Feb 11 2011

Lettre de Soleiman à Jamal

Publié par Clémence dans Créer, Lettre      

Mon frère,

J’y suis enfin arrivé, j’ai enfin atteint les portes de l’Europe après plusieurs mois d’errance et de désespoir. Après t’avoir vu pour la dernière fois à la frontière de la Libye j’ai franchi celle de l’Algérie puis il y a quelques jours celle du Maroc. Je ne te cache pas que ce périple a été difficile et éprouvant, mais désormais je suis libre et ce, en partie grâce à toi. Tu aurais dû être à mes côtés en ce moment mais cette maladie en a malheureusement décidé autrement. Tu sais, j’ai cette mélancolie qui m’envahit lorsque je repense au passé ; notre pays, notre famille et nos habitudes me manquent terriblement. Cependant j’ai conscience que, à partir de maintenant, je dois avancer et tracer ma route seul. Je t’écris du centre de détention où nous avons été placés provisoirement, mes compagnons et moi. Demain, nous allons être relâchés mais je ne sais pas encore exactement où je vais aller, je vais peut-être me diriger vers les terres espagnoles. Je t’avoue que je suis un peu déboussolé, un peu effrayé… Heureusement que mon ami Boubakar est à mes côtés pour me guider et veiller sur moi. Tu sais, c’est un homme sage et bon ; j’ai eu la chance de rencontrer une telle personne. Je ne sais pas ce que tu deviens et cela me rend fou. J’ignore si tu es déjà parti ou si tu luttes encore contre cette terrible maladie mais sache qu’il n’y a pas un jour durant lequel je ne pense à toi. J’ignore où cette lettre atterrira et Dieu sait qui la lira, ceci n’est juste qu’un message d’un homme pleurant son unique frère.

J’espère que là où tu es tu veilles sur moi,

Soleiman.

Source image.


Feb 11 2011

Objet – Le collier de perles

Publié par Leïla dans Objet, Sélectionner      

J’ai trouvé intéressant le collier de perles vertes car il est beaucoup cité dans le roman. Il prend une place importante dans l’histoire car c’est au moment où les deux frères Jamal et Soleiman doivent se quitter, que Jamal lui donne ce collier, signe qu’avec celui-ci il ne l’oubliera pas et lui portera chance durant son périple lorsqu’il  passera la frontière.

Tout au long de son voyage, Soleiman n’a alors jamais cessé de penser à son frère et de sentir son collier de perles vertes autour de son cou. Seulement au fur et à mesure du voyage, Soleiman se rendait compte qu’il « grandissait » (il a acquis une certaine maturité de part ses rencontres avec les gens autres que sa famille mais aussi par la durée du voyage), c’est alors qu’il a décidé de vendre le collier de perles vertes à un homme qu’il dit avoir changé sa vie et sa façon de voir les choses (plus son parcours évoluait plus il se disait vieillir).

Ce collier est peut être lié aussi à la couleur verte qui est la couleur de l’espoir (espoir d’arriver un jour en Espagne, le pays qu’il voulait atteindre depuis toujours).



Feb 11 2011

Journal intime de Soleiman

Publié par soraya dans Créer, Journal intime      

Huit mois

Déjà huit mois que je suis parti, huit mois que je t’ai quitté mon frère, j’aimerai tellement que tu sois avec moi mais malheureusement tu as attrapé cette foutue maladie. Si seulement nous étions en Europe, là-bas tu pourrais être soigné , tu aurais des médicaments facilement. Bientôt je serai en Europe, je vais y arriver avec Boubakar. Déjà six mois que je l’ai rencontré, je ne le quitterai plus. Dans quelques minutes, nous allons passer de l’autre côté, traverser ces deux murs qui nous séparent du bonheur, nous allons réussir, Boubakar et moi, ensemble même s’il m’a fait promettre de ne pas m’occuper de lui quand l’assaut sera donné.  Je ne peux pas l’abandonner,  c’est la seule personne en qui j’ai confiance et qui m’accompagne dans cette aventure, celle qui te « remplace » un peu. Tu verras, je te ferai rencontrer Boubakar quand je viendrai t’apporter ce journal que j’écris pour toi mon frère.

Frontière entre le Maroc et l'Espagne


Feb 11 2011

Question sur la couverture

Publié par Elisa dans Questions à Laurent Gaudé      

Qui sont les personnages représentés sur la couverture de votre ouvrage ?

Y a-t-il un lien avec le voyage de Salvatore Piracci en barque

ou évoque-t-elle plutôt l’abandon des immigrés lors des traversées ?

Est-ce au contraire car la couverture évoque ces deux idées

que vous l’avez choisie ?

Pour créer le lien entre les deux histoires ?



Feb 11 2011

Question à Laurent Gaudé

Publié par Elodie L-V dans Questions à Laurent Gaudé      

Pourquoi avoir raconté deux histoires en parallèle?

Pourquoi quand vous parliez de Soleiman ,

avez-vous employé le pronom personnel « je »,

et quand vous parliez du Commandant salvatore Piracci,

avez-vous employé le pronom « il »?

Source de l’image