Un voyage initiatique 8

________On peut dire de Eldorado que c’est un roman retraçant un voyage initiatique. En effet, on remarque que, tout au long du roman, les personnages « grandissent » et évoluent dans leur compréhension du sens de la vie. Tout d’abord, Salvatore Piracci, homme adulte, qui pensait ne plus rien avoir à apprendre de la vie, réalise après sa rencontre avec la femme du Vittoria, avec l’homme qui lui demande de le cacher, puis avec l’inconnu du cimetière, que sa vie est en fait bien insignifiante. C’est en partie pour cela qu’il quitte Catane pour se rendre en Afrique, seul dans sa barque, face à la mer. Plus tard, sa rencontre avec la Reine d’Al-Zuwarah lui fait prendre conscience de l’atrocité de cette femme, et il s’enfuit. A la fin, on découvre que sa rencontre avec Soleiman a aussi changé son esprit, car il décide de redonner espoir aux gens en se faisant passer pour l’ombre d’un dieu. De plus, Soleiman, quant à lui, change déjà lors de la séparation d’avec son frère, car il se retrouve seul face à toutes ces complications. Il change à nouveau en rencontrant Boubakar car cet homme est source d’espoir, et lui permet non seulement de continuer, de se battre, mais aussi et surtout de retrouver une sorte de frère. Plus tard, sa rencontre avec Salvatore Piracci lui redonne confiance, car il pense avoir été protégé par le dieu Massambalo. De plus, Soleiman lui offre son collier, ce qui montre qu’il accepte de se détacher un peu de son frère Jamal, tout en continuant de penser très fort à lui. On peut donc dire que l’appellation « voyage initiatique » convient à Eldorado car, tout au long du récit, entre épreuves et rencontres, les hommes changent et découvrent la vie. Une nouvelle vie pour les deux, bien que leur âge soit différent ; contrairement à Salvatore Piracci, Soleiman reste optimiste et sait qu’il a encore beaucoup de choses à vivre.

Photo personnelle


2 commentaires pour “Un voyage initiatique 8”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.