et le nazisme

Sur quelles promesses Hitler devient il populaire en Allemagne ? Que penser de ces promesses ?
D’après Hitler qui sont les responsables de tous les problèmes de l’Allemagne ?
Pourquoi beaucoup d’Allemands sont- ils devenus des adeptes du nazisme ?
Que se passe –t-il le 30 Janvier 1933 ?
Quelles seront les conséquences de l’incendie du Reichstag ?
Comment s’exprime la terreur nazie ?
Comment Hitler détourne l’attention de l’opinion publique pour faire oublier les violences ?
Pourquoi la nouvelle loi votée au Reichstag est- elle totalitaire ?
Que sont devenus les députés communistes, opposants politiques d’Hitler ?
Quels sont les moyens de contrôler l’opinion publique ?
Quel est l’emblème nazi ?
Pourquoi les nazis brulent ils les livres ?

MQ25_003som.indd

Enregistrer

 

 

 

Démocraties et totalitarismes dans l’entre-deux-guerres

 L’URSS de Staline : un État totalitaire

 A.1924 : Staline et la mise en place du régime totalitaire

l’URSS  : Union des Républiques Socialistes et Soviétiques.C’est un état fédéral qui compte onze républiques gouvernées par le parti bolchevik.

En 1924, la mort de Lénine ouvre sa succession. Staline, premier secrétaire du parti communiste, l’emporte sur Trotski. Staline arrive au pouvoir en faisant disparaître tous les autres dirigeants communistes

Regardez la vidéo et complétez la Fiche 6 : le régime stalinien en URSS

Staline, rassemble les terres en d’immenses complexes agricoles, les kolkhozes,en éliminant la propriété privée paysanne.

Collectivisation : mise en commun des moyens de production (terres, usines, etc.) et de distribution (chemin de fer, magasins, etc.) qui sont attribués à l’Etat ou à des coopératives.

Kolkhoze : exploitation agricole collective dans laquelle les paysans mettent en commun les outils agricoles, le bétail et les terres et partagent les bénéfices.

Les moyens de production appartiennent désormais à l’État et non à des propriétaires privés. Les moyens de production de l’agriculture sont collectivisés.

plan quinquennal : plan définissant des objectifs de production pour une durée de cinq ans, et prennent, en URSS, un caractère obligatoire

La collectivisation est menée de 1929 à 1933 de façon violente. Deux millions de paysans réfractaires, en particuliers les koulaks, sont déportés

Koulak :  paysan propriétaire opposé à la collectivisation.

Les entreprises sont nationalisées et Staline porte l’effort sur l’industrie lourde et les transports.

En 1940, l’URSS est devenue la 3ème puissance industrielle mondiale.

B. Une population soviétique embrigadée et contrôlée

En URSS, tous les moyens d’information sont contrôlés par l’État.

Stakhanov est présenté par la propagande russe comme un  modèle pour inciter les ouvriers à produire plus et pour justifier l’augmentation des cadences de production. L’ouvrier idéal doit être, sous peine de sanctions, stakhanoviste : produire plus et plus vite.

Culte de la personnalité : pratiques diverses (éloges, diffusion de portraits, etc.) qui poussent à considérer un homme comme un héros, un surhomme.

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont embrigadés dans les jeunesses communistes : conditionnés à obéir et à glorifier le parti communiste.

Toute opposition au parti unique est interdite.

Goulag : ensemble des camps de travaux forcés du régime soviétique

II, Hitler et le nazisme dans l’ Allemagne des années 30

Regardez les 2 vidéos et répondez au questionnaire sur Hitler et le nazisme ( la 2e vidéo ) :

Hitler nazisme classe inversée

A La crise économique favorise la montée du nazisme en Allemagne

En Allemagne, le nouveau régime créé après la Première Guerre mondiale est très fragile. Le parti nazi apparait en 1919.

Complétez la Fiche 7 : Comment le parti nazi établit il une dictature totalitaire ?

Le parti nazi remporte de plus en plus de suffrages lors des élections législatives au fur et à mesure que le chômage se développe en Allemagne. Le parti nazi promet de résoudre la crise économique en donnant « du travail et du pain ».

Le programme du parti nazi :

-le nationalisme pangermaniste qui pousse à l’union avec l’Autriche

– La haine du diktat de Versailles, et la volonté de revanche.

– un antisémitisme obsessionnel : haine des juifs

– le refus de la démocratie et de la république corrompue et défaitiste

Le parti nazi, d’Adolf Hitler,  est une organisation d’extrême droite parmi celles qui prospèrent  dans ce contexte de crise.

Nazisme : contraction de national-socialisme, nom de la doctrine raciste, antisémite, nationaliste, anti-démocratique d’Adolf Hitler.

Complétez la Fiche 8 : L’idéologie du régime totalitaire nazi

Par la loi du 24 mars 1933, Hitler devient Reich führer avec tous les pouvoirs.

Hitler arrive au pouvoir en 1933 et met immédiatement en place une dictature totalitaire : suppression des libertés individuelles, de la liberté de la presse, arrestation de milliers de personnes, élimination des partis politiques…

B. Un régime nazi totalitaire et raciste

Le régime nazi est un régime totalitaire, dans lequel l’État suit l’idéologie nazie et résumée par le slogan :« Ein Volk, ein Reich, ein Führer » (« Un peuple, un empire, un chef »).

Hitler établit une hiérarchie des races : il prétend que les Allemands appartiennent à une race dite aryenne, qu’il faut purifier en écartant les Juifs, les Tziganes ou encore les Noirs, jugés inférieurs.

Les lois de Nuremberg en 1935 instaurent une distinction et une séparation entre Juifs et Allemands. Les juifs perdent leur citoyenneté.

Les juifs, traités en parasites,  sont victimes de mesures discriminatoires : exclusion de l’administration, des universités, boycott des magasins juifs

Antisémitisme : pratiques racistes dirigées contre les juifs

Les violences antisémites se multiplient comme au cours de la nuit de Cristal en novembre 1938.

La presse, la radio, le cinéma sont mis au service du chef. Les ouvrages considérés comme dangereux sont interdits

Les livres et programmes scolaires revus et corrigés en fonction des idées du parti, pour développer une pensée unique.

La propagande chante la gloire  d’Hitler .

La population est embrigadée dans des organisations de masse et endoctrinée par l’intense propagande.

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont embrigadés dans des organisations de jeunesses hitlériennes

Les SS et  la Gestapo  ou le NKVD russe (: police politique disposant de tous les pouvoirs), se chargent de faire régner la terreur pour supprimer toute opposition.

Les opposants sont traqués par une police politique et envoyés dans des camps (camps de concentration en Allemagne, goulag en URSS).

Les régimes russes et nazis soumettent totalement les individus à l’état et à son chef : ce sont des régimes totalitaires.

Régime totalitaire : dictature à parti unique qui, par la terreur et la propagande, cherche à contrôler totalement la population et à obtenir son adhésion.

III. La résistance de la démocratie en France

Regardez la vidéo et complétez le Questionnaire :

Classe inversée fp

A, Crise économique et impuissance des gouvernements français

La crise économique mondiale des années 1930 fait monter le chômage et baisser le niveau de vie en France comme en Europe.

La crise provoque la misère … Le mécontentement s’accroît, la montée des difficultés renforce l’hostilité à l’égard des étrangers.

Les difficultés dues à la crise économique favorisent l’instabilité politique .

L’impuissance de la classe politique et l’instabilité gouvernementale suscitent des critiques contre le régime .

Des organisations d’extrême droite, les ligues, propagent la haine de la République parlementaire, des communistes, des juifs et des étrangers et tiennent des discours antidémocratique, nationalistes et xénophobes.

ligues d’extrême droite : mouvements politiques opposés au régime parlementaire et qui s’appuient souvent sur une organisation paramilitaire (uniformes, drapeaux, défilés…)

Les partis de gauche et les syndicats décident de s’unir pour faire face au péril fasciste, ils défilent ensemble en 1935, les socialistes et les communistes sont rejoints par les radicaux.

Cette coalition de gauche adopte pour slogan « pain, paix et liberté » et prend le nom de Front populaire.

Dans le contexte de crise économique, le Front populaire veut lutter contre la « misère » face aux succès des régimes dictatoriaux et  à l’essor des mouvements d’extrême-droite en France

B. Le Front populaire en 1936 et les grandes lois sociales

Le Front Populaire est l’union des partis de gauche pour les législatives de 1936 :

Léon Blum devient président du conseil, donc chef de ce gouvernement.

 Complétez la FICHE 9 : le Front populaire

Semaine de 40 h, contrats collectifs, congés payés

Accords Matignon

La crise économique et les divisions provoquent la démission de Léon Blum en juin 1937.

Malgré son échec, il a donné une dignité au monde ouvrier, mais l’économie n’est pas redressée et la France reste divisée devant la menace allemande.

C. Des démocraties impuissantes face à la menace allemande

Le programme nazi est expansionniste et pangermaniste. Hitler veut établir un Reich millénaire, rassemblant toutes les populations de langue et de culture allemande, et doté d’un « espace vital » à l’est

En 1935, Hitler réarme le pays, rétablit le service militaire.

La 1ère violation du traité de Versailles est la remilitarisation de la Rhénanie.

En 1938 il annexe l’Autriche : c’est l’Anschluss

Puis il annexe les Sudètes en septembre 1938.

Les Français et les Anglais cèdent devant Hitler lors de la conférence de Munich (septembre 1938).

La France, le Royaume-Uni et l’Italie acceptent le rattachement au Reich des Sudètes pour éviter une guerre. Mais l’invasion de la Pologne poussera la France et L’Angleterre à déclarer la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939 : début de la 2ème guerre mondiale

 

Révisez avec QUIZLET : https://quizlet.com/_705vec?x=1jqt&i=1yvzdh  et https://quizlet.com/_6udxil?x=1jqt&i=1yvzdh et aussi https://quizlet.com/_709xcg?x=1jqt&i=1yvzdh

 

Staline le tyran rouge

STALINE LE TYRAN ROUGE

Regardez la vidéo entière en cliquant ici :https://gloria.tv/post/Aj9aWYoLBeKh38QAXdCdKrzxh

Documentaire TV remarquable sortie en 2007 (et passé sur M6 en 2011) avec images d’archives colorisées. Réalisé par Serge de Sampigny, Mathieu Schwartz, Yvan Demeulandre. Durée : 1h 23 min

Ce documentaire, réalisé uniquement à base d’images d’archives, a reçu le label du ministère de l’Education pour être utilisé dans le milieu scolaire.

Le 9 mars 1953, Staline est enterré à Moscou devant un million de personnes. Des obsèques dignes d’un véritable demi-dieu. Ultime paradoxe pour celui qui est aujourd’hui considéré comme l’un des plus terribles criminels de l’histoire du XXème siècle. Car en 30 ans de règne absolu, « le petit père des peuples » a causé la mort de plus de 20 millions de personnes… Porteur d’un bel idéal, très vite oublié, il écrase sans états d’âme tous ceux qui s’opposent à lui, « même par la pensée ». Goulag, famine, exécutions, torture : sa politique répressive n’aura pratiquement aucune limite. Bourreau de ses opposants mais aussi parfois de ses amis ou dans sa propre famille, l’itinéraire de Staline est un véritable roman noir. À l’aide d’images, de documents exceptionnels et de nombreux témoignages de l’époque, ce film raconte l’histoire terrible d’un homme qui a transformé un rêve en cauchemar. Ce documentaire tente de comprendre, sans parti pris ni complaisance, comment un grand rêve collectif a pu aboutir à tant de souffrances…

Visionnez la vidéo du début  jusque 12’30

  1. Quel est la signification du nom de Staline ? A quelle occasion s’est- il attribué ce surnom ?
  2. A quelle occasion prend- il le pouvoir ?
  3. Que fait- il de son rival, Trotski ?
  4. D’où dirige-t-il l’URSS ?
  5. A qui dit-il consacrer toute sa force et chaque goutte de son sang ?
  6. Que décide-t-il au sujet de la religion ?
  7. Quelle est pour lui la société idéale ?
  8. Relevez des exemples de grands chantiers réalisés en URSS pour moderniser le pays :
  9. Dans quels lieux surprenants affichait-on le portrait de Staline ?
  10. Quelle phrase fait- il inscrire dans sa biographie officielle ?

Visionnez de 16’ à 31’30

  1. Quelles sont les conséquences de sa politique dans la vie quotidienne des Russes ?
  2. Comment réagit Staline ?
  3. Comment fait-il pour rendre crédible les procès politiques ?
  4. Quel est le message donné par de tels procès ?
  5. Qui sont les grandes victimes dans les campagnes ?
  6. Comment agissent les policiers de Staline dans les campagnes ?
  7. Quelles sont les conséquences de cette politique de terreur dans les campagnes d’Ukraine ?
  8. Quelle Ukraine est montrée à la délégation française en visite ? Qu’en déduisez-vous ?
  9. Quelle est la mission confiée aux journalistes et cinéastes ?

Visionnez de 31’30 à 49’

  1. Où emmène-t-on les suspects arrêtés ?
  2. Quel est le rôle de la rééducation par le travail ?
  3. Relevez le taux de mortalité des prisonniers qui ont construit le canal menant jusqu’à la Baltique ?
  4. Que sont devenus ses amis après la mort de Lénine ?
  5. Comment Staline conditionne-t-il l’opinion ?
  6. Qu’encourage-t-il contre ceux qui semblent menacer son pouvoir ?
  7. Quel est le résultat la grande terreur ?