La gouvernance économique mondiale depuis le sommet du G7 en 1975

Visionner et prendre des notes

Au lendemain de la seconde guerre mondiale , des institutions comme le Fonds monétaire international (FMI) ou la banque internationale pour la reconstruction & le développement (BIRD) tente d’assurer une gouvernance mondiale et de fournir un cadre propice au dvlpt .A partir des années 70, l’accelération de la mondialisation et l’émergence d’un monde multipolaire obligent à repenser cette gouvernance économique mondiale .Dans le même temps , la prise de conscience des dérives sociales et environnementales du capitalisme libéral engendre la naissance de mouvement comme l’altermondialisme . Comment construire une  gouvernance économique mondiale dans un contexte de crise et de concurrence ?

La notion de gouvernance mondiale fait son apparition dans le champ des relations internationales vers la fin des années 80. Elle renvoi à l’idée d’un mode de régulation supranationale édictant des règles d’organisation à l’échelle de la planète, issue le plus souvent de la coopération internationale.

les nouveaux visages de l’économie mondiale

un nouvel élan de la mondialisation

La mondialisation s’accélère à partir des années 70.les exportations mondiales de marchandises passent de 579 à 1 838 milliards de $ entre 1975 et 1983 , puis progresse encore pour atteindre 12 178 milliards de $ en 2009

La dérégulation financière ( allégement ou suppression des règles des marchés financiers ), les privatisations et les dispositifs légaux ou illégaux de défiscalisation encouragent la libre circulation des capitaux et les délocalisations .

Les progrès dans les domaines des transports depuis le conteneur jusqu’à internet accompagne ce nouvel élan de la mondialisation.

L’avènement d’un monde multipolaire

la division internationale du travail permet l’essor de nouveaux pays industrialisés comme les 4 dragons asiatiques (Corée du S , Taiwan, Hong-Kong , Singapour ) .

Au début du XXI°s s’affirme un monde multipolaire .Les BRICS connaissent une forte croissance et entendant bouleverser la hiérarchie des puissances .La Chine dès le début des années 80 et l’Inde à partir des années 90 ouvrent leurs économies sur le monde et attirent des IDE devenant des acteurs majeurs de la mondialisation .

La récurrence des crises économiques

Choc pétroliers en 1973, 1979, crises financière de 2008 , ces crises économiques récurrentes ébranlent les économies mondiales .

Les difficultés d’une gouvernance économique mondiale

Des institutions internationales défaillantes

les turbulences économiques du début des années 70 ( fin de la convertibilité du $ en or , choc pétroliers de 1973 et fin de la stabilité monétaire ) mettent à bas le système de Bretton Woods .

Le FMI , la banque mondiale ou le GATT ne parviennent pas à prévenir ni à éviter les crises économiques .les programmes d’ajustement structurels imposés aux pays en difficultés sont en outre considérés comme des instruments de domination du Nord sur les Suds .

Ces institutions manquent de transparence et souffrent d’un déficit démocratique puisqu’elles sont contrôlées par les EU et l’Europe .

En 1995, l’OMC ( organisation mondiale du commerce )succède au GATT.Elle travaille à faciliter les échanges mondiaux mais à de plus en plus de mal à signer des accords impliquant les 195 membres .

Le retour des États

Les Etats aspirent à prendre en main la gouvernance économique mondiale en multipliant les rencontres et les sommets .Depuis le G 6 en 1975 jusqu’au G 20 aujourd’hui, les pays les plus riches de la planète entendent fixer les grandes orientations de l’économie mondiale.

Les Etats développent aussi des traités inter-étatique tel que le CETA ( traité de libre -échange entre le CANADA et l’UE )

les organisations régionales  d’Etats  comme l’UE peinent à maintenir des solidarités en période de crise .La crise Grecque en 2009 l’a bien montré : au bord de la faillite la Grèce a bénéficié de prêts de la part de l’UE et du FMI en contrepartie d’ajustement structurels ( économie d’austérité )qui ont créer des tensions au sein de l’UE .

Le poids croissant des sociétés civiles

Face aux États et aux institutions internationales , la société civile s’est organisée pour peser dans la gouvernance mondiale .Les ONG jouent un rôle grandissant car elles se spécialisent dans des domaines variées : développement , défense des droits de l’Homme , protection de l’environnement .On peut citer Amnesty international, Greenpeace , Médecins sans frontières …

D’autres associations comme ATTAC crée en 1988 ou des syndicats sont trés actifs pour dénoncer les dérives de l’économie libérale.

En parallèle , les patrons s’organisent aussi en se rencontrant tout les ans à Davos

Une autre gouvernance économique mondiale ?

L’altermondialisme

Né dans les années 80, le courant altermondialiste rassemble  des acteurs aux intérêts variés .Les uns protestent contre les inégalités crées par la mondialisation , les autres dénoncent l’action des firmes internationales et des acteurs de la finance internationale, d’autres encore refusent l’hégémonie des E-U.Bref tous veulent rompre avec le libéralisme et veulent mettre en place une gouvernance économique mondiale prenant en compte les enjeux sociaux et environnementaux .

A la fin  des années 90 , tous ces thèmes sont débattus lors des forums sociaux .Le premier de ces forums date de 2001 à Porto Alegre .

Des enjeux renouvelés au XXI°s

L’augmentation des besoins énergétiques de population toujours plus nombreuses , les enjeux du développement durable , les crises économiques mondiales aux effets dévastateurs avec la marginalisation accéléré de certaines régions du monde .

Dans les institutions internationales , les réformes en cours devraient améliorer leur légitimité .Ainsi en 2010, le FMi a réformé son mode de gouvernance pour renforcer la participation des pays émergents ou en développement.

Fort d’une image positive et d’une vocation universelle , l’ONU pourrait aussi devenir un acteur majeur de la régulation économique car elle possède des institutions en charge des problèmes économiques comme le PNUD ( programme des nations-unies pour le développement ) ou l’OIT ( organisation internationale du travail.)

RECAP en schéma Comme accroche pour une composition: la guerre commerciale entre la Chine et les E-U

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *