Feb 17 2011

Episode (suite)

Publié par Eloïse dans Episode, Sélectionner      

Quand la mer se déchaîne… (suite)


Tout d’abord, on trouve de nombreuses personnifications qui rendent le récit vivant et touchant. Aussi la syntaxe est courte et nous place dans le suspense alors que nous nous doutons déjà de l’issue de l’histoire.
La tempête, qui n’empêche pas Salvatore de continuer à chercher, est synonyme du combat qu’il a commencé contre l’injustice. Salvatore nous montre aussi la colère, la frustration face à son impuissance. La mer qui autour de lui se déchaîne renvoie aux forces de la nature qui sont nettement plus fortes que celle de l’homme et qui ramènent à la fragilité de l’être humain. Le récit est écrit de tel sorte, que l’on réussit à se sentir démuni, faible, comme Salvatore et ainsi on réussit à s’identifier et à ressentir l’histoire comme le personnage.
Mais, on peut également ajouter que c’est un combat contre lui-même et sa vie actuelle qu’il entreprend. En effet, il est actuellement en désaccord avec sa vie.
D’autre part, la sirène qui retentit correspond au cri de désespoir qu’a envie de pousser Salvatore en pensant à ces clandestins et également à la tristesse, au chagrin qu’il ressent. Ce passage exprime beaucoup d’émotions, ce qui le rend encore plus émouvant.
De plus, il veut vraiment parvenir à les trouver, comme si cela représentait beaucoup pour lui ; c’est un objectif. Le fait de ne pas y parvenir nous amène à un passage qui représente un tournant dans sa vie. Ainsi, il va être certain de sa décision de partir.
Pour finir, il fait allusion à la mort des clandestins en mer. Il s’excuse et leur offre un dernier salut en faisant retentir cette sirène en continu, le bruit se perdant dans l’immensité de la mer. C’est peut-être pour lui une manière de rendre hommage aux clandestins, mais également à tous ceux qu’il a rencontré au cours de sa vie et qu’il n’a pas pu sauver. Ainsi, cela le soulage un peu. Il peut donc partir, changer de vie, ayant accompli ce qui était important pour lui. Voilà ce que j’ai ressenti en lisant ce passage et c’est pour cela que j’ai décidé de vous le présenter. Mais peut-être que d’autres sentiments auraient pu être relevés. J’espère que cela pourra vous donner envie de lire ce livre…

Source


Feb 17 2011

Analyse – Titre 2

Publié par iroiseldorado dans Réflexions      

hhh

hh

h

hh

jjj

hhhhhhhh

II- Tant que nous serons deux

hh

FONCTION RÉFÉRENTIELLE

= Soleiman et Jamal = les deux frères toujours unis

FONCTION SYMBOLIQUE

– Allusion au film Tant qu’il y aura des hommes ?

– = phrase à terminer : … nous serons heureux / nous serons plus forts

– Souligne l’importance du double : c’est le regard de l’autre qui fait qu’on reste un homme

– Les personnages fonctionnent par deux : le roman fait l’éloge de la fraternité

hh

Source image

k

(Analyses collectées sur TBI Février 2011)



Feb 17 2011

Ouragan de Laurent Gaudé

Publié par maelleb dans Lecture cursive - Gaudé      

Le dernier livre de Laurent Gaudé a été publié le 18/8/2010 aux éditions Acte Sud.Il se nomme Ouragan.

Voici son résumé:

L’ouragan Katerina arrive et attaque les côtes de la Nouvelles-Orléans. Les rares personnes qui n’ont pu être évacuées font ce qu’elles peuvent pour se protéger au mieux. Et tous sont perturbés. Les conflits sont encore plus exacerbés. La vieille Josephine Linc Steelson en a vu passer des ouragans, des tempêtes dans sa longue vie. Elle sent que celle-ci est une chienne, une affamée, une vicieuse, une méchante.
Cette vieille femme magnifique représente la mémoire, la résistance des Noirs face aux tourments de la vie, le racisme, l’oubli des blancs. Ces blancs qui les ont oublié dans la tempête. Elle s’exprime avec fermeté, presque à force d’incantations, comme une vieille prêtresse à qui on ne l’a fait pas. Toute vieille qu’elle est, elle ne quittera sa ville, que si, elle l’a décidé.

Il y a aussi, Keanu Burns. A la suite du décès de son copain Pete, il a quitté son job sur une des plate-formes pétrolières au large du golfe du Mexique. Il y a six ans, il avait tout abandonné pensant faire sa vie dans le pétrole. Il a laissé là Rose Peckerbye, celle qu’il tente de retrouver avant que Katerina ne l’en empêche. Va-t-il retrouver celle qu’il n’aurait jamais dû quitter, va-t-il réussir à se retrouver, lui, dans cette ville noyée sous les eaux ?

Un roman qui va crescendo à mesure que la violence de Katerina se déchaine, que les dangers s’abattent sur ceux qui n’ont pu évacuer. La haine, la montée des eaux, les alligators, les pillards, l’incurie des autorités qui ont pour la plus part désertées leur poste : Ouragan nous plonge dans un décor digne de l’apocalypse.
Et comme les habitants de la Nouvelle-Orléans abandonnés aux fureurs des eaux, le lecteur est secoué à son tour par tout ce que Katerina et l’auteur toujours si plein d’humanité soulèvent comme interrogations.

C’est fort, violent, grand, superbe. A lire évidemment.

source image


Feb 17 2011

Poème de Massambalo

Publié par Nicolas.G dans Créer, Le poème de Massambalo, Poème      

kkkkk

Massambalo

jjjj

Toi, sillonnant le monde


Toi, caché sous les ombres


Veillant sur les voyageurs


A l’esprit pur et sans peur


Vous accorde sa bénédiction


En échange d’un simple don


Malgré les batailles multiples


Vous protégera durant votre périple

iiiiiii

Vers de nouveau horizons

kjj



Feb 17 2011

Abécédaire

Publié par Mathilde dans Abécédaire, Relier      
  • A comme argent.
  • B comme bébé.
  • C comme chemin.
  • D comme dégoût.
  • E comme Eldorado.
  • F comme force.
  • G comme guide.
  • H comme humiliation/honte.
  • I comme inconnu.
  • J comme jour.
  • K comme képi.
  • L comme lueur.
  • M comme maladie.
  • N comme nouveau.
  • O comme ouverture.
  • P comme pays.
  • Q comme quai.
  • R comme route.
  • S comme sang.
  • T comme terreur.
  • U comme union.
  • V comme voyage.
  • W comme wagon.
  • X comme xénophilie.
  • Y comme yeux.
  • Z comme Zelfana.

Feb 17 2011

Question sur Boubakar

Publié par laura dans Questions à Laurent Gaudé      

Pourquoi ne pas nous avoir raconté

le passé de Boubakar ?


Source image