Feb 21 2011

Massambalo

Publié par Maria dans Créer, Le poème de Massambalo, Poème      

hh

Noir c’est leur couleur,

La guerre chez eux ce n’est pas une rumeur,

Mais existe-t-il une guerre rimant avec bonheur ?

L’Europe , c’est au fond de leur cœur.


Ils rêvent tous d’une vie meilleure,

Mais pour ça il faut aller ailleurs,

Un pas à franchir,

Pour voir réapparaître leurs sourires.


Des milliers de kilomètres,

C’est ce qu’ils traversent.

Ils risquent leur vie

Pour espérer que celle-ci un jour soit embellie.


On me surnomme Massambalo,

Mais Dieu je trouve ça plus beau.

J’ai leurs vies entre mes mains,

S’ils croisent mon chemin.


Mes ombres : mes moitiés :

Plus besoin de ramer,

Ni de franchir les barbelés,

Avec cette souffrance inespérée.


Ils m’offrent un présent,

Et me voilà content.

Et grâce à leurs cadeaux,

Ils atteindront l’Eldorado.


Je veillerai sur eux,

Ils seront désormais deux.

Ils pourront avancer avec rage,

Le cœur gonflé de courage.

hh

lien de la photo


Feb 21 2011

Histoire – L’eldorado

Publié par lucie dans Histoire, Informer      

l‘Eldorado :

L’eldorado, de l’espagnol « el dorado » : le doré, est un mythe. On le situe au nord de l’Amérique du sud. Cet endroit est supposé regorger d’or. L’eldorado représente donc un pays de rêves et de délices. Ce mythe aura alimenté sur plus de 4 siècles une course au trésor. Bien sur, le lieu de ce mythe varie plus ou moins selon les époques et les auteurs qui ont repris ce sujet. Ainsi, les conquistadors situent l’eldorado entre le fleuve Orénoque et l’Amazonie. Pour d’autres, l’Eldorado se trouve dans un lac au Pérou ou même en Guyane…

De nos jours, le terme « eldorado » a évolué. Il désigne maintenant l’idéal d’un pays où l’on peu s’enrichir facilement et où la vie est très agréable.

Source internet

Source internet

Source image


Feb 21 2011

Evocation – Le roman en cinq mots …

Publié par Elisa dans Evocation, Relier      

ggggggg

Cinq mots sur le roman :

– Voyage

– Évasion

– Conscience

– Agréable

– Audacieux


Cinq mots sur le personnage de Soleiman :

– Courage

– Force

– Caractère

– Volonté

– Conviction


Cinq mots sur le passage où Salvatore Piracci quitte sa vie :

– Renouveau

– Abandon

– Liberté

– Appréhension

– Destin


Feb 21 2011

Analyse – Titre 6

Publié par iroiseldorado dans Réflexions      


hhh

hh

h

hh

jjj


hhhhhhhh

VI – Le boiteux

hh

FONCTION RÉFÉRENTIELLE

Soleiman est arrivé à Al-Zuwarah et attend un passeur. Mais ceux-ci vont abandonner les immigrants sur une plage. C’est là que Salvatore rencontre Boubakar le boiteux, en fuite depuis 7 ans, qui va lui dire qu’il faut qu’ils rejoignent l’Algérie et Ghardaïa.

gg

FONCTION SYMBOLIQUE

– Un boiteux va mettre Soleiman dans le droit chemin : c’est lui qui sert en réalité de béquille à Soleiman , il va l’aider à s’en sortir mais aussi à prendre conscience de l’importance de l’amitié.

– Claudication morale autant que physique qui touche tous les personnages = des hommes fragiles qui ont besoin d’une béquille : Boubakar est handicapé, Soleiman est blessé mentalement, Salvatore hésite dans son parcours de vie, chacun cherche une manière de rester debout.

– Ils sont condamnés à un avenir bancal

– Renvoie à « l’illustre boiteux » de la mythologie grecque = Hephaistos = un dieu forgeron qui symbolise un créateur : Boubakar forge pour lui et Soleiman une nouvelle vie.

i

Hephaistos

(Analyses collectées sur TBI Février 2011)


Feb 21 2011

A la reine d’Al-Zuwarah

Publié par iroiseldorado dans Actualités, Informer      

kkkjjjgg

JUIN 2010 :

COOPÉRATION

ENTRE LA LIBYE ET L’ITALIE

POUR FREINER

L’IMMIGRATION CLANDESTINE

jj

« La Libye est aujourd’hui le principal pays de transit pour les dizaines de milliers d’Africains qui rêvent d’Europe. Selon les estimations des autorités locales, un à deux millions d’étrangers séjourneraient aujourd’hui sur le sol libyen.

Bon nombre d’entre eux sont venus dans l’espoir de traverser la Méditerranée pour atteindre l’Italie. En 2008, la plupart des 37 000 migrants débarqués au sud de la péninsule dans des embarcations de fortune étaient partis des plages libyennes.

Pour mettre fin à ce phénomène, assimilé à une invasion par ses alliés de la Ligue du Nord, Silvio Berlusconi a conclu avec Mouammar Kadhafi un traité d’amitié dont l’un des volets organise la contention des flux migratoires.

L’entrée en vigueur de ce traité au printemps dernier s’est traduite par le refoulement vers la Libye de quelque 850 migrants, au mépris du droit international : la Convention de Genève interdit de repousser des réfugiés potentiels vers un pays où leur vie risque d’être mise en danger.

D’après les témoignages recueillis par Human Rights Watch, les migrants refoulés vers la Libye sont généralement jetés en prison. Quand ils ne sont pas expulsés vers leur pays d’origine, où un sort encore moins enviable attend ceux qui tentaient d’échapper aux persécutions.

Ignorant les accusations des associations et organisations internationales, le gouvernement italien a mis en avant l’efficacité de sa collaboration avec les autorités libyennes : fin 2009, le nombre de clandestins débarqués en Sicile ou à Lampedusa avait chuté de près de 90%. »

Extrait d’un article de RUE 89 de juin 2010 à lire ici.

Photo : Kadhafi, accueilli par Berlusconi à son arrivée à Rome le 10 juin 2009

(Photo Alessandro Bianchi/Reuters).

hh

FÉVRIER 2011 :


LA LIBYE MENACE L’EUROPE

DE CESSER DE COOPERER

SI ELLE SOUTIENT LES OPPOSANTS

A LA DICTATURE DE KADHAFI

k

« Les autorités libyennes ont convoqué un représentant de l’Union Européenne à Tripoli pour menacer de cesser de coopérer dans la lutte contre l’immigration si l’UE continue à « encourager » les manifestations dans le pays, a annoncé dimanche la présidence hongroise de l’UE. »

Extrait d’une dépêche AFP du 20-02-11 à lire ici.

hhh


Feb 21 2011

Epitaphe – Boubakar

Publié par pierre dans Créer, Epitaphes      

C-gît Boubakar

Boiteux de son vivant, marchand après l’Eldorado

Coureur dans sa mort, avec Dieu, après les anges.

source image.


Feb 21 2011

ABECEDAIRE

Publié par Maxime dans Abécédaire, Créer      


A comme Afrique : c’est là ou se déroule une grande partie de l’histoire.

B comme Boubakar : c’est l’homme qui a été pris d’amitié avec Soleiman et avec qui, il fera une grande partie du voyage vers la liberté.

C comme le Collier de perles vertes : c’est le cadeau d’adieu de Jamal envers son frère, puis ce dernier le donnera au commandant Piracci.

D comme Damas : lieu de résidence de Hussein Marouk.

E comme Emigrant : l’histoire est centrée sur le combat de ces hommes vers la liberté.

E comme Eldorado : objectif de tous les émigrants.

F comme la Femme du Vittoria : femme partie venger son enfant, mort au cours du voyage vers l’Europe à bord du vittoria.

G comme Gianni : homme travaillant avec le commandant Piracci.

H comme Hussein Marouk : passeur à l’origine indirect de la mort de l’enfant de la femme du Vittoria.

I comme Indépendance : ce que veulent les émigrants.

J comme Jamal : frère de Soleiman.

L comme Lampedusa : lieu traversé par le commandant Piracci au cours de son voyage.

M comme Matteo : homme travaillant avec le commandant Piracci.

M comme Massambalo : dieu des émigrés, qui lance des ombres pour veiller sur le peuple en souffrance.

O comme Ouargla : lieu dans lequel Soleiman a trahi le marchant de Zelfana se nommant Ahmed en lui volant son argent.

P comme Piracci : nom du commandant faisant partie des personnages principaux du récit et ayant avant qu’il ne fuit la Sicile, comme métier, celui de gardien de la citadelle Europe.

R comme la Reine d’Al –Zuwarah : femme à la tête du  plus grand réseau de passeurs de  la région.C’est le commandant Piracci qui aura fait sa rencontre au cours de son voyage.

S comme Soleiman : homme faisant partie des personnages principaux du récit et ayant comme objectif de passer la frontière.

T comme Tripoli : lieu jusqu’où la reine de Al Zuwarah exerce son réseau de passeurs.

U comme Union:l’union fait la force,surtout dans ce récit.

V comme Voler : acte ayant permis à Soleiman de continuer le voyage vers la frontière.

X comme Xénophobe

Z comme Zelfana : lieu dans lequel Ahmed exerce son métier de marchant.


Feb 21 2011

Questions

Publié par Julie R. dans Questions à Laurent Gaudé      

Y a-t-il eu un élément déclencheur

pour que vous ayez l’envie d’écrire un livre traitant de ce sujet ?

Eldorado n’est pas la seule œuvre

dans laquelle vous effectuez des croisements d’histoires :

avez vous une explication technique

ou est ce  tout simplement votre style d’écriture ?

Vos personnages Soleiman et Salvatore sont ils fictifs ?