Nouvelle couverture

J’ai choisi les éléments qui me semblent les plus importants dans l’histoire du livre. J’en ai choisi peu, mais des éléments très divers qui d’après moi se divisent en deux catégories distinctes:

les éléments qu’on comprend qu’après la lecture du livre (le collier, la femme du Vittoria les barbelés de la frontière de Ceuta …)

les éléments qui sont explicites dans l’histoire (le bateau, une femme métissée, un palmier, les barbelés) ? la liberté, pays du sud.

Tous ces éléments sont entourés de brume car dans le livre, les voyages des immigrants se passent souvent cachés, la nuit, et c’est une sorte de sujet tabou dans les pays, car ce sont des voyages illégaux, ce que j’ai voulu accentuer en retirant la bouche de « La femme du Vittoria » car ces trajets sont basés sur le secret et la discrétion. De plus j’ai tenté d’accentuer le regard de la femme (mis en valeur sur la couverture), car elle a un regard mystérieux dont le but est d’ouvrir le livre pour l’aider et pour en savoir plus sur elle (car dans le roman et les actions de Salvatore Piracci se font après que celui-ci ait rencontré « le fameux regard » de cette jeune femme aux traits marqués par son dur vécu.



Un commentaire pour “Nouvelle couverture”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.