Un voyage initiatique 5

Nicolas de Stael

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiNous pouvons dire que ce roman est bien un voyage initiatique. En effet, chaque personnage en sortira complètement changé, transformé après de nombreuses épreuves. Ainsi, au début du roman, le commandant Salvatore Piracci est un homme certes un peu usé, mais vivant sa vie tranquillement, faisant son métier sans trop se poser de questions, même s’il a perdu la passion de ses jeunes années. Mais la rencontre avec la femme du Vittoria marquera un tournant décisif de son existence. Après de nombreuses épreuves et rencontres, il en ressortira presque métamorphosé, passant du statut de commandant veillant à ne pas laisser passer les émigrés à celui de clandestin sans réelle identité. De même, Soleiman, jeune homme plein de vie, laissera beaucoup de lui-même sur le chemin : son frère rongé par la maladie, son village d’origine, même le collier de perles vertes donné par son frère, et comme il le dit lui-même une partie de son identité. Cependant après avoir passé la frontière, sauvant en dépit de tout Boubakar, il est un nouvel homme qui sera prêt à affronter la vie. Finalement, chacun de ces hommes aura grandi pour devenir meilleur, ce qui est le propre du voyage initiatique.



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.