LE TOURISME ET SES ESPACES

Le tourisme  international : déplacement de plus de 24 heures dans un pays étranger, pour les loisirs.

I.Des touristes de plus en plus nombreux

FICHE 48 : le tourisme mondial et ses espaces

La majorité des touristes internationaux voyage en avion, moyen de transport le plus polluant.

La plupart des touristes internationaux partent des pays du Nord. Ils se dirigent surtout vers d’autres pays du Nord et vers les pays du Sud, où ils disposent d’un fort pouvoir d’achat.

Dans les pays émergents comme la Chine ou l’Inde, où l’on voit apparaître une classe moyenne nombreuse, les nouveaux touristes se comptent par dizaines de millions.

De nombreux territoires ne sont pas ou très peu concernés par ce phénomène. L’Afrique est le continent le moins fréquenté, surtout en raison de l’instabilité politique et des guerres qu’il connaît.

Les causes de l’explosion du tourisme international sont la baisse des prix et le développement des transports aériens, le développement des communications qui facilitent la réservation des séjour à l’autre bout du monde, l’enrichissement de la planète.

II.Des espaces aménagés pour des pratiques diverses

A.Val Thorens, une station de sports d’hiver

Les pentes enneigées des grands massifs montagneux des pays du Nord sont également aménagées pour le tourisme de masse hivernal

Des aménagements très importants ont été réalisés afin d’accueillir les touristes : Station de sport d’hiver : vastes domaines skiables + discothèques, grandes barres d’immeubles, reliées aux remontées mécaniques.

B.De nouvelles pratiques touristiques : le tourisme vert dans le Cantal

Le tourisme vert : tourisme centré sur la découverte et le respect de l’environnement, qui se développe dans les espaces naturels et ruraux.

C.Un littoral aménagé pour le tourisme de masse : Cancún

Cancun : une étude de cas sur le tourisme et ses effets (4e) - Site de enseigner-la-geographie !

L’état mexicain a fait construire la station balnéaire et l’aéroport de Cancún dans les années 1970. Comme Cancun plusieurs littoraux sont fortement artificialisées pour accueillir le tourisme de masse

Questionnaire sur Cancun avec vidéo : étude de cas de la leçon

+ visite Cancun avec Google earth 

Le tourisme de masse : type de tourisme que l’on trouve dans des espaces aménagés pour accueillir un grand nombre de voyageurs, à des prix abordables.

Station balnéaire : une ville aménagée en bord de mer pour accueillir le tourisme de masse

Artificialiser : retirer son état naturel, forestier ou agricole à un espace, par des aménagements (constructions, équipement de loisir)

III. Les effets des flux touristiques

A.Des conséquences sur l’environnement

Le tourisme de masse est à l’origine d’une dégradation de l’environnement : à Cancun l’écosystème de la mangrove a été détruit, les déchets envahissent la périphérie de la station.

Voir vidéo tourisme de masse à Venise

La liste des impacts négatifs du tourisme sur l’environnement est longue. Tout d’abord, il faut citer le problème de la bétonisation surtout au bord des côtes. En effet, si le flux de voyageurs augmente, la construction d’infrastructures augmente donc proportionnellement entraînant la destruction de la biodiversité.
Dans la même logique, le tourisme pousse à une surconsommation d’énergie et donc à une augmentation des besoins en ressources naturelles. Le tourisme serait aussi une des causes principales des déchets en mer selon la WWF. Tout ça sans oublier la pollution des eaux liée par exemple à l’utilisation de crème solaire.

B.Des Revenus fragiles et qui profitent peu aux populations locales

Les revenus du tourisme permettent d’améliorer le niveau de vie d’une partie des populations locales.

Le tourisme rapporte beaucoup d’argent : +de 10 % des richesses produites chaque année au Mexique. Mais cet argent revient principalement aux grandes multinationales des pays riches qui organisent le tourisme de masse

Le tourisme est un secteur économique considérable. Il permet de créer des emplois, d’améliorer les infrastructures publiques et transforme les paysages.

La population indigène des pays du Sud est souvent mal payée et contrainte d’habiter dans des bidonvilles situés à l’écart des stations balnéaires.

Les salaires sont très bas, les populations des pays pauvres et touristiques subissent une exploitation économique au profit des grands voyagistes et des touristes des pays riches. Ils sont maintenus dans la pauvreté et dépendant de l’activité touristique.

Il existe cependant une alternative au tourisme de masse, l’écotourisme éthique ou solidaire : Une forme de tourisme qui respecte la nature et les populations locales

Carte mentales des flux touristiques à connaitre