La République et les evolutions de la société

La République et les ouvriers : le Front populaire (1936)

Sous la III République , les ouvriers restent en marge , la République réprime les grèves .Nombreux sont ceux dont les idées anarchistes , socialistes et marxiste séduisent .les ouvriers se rassemblent dans des organisations syndicales dont la plus importante est la CGT crée en 1895.Un parti socialiste ( SFIO )  est créé en 1905 , son objectif : améliorer la situation des ouvriers /prolétariat par les lois . Cependant les ouvriers , leurs syndicats et la SFIO sont profondement républicains .La montée du fascisme en Europe dans les années 30 , la crise économique et la montée des ligues d’extrême -droite en France ressoude les partis de gauche divisé en deux branches ( communiste et socialiste ) suite à la révolution de 1917 et le Congrès de Tour .

La SFIO, le PCF , le parti radical s’allient en 1935 dans la perspective des élections législatives de 1936 , c’est le FRONT POPULAIRE. La victoire du front populaire provoque une vague d’espoir de jours meilleurs , les ouvriers font grève , bien décidé à profiter de cette opportunité politique .

Les Accords Matignon seront signé le 8 juin 1936 , ils prévoient des augmentations de salaires , généralise les conventions collectives et les délégués ouvriers .Par la suite la durée du travail st réduite à 40h , deux semaines de congés payés sont accordés .

Le printemps 1936 est restée dans les mémoires comme une embellie sociale et fraternelle .

EXTRAIT de J RENOIR la vie est à nous

Pour les élections législatives de 1936, le Parti Communiste Français commande La Vie est à nous à un collectif de réalisateurs. Dans une France soumise à la menace fasciste et exploitée par les 200 familles les plus riches, les actions du Parti Communiste Français sont illustrées par trois saynètes prenant place dans l’industrie et dans le monde paysan, et sont verbalisées par des discours des dirigeants du parti

REPUBLIQUE,RELIGIONS ET LAICITE

LA PLACE DES FEMMES DANS LA VIE POLITIQUE ET SOCIALE EN FRANCE AU XIX°s

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *