Actualités – La forteresse Europe face au drame libyen

Photo de Trevor Snapp

hhh

EXTRAIT DE L’EDITORIAL DU JOURNAL

LE MONDE

DU 27-02-11 :

« Il ne faudrait pas que l’Europe, que son histoire fait la gardienne du droit d’asile, oublie cet héritage, alors que brûle un pays situé à ses portes. Il serait tout aussi paradoxal que les craintes de l’Europe lui fassent regretter la chute de régimes totalitaires comme ceux de Ben Ali ou de Kadhafi, sous prétexte que les gouvernements susceptibles de leur succéder pourraient se montrer moins coopératifs pour refouler les migrants.

Le dernier paradoxe de la situation n’est pas le moindre : alors que la démocratie et le développement dans les pays du Sud sont, à juste titre, souvent présentés comme les meilleurs moyens de prévenir l’émigration, l’expérience montre que cet effet n’est obtenu qu’à long terme.

Dans un premier temps, l’irruption de libertés donne des ailes à des hommes et des femmes longtemps entravés. Pour les peuples en quête de souveraineté, l’émigration est le corollaire de la liberté. »


Article à lire intégralement ici

gg


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.