Rédiger l’introduction de dissertation

6 06 2012

 

L’introduction étapes par étapes:

 

L’introduction se compose de trois paragraphes:

  • l’accroche et annonce du sujet
  • la problématique : définitions des termes et problème philosophique
  • l’annonce de plan

 

  1. L’accroche:

 

Evitez les phrases générales et les citations plaquées. Préférez une situation concrète qui amène à poser le sujet. On peut par exemple illustrer comment le sujet posé est source de débats.

 

Ex: Sujet: L’Etat favorise-t-il la liberté ?

 

Les Etats démocratiques semblent permettre de garantir les libertés des individus. Mais en même temps, dans les dictatures, ou même parfois dans des Etats démocratiques, le pouvoir étatique peut abuser de son pouvoir pour opprimer les citoyens. Par conséquent, on peut se demander: « l’Etat favorise-t-il la liberté ? »

Énoncez le sujet sans en modifier la formulation. Le mettre entre guillemet pour bien montrer que vous le citez tel quel.

  1. La problématique:

C’est le raisonnement formé par l’analyse des termes (leur définition) et qui aboutie à la formulation d’un problème philosophique qui est différent du sujet. Le problème philosophique fait ressortir ce qui fait problème dans le sujet. Il peut être énoncé sous la forme d’un syllogisme.

Exemple:

La liberté c’est le fait de ne pas être contraint. Or l’Etat peut apparaître comme le produit d’un contrat institué en vue de protéger les droits des individus et de garantir l’intérêt général. Mais l’Etat est une institution centralisé organisée de manière hiérarchique. Par conséquent, l’Etat a-t-il pour fonction de garantir les libertés individuelles ou exerce-t-il un rapport de domination sur le citoyens en centralisant le pouvoir politique ?

Il est possible de remarquer que la problématique peut s’énoncer en déterminant en quoi une des notions est ambivalente et donc peut être défini de deux manières différentes.

  1. L’annonce de plan:

    Les parties ne doivent pas être juxtaposées. Mais elles obéissent à la logique d’un raisonnement. Le plan correspond au raisonnement que vous suivez pour répondre à la question. On doit pouvoir suivre ce raisonnement dans votre annonce de plan.

Exemple:

L’Etat peut apparaître au premier abord comme limitant ma liberté (Première Partie). Néanmoins, cette limitation peut être nécessaire pour permettre une liberté compatible avec la vie ensociété (Deuxième Partie). Cependant, il s’avère peut-être nécessaire de limiter les abus possibles de l’Etat contre les liberté (Troisième Partie).

[ Il est possible de remarquer que dans les trois cas, on a trois options philosophiques différentes: I) La liberté c’est faire ce qui me plaît (sens); II) la liberté c’est agir conformément à la raison (raison) III) Mais l’Etat n’agit bien que s’il se soumet à un idéal de justice (esprit). ]

L’introduction rédigée: 

              Les Etats démocratiques semblent permettre de garantir les libertés des individus. Mais en même temps, dans les dictatures, ou même dans des Etats démocratiques, le pouvoir étatique peut abuser de son pouvoir pour opprimer les citoyens. Par conséquent, on peut se demander: l’Etat favorise-t-il la liberté ?

           La liberté c’est le fait de ne pas être contraint. Or l’Etat peut apparaître comme le produit d’un contrat institué en vue de protéger les droits des individus et de garantir l’intérêt général. Mais l’Etat est une institution centralisé organisée de manière hiérarchique. Par conséquent, l’Etat a-t-il pour fonction de garantir les libertés individuelles ou exerce-t-il un rapport de domination sur le citoyens en centralisant le pouvoir politique ?

               L’Etat peut apparaître au premier abord comme limitant ma liberté (Première Partie). Néanmoins, cette limitation peut être nécessaire pour permettre une liberté compatible avec la vie ensociété (Deuxième Partie). Cependant, il s’avère peut-être nécessaire de limiter les abus possibles de l’Etat contre les liberté (Troisième Partie).

Annexe: Propositions de plan classiques:

Plan 1: 

I- L’opinion immédiate (sens, sentiment…) (Thèse)

Transition

II- La thèse de la raison. (anti-thèse)

Plan 2: 

I- L’opinion immédiate (sens, sentiment…)

II- Réfutation de la première partie

III- La thèse de la raison

Plan 3:  

I- L’opinion immédiate (sens, sentiment…)

transition

II- La thèse de la raison (matérialiste rationaliste)

transition

III- La thèse idéaliste rationaliste

(Dans le plan 3, il est possible d’inverser le II et le III, en fonction de ses préférences philosophiques)


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire