Feb 8 2011

Célébration de Salvatore Piracci

Publié par Erwann dans Célébration, Créer      

Le commandant Piracci est un personnage intéressant, très complexe et qui mérite une attention particulière du fait de ses décisions et de ses actions.

En effet, il a, au bout de 20 ans dans la marine italienne, décidé de tout quitter pour voyager dans une barque, sans destination prévue, au gré du vent et de ses envies.  C’est ce dont rêvent beaucoup de gens sans jamais oser penser à l’accomplir. Il est admirable en ce sens, où il a eu la volonté nécessaire pour accomplir ce voyage.

Il s’autocritique aussi régulièrement : il s’en veut de ne pas avoir caché l’immigré après son sauvetage, il se pose beaucoup de questions à propos de la femme du Vittoria (et notamment pourquoi il s’est décidé à lui donner une arme), il décide de ne rien dire à propos de son origine lorsqu’il est en Afrique. Son ami Angelo lui donne quelques réponses mais l’essentiel de ses décisions sont prises selon son libre-arbitre.

Certaines rencontres l’influencent profondément : je pense notamment à la femme du Vittoria ou au petit homme du cimetière de Lampedusa, qui ont tout les deux contribué à son départ pour l’Afrique. Il est profondément influencé par les paroles de l’homme de Lampedusa sur l’Eldorado, et cette notion d’Eldorado reviendra à de nombreuses reprises au cours de l’histoire.

Ce qui fait notamment mon admiration pour le personnage de Piracci, c’est qu’il a décidé de devenir une ombre de Massambalo à la fin du roman. Se donner comme but le fait d’encourager les immigrés dans le voyage vers l’Europe, c’est profondément altruiste et admirable. Le rêve de consacrer sa vie aux autres et d’ainsi atteindre l’Eldorado, c’est très sage et en même temps un peu fou, car c’est peu réalisable.



(Source images)