Mar 6 2011

Association musicale

Publié par Louise dans Association musicale, Relier      

j

Eldorado en musique


On peut facilement relier Eldorado à la musique, le choix est immense. En fait, en y regardant mieux, chaque passage a une chanson qui lui est destinée.

J’ai choisi trois chansons. Et trois passages. Pourquoi ? Simplement parce qu’ils s’accordent (à mon sens) très bien.

La première chanson s’appelle «I’m Not Down»,

http://www.dailymotion.com/video/x7m7up

et on la doit au groupe de rock anglais «The Clash». Elle figure sur leur troisième album, «London Calling», paru en 1979. Ce sont deux membres du groupe qui se sont chargés de l’écriture, Joe Strummer et Mick Jones.

Passons à la présentation : le morceau parle des combats que l’on peut avoir à mener dans sa vie, rendus plus difficiles encore par la pauvreté et l’exclusion. D’ailleurs, c’est clairement dit dans les paroles : les pauvres ont la vie dure, mais ils se relèvent toujours.

Par exemple :
«If it’s true a rich man leads a sad life I’ve been beat up, I’ve been thrown out
That’s what they say, from day to day But I’m not down,no I’m not down
Then what do the poor do with their lives? I’ve been shown up, but I grown up
On judgment day, with nothin’ to say? And I’m not down, no I’m not down (…)
»

«Si c’est vrai que les riches mènent une triste vie,
Et c’est bien ce qu’ils disent jour après jour
Alors, que font les pauvres de la leur?
Est-ce qu’ils doivent se taire en attendant l’heure du jugement?

(Voilà le refrain, primordial)

J’ai été frappé, j’ai été jeté
Dehors, mais je ne suis pas battu, non je ne suis pas battu
On m’a montré du doigt, mais j’ai continué
Et je ne suis pas battu, non je ne suis pas battu (…)
»

Le parallèle est plutôt simple à établir : cette chanson conviendrait au roman entier ! Mais elle est particulièrement adaptée, à mon avis, à un passage précis : le départ de Soleiman. Le moment où il se réveille sur la plage, dépouillé, violenté, abandonné, et où, avec l’appui de Boubakar, il décide de continuer malgré la douleur, la peur, la difficulté. Pourquoi? Parce qu’à ce moment-là, il mène un combat tout à fait similaire à celui décrit dans «I’m Not Down»…
En effet, on le voit bien p. 123: « (…) Peu importe. Que les lézards rient de nous. Le monde est trop grand pour mes pieds mais je poursuivrai.»
Comme dans la chanson, il mène une bataille, dure, mais il se relève toujours et continue. Il n’est «pas battu».

La deuxième chanson : «Just A Thought».

Image de prévisualisation YouTube

Celle-ci date de 2006,est parue sur le premier album du duo américain Gnarls Barkley, et a été écrite par Brian Joseph Burton, Kevin Peek, Thomas Decarlo Callaway.

Elle décrit la pensée d’un homme malheureux, délaissé, au bord du suicide, qui se questionne sur le monde, la violence, l’injustice.
Un petit extrait:

«All I want is your understanding  Tout ce que je veux c’est ta compréhension

As in the small act of affection           Comme un minuscule acte d’affection
« Why is this my life? »                       «Pourquoi cette vie est-elle la mienne?»
Is almost everybody’s question         C’est presque la question de tout le monde

And I’ve tried                                        Et j’ai essayé
Everything but suicide                      Tout, sauf le suicide
But it’s crossed my mind»               Mais on emprisonne mon esprit

Ce morceau convient parfaitement au moment où Salvatore, après avoir été laissé sur le bord de la route par le car, se verse de l’essence sur lui (sans pouvoir achever son geste).
En effet, dans ce passage, tout comme «l’homme malheureux» de la chanson, Salvatore est au bord du suicide, il souhaite mourir, car il ne parvient pas à être heureux, ne trouve plus le sens de sa vie. Il dit que son esprit est «sec».

La troisième chanson se nomme «LDN» (abréviation de «London»),

Image de prévisualisation YouTube

écrite, composée et interprétée par Lily Allen. Elle est publiée sur son premier album, «Alright, Still» sorti en 2007.

Le texte parle des mensonges de Londres, de toutes les illusions qu’elle peut véhiculer, en masquant la vérité.
La chanson est ironique puisque le rythme est joyeux et entraînant alors que les paroles sont amères. A chaque coin de rue on s’émerveille, mais en y regardant mieux, on se rend compte que tout est faux, et que le mal, et le vice et la misère sont déguisés.

« (…) Everything seems to look as it should (…) When you look with your eyes
But I wonder what goes on behind doors Everything seems nice
A fella looking dapper, but he’s sitting with a slapper But if you look twice
Then I see it’s a pimp and his crack whore» You can see it’s all lies
»

«(…) Tout semble en ordre
Mais je me demande ce qui se passe derrière ces portes fermées
Un type à l’air soigné, est pourtant assis aux côtés d’une femme vulgaire
Et puis je m’aperçois que c’est un proxénète et une de ses «filles»

(…) Quand tu admires avec tes yeux
Tout paraît gentil
Mais si tu y regardes à deux fois
Tu peux voir que tout n’est que mensonge
»

Cette chanson correspond bien au passage du car, lorsque Salvatore explique aux voyageurs la réalité de l’Europe, la désillusion, le manque de travail, tous les problèmes.
En effet, là aussi il cherche à briser les mensonges, et à ramener les autres à une réalité dure, et étonnamment éloignée de ce qu’ils s’imaginaient, quand leurs rêves leur exposaient une Europe sans difficultés…

Sources


Mar 6 2011

Association musicale

Publié par Julie R. dans Association musicale, Relier      

Il y a des fleurs dans ma chambre
Et elles n’ont pas besoin d’un travail
Elles ont juste besoin de temps
Pour grandir et mourir
Et les deux amoureux sur leur nuage
N’en on rien à foutre de l’argent
Ils sont là pour essayer
De rester côte à côte
Mais c’est si difficile

[Refrain]
Parce que le matin vient toujours tuer le rêve
Que vous avez eu la nuit précédente
Eh bien, je suis moi-même glisser tout le long du trottoir
Monter au ciel, il y a quelqu’un derrière
Et il guidait mes pas
Monter et descendre l’escalier de vie
M’aide, me laissant ainsi à nouveau

Et je marche tous le long de ces horribles jours
Jour après jour
Mais ça va
Je suis sur mon chemin
Errant à nouveau de l’ouest vers l’est
Je tente de résister
Mais c’est si difficile de ne pas tomber

[Refrain]

Eh bien, je suis moi-même glisser tout le long du trottoir
Monter au ciel, il y a quelqu’un derrière
Et il guidait mes pas
Monter et descendre l’escalier de vie
M’aide, me laissant ainsi à nouveau

hh

J’ai choisi cette chanson The Wanderer de Jil is Lucky pour de mutliples raisons : tout d’abord, il y a des hauts et des bas mais l’espoir reste le maître, le chef d’orchestre de leurs destins. Puis il est question d’argent, d’errance de résistance, de difficulté, de monter l’escalier de la vie, de le descendre, de suivre un chemin de trouver un guide pour indiquer la direction à prendre. Pour moi cette chanson est une chanson résumant à merveille ce récit, appuyant sur sa difficulté, sa profondeur et sa futilité.(Le titre The Wanderer signifiant l’errance, cela accentue le lien).

hh

Image de prévisualisation YouTube


Feb 27 2011

Association musicale

Publié par swannceldorado dans Association musicale, Relier      


-Schubert « Serenade » :   Image de prévisualisation YouTube

Pour le début du roman quand le roman parle de Salvatore qui vit une vie morose et assez triste comme cette sérénade. La sérénade donne aussi une impression de luxe comme l’est la vie du commandent en comparaison au gens du pays où il vit.

Die Moldau (Smetana) : Image de prévisualisation YouTube

Les moments forts de la musique (quand le ton monte) correspondent aux moments forts de la traversée quand la femme rentre sur le bateau jusqu’à ce que Salvatore vienne la sauver .

Début de la musique méditation de la femme.

1.00 min. montée sur le bateau => la musique commence à devenir plus intense (le début réel de la musique après l’introduction ) donc le début de la musique quand l’action commence vraiment (montée sur le bateau ) .

1.44 min. l’équipage quitte le navire et abandonne les clandestins en pleine mer .

2.28 min. le bébé est jeté a l’eau.

2.36 min. la musique est coupée et remplacée par un bruit strident qui traduirait en partie la douleur de la femme .

Romeo & Juliet – Prokofiev : Image de prévisualisation YouTube

le moment où Salvatore est sur sa frégate et reste sur le pont face à la mer déchaînée à la recherche de barques à la dérive et y trouve un sens pour sa vie. Une musique  dramatique qui enfonce le point sur le fait que que Salvatore et sa frégate sont tout petits face à la fureur des océans .


Feb 26 2011

Association musicale

Publié par Hervé dans Association musicale, Relier      


Après que Silvatore Piracci a sauvé les deux bateaux de clandestins, cette musique aurait pu être entendue. En effet, la voix du chanteur, accompagnée d’instruments, rend la chanson plutôt triste, comparée à la version originale de la chanson, qui est elle plutôt rythmée.

« Me And The Devil (NYC Orchestral Version) » par Gil Scott-Heron

hh

Cette musique de Daft Punk arriverait quand Jamal annonce qu’il ne continuera pas le voyage avec Soleiman, à cause de cette maladie. Daft Punk est un groupe qui a toujours énormément d’avance sur d’autres musiques du même genre, il est sûr qu’il arrivera un jour où on écoutera du Daft Punk comme on écoute maintenant les Beatles ou Mozart (si ce n’est pas déjà le cas), grâce à leur talent et leur poids dans la musique électronique. Ce morceau vient de leur dernier album, sorti en décembre dernier; il s’agit de la BO du film « Tron ».

« Arrival » par Daft Punk

gg

Lors du naufrage du bateau, en 2004, des hommes jetèrent le bébé de la femme par dessus bord, car il ne fallait pas garder les corps morts. J’ai tout de suite pensé à cette chanson d’Eminem, entièrement dédiée à sa fille, Hailie. Dans cette chanson, Eminem raconte que sa fille est souvent la seule chose qui lui redonne le sourire. Il n’est pas très difficile d’imaginer comment Eminem réagirait s’il perdait à son tour son enfant.

« Hailie’s Song » par Eminem


Feb 16 2011

Association musicale – Yann Tiersen

Publié par Romain dans Association musicale, Relier      


Image de prévisualisation YouTube

Mon troisième choix de chanson est Comptine d’un autre été, l’après midi de Yann Tiersen quand Salvatore Piracci se fait renverser par un camion à la fin du livre.

J’ai choisi cette chanson pour la mort de Salvatore Piracci ; la mort du commandant est un moment important du livre donc la chanson doit faire véhiculer beaucoup d’émotion. La chanson commence par du mineur, donc la tristesse de la mort, de voir le regard et les pensées de Salvatore qui s’éloigne de ce monde, puis il y a du majeur en pensant à la joie du commandant d’avoir aidé une personne : Soleiman. Le bonheur d’avoir été pris pour le dieu des immigrés alors qu’il a passé sa vie à les traquer en mer, cette fois ci il donne de l’espoir un de ceux-ci. Cette mélodie envoûtante fait penser à son trajet entre la vie et la mort, elle nous laisse de l’espoir. Ensuite, avec le mineur qui réapparaît dans la chanson, nous retournons dans la tristesse de Piracci qui gît là, sur le sol. Puis lorsque la musique s’accélère, on pourrait penser au camion des immigrés qui s’en va en espérant qu’il passe la frontière. Enfin la dernière note jouée pourrait être le dernier souffle de Salvatore Piracci. Je trouve que cette chanson pourrait bien coller avec ce passage.

Source image


Feb 12 2011

Association musicale – U2

Publié par Romain dans Association musicale, Relier      


http://www.dailymotion.com/video/xmkbo

Mon deuxième choix de chanson est Beautiful Day de U2 lorsque après s’être évanoui, Soleiman se réveille en Europe avec Boubakar à ses côtés après avoir passé la frontière.

La chanson intitulée Beautiful day reflète bien ce passage car c’est sûrement le plus beau jour de Soleiman ; il a enfin accompli son rêve : avoir rallié l’Europe. En effet, c’est un jour magnifique pour lui, il pourra enfin aider son frère Jamal qui est malade et avoir une vie meilleure vie. Comme dans la chanson, il ne veut pas que ce jour s’arrête, il ne veut pas que cette journée s’en aille, il en a rêvé jour et nuit. Il regarde autour de lui ces personnes qui lui apportent de l’eau et lui prodiguent des soins alors qu’ils étaient ennemis juste avant, cette « belle journée » pour reprendre le titre de la chanson restera gravée en lui. Le début de la chanson, avec les basses, pourrait faire penser au cœur de Soleiman qui bat à cause de son excitation. Les aigus seraient son réveil et elles nous laissent imaginer son avenir. Au moment où Bono chante Beautiful day, c’est là que Soleiman laisse éclater sa joie et laisse toutes les souffrances qu’il a endurées derrière lui. De plus, la chanson est en majeur et le rythme nous porte, ce qui indique bien le bonheur qu’il y a dans ce passage.

Source de l’image


Feb 7 2011

Association musicale – The Doors, Kraked Unit, Songs: Ohia

Publié par Lucas dans Association musicale, Relier      


Image de prévisualisation YouTube

The Doors – The end

J‘ai choisi ce célèbre morceau pour l’associer au passage du roman où Soleiman, Boubakar et tous les autres tentent de passer la barrière de barbelés au Maroc. Cette « course à la mort » (je l’appelle ainsi car peu des 500 hommes qui vont courir comme des fous pour atteindre l’autre côté auront la chance de réussir) me fait penser à la scène du film Apocalypse Now où on entend cette musique. On y voit des explosions, des arbres qui brûlent, c’est le chaos. Ce moment du récit y ressemble un peu car il est très marquant. Je pense que ce morceau irait bien accord avec la scène car tout y est mouvementé, très rapide sauf la musique qui resterait à un rythme régulier, voire lent : on penserait le moment est au ralenti. Comme dans le film, cette musique envoûtante aurait avec ce passage intense un certain décalage que je trouve très intéressant.


Image de prévisualisation YouTube

Kraked Unit – L’air des cendres

J’ai associé ce morceau au passage où Soleiman et son frère Jamal font leurs adieux à leur ville natale, celle qui les a vu grandir, vivre. Plus particulièrement au moment où ils sont dans la voiture, quand ils font un dernier tour de la ville. Ils roulent rapidement pour sentir l’air du soir s’engouffrer dans la voiture mais cette musique douce et lente rendrait ce moment long et coupé du temps. Malgré leur départ, cette musique est très apaisante. Je visualise bien Soleiman observant pour la dernière ce qui lui rappelait tant de souvenirs, tout qui défile devant ses yeux. Il est triste mais rassuré de partir en compagnie de son frère, tout en écoutant cette musique. Il l’écoute agréablement et calmement, sans êtres stressé. Lors de ce dernier moment, Soleiman est paisible.


Image de prévisualisation YouTube

Songs: Ohia – Farewell transmission

Cette chanson serait adaptée pour le passage du roman où Salvatore Piracci quitte Catane. En l’écoutant, j’imagine très bien Piracci voguant seul avec sa barque. Tout comme la musique, il est paisible. Elle est longue ce qui rendrait ce moment lent et agréable, laissant le commandant désormais solitaire partir tranquillement sans connaître sa destination exacte. J’ai l’impression qu’elle serait au rythme de la mer et des vagues. Elle me fait penser à un nouveau départ que l’on entreprendrait, elle est bien appropriée à la situation de Piracci. Repartir à zéro, n’être personne, vivre la vie telle qu’elle vient, telle qu’elle nous surprend. Exactement comme Salvatore Piracci, voguer vers un nouvel horizon au rythme de la musique. Comme s’il avait des ailes.

?


Feb 5 2011

Association musicale – Sniper, Tiken Jah Fakoly, Playing for Change

Publié par Josef D. dans Association musicale, Relier      

h

Image de prévisualisation YouTube

Par son ton et son rythme, je trouve que cette chanson correspond au moment où Soleiman et son frère marchent dans l’ombre des collines avant de franchir la frontière de la Libye ; moment choisi par Jamal pour annoncer qu’il ne part pas car il est malade et mourant… Ensuite, le titre ainsi que le contenu de cette chanson sont identiques à ceux du livre. Enfin et surtout, le début de cette chanson raconte très exactement un passage du livre, celui où Jamal et Soleiman marchent ensemble, avant de se quitter pour toujours. Pour conclure, je trouve cette chanson très réussie, très marquante, en osmose parfaite avec ce récit.

Image de prévisualisation YouTube

Cette vidéo musicale me fait penser à Boubakar et Soleiman roulant en camion vers Ghardaïa. On peut les imaginer, tranquilles, immobiles, plongés dans leurs pensées, à réfléchir à ce qu’ils feront dans le futur, comment ils atteindront leur but, comment gagner de l’argent pour payer le voyage… De plus, Tiken Jah Fakoly s’est beaucoup investi pour l’ouverture des frontières Africaines, et pour bien d’autres causes liée à l’émigration, thème du livre. Enfin, on observera que certains passages de la vidéo illustrent des scènes du livre.

Image de prévisualisation YouTube

Je trouve que la fin du roman, quand Soleiman s’évanouit au côté de son ami Boubakar après être passé en Espagne, correspond relativement bien avec cette chanson Imagine de John Lennon reprise par Playing for Change. Pourquoi? D’une part, la chanson parle de rêve et d’espoir de vie meilleure, alors que nos deux protagonistes, soulagés d’avoir réussi, pensent vraiment y accéder. D’autre part cette musique calme et poignante est en adéquation avec l’épanouissement de Soleiman, devenu évanouissement. Pour conclure, Imagine est la musique du rêve devenu réalité dans le roman.

Nota : Playing for Change est un projet musical multimedia qui met en scène des musiciens des quatre coins du monde pour diffuser un message de paix, jetez y un petit coup d’œil.


Jan 23 2011

Association musicale

Publié par Cécile dans Association musicale, Relier      

bb

3 morceaux de musique

qui pourraient être reliés

à 3 passages différents du roman


  • 1er passage : Le passage de frontière de Soleiman et Jamal. J’ai choisi de représenter ce passage par la chanson Brothers under the Sun de Bryan Adams, car il s’agit d’un passage où l’on ressent leur amour fraternel à tout épreuve, et le déchirement lorsque Jamal annonce à son frère sa maladie, et qu’il devra continuer la route seul. Voici la traduction des paroles de la chanson de Bryan Adams :

Image de prévisualisation YouTube

J’ai vu en rêve – une prairie infinie
J’ai vu en rêve – un soleil endormi
Et dans mon rêve – nos ailes d’or se déploient
Et un seul esprit – nous unit toi et moi
Écoutes ton cœur – petit enfant du désert
Écoutes cette voix – c’est celle de ta terre
Écoutes tes rêves – penses à moi quand tu t’éveilles
Moi qui suis ton frère – oh – sous le soleil

Nous sommes comme deux frères de sang
Nous sommes deux cœurs l’unisson
A jamais nous serons pareils
A deux frères sous le soleil

Quand tu entendras – le vent dans le canyon
Et quand tu verras – courir les bisons
Quand tu te perdras – je serai près de toi
Pour veiller sur mon frère – mon frère sous le soleil

Nous sommes comme deux frères de sang
Nous sommes deux cœurs l’unisson
A jamais nous serons pareils
A deux frères sous le soleil
Sous le soleil, sous le soleil
Comme deux frères sous le soleil


  • 2nd passage : J’ai choisi de représenter l’assaut des barrières de Ceuta par la chanson L’Avenir est Un Long Passé de Manau, car dans ce passage est un combat entre 500 hommes, Soleiman doit courir seul, pour sauver sa peau sans se soucier des autres, et de son ami Boubakar. La chanson de Manau racontre la guerre. Dans cette chanson, il est dit « L’homme est-il un animal ? »

Image de prévisualisation YouTube


  • 3ème passage : J’ai choisi de représenter le passage où Soleiman et Boubakar ont passé la frontière, par la chanson On a pas la thune de Saez, car dans cette chanson il est dit «On a pas la thune, mais l’espoir » et je trouve que cette phrase représente bien l’état d’esprit de Soleiman à la fin de ce chapitre, où il dit  « J’ai hâte. Plus rien, maintenant, ne pourra m’arrêter. »

Image de prévisualisation YouTube



Jan 21 2011

Associations musicales

Publié par killian dans Association musicale, Relier      

J’ai choisi Ne me quitte pas de Jacques Brel pour le relier à un moment du livre qui est le moment où Soleiman quitte son Frère à la frontière de la Lybie qui les séparait de leur rêve d’immigration, cette chanson n’est pas forcément très drôle et rappelle la tristesse qu’éprouve Soleiman quand il apprend qu’il va être séparé de son frère qu’il aimait tant. En plus, cette chanson fait plusieurs allusions à des passages du roman, comme quand par exemple il parle (Jacques Brel) des perles de pluies, qui pourraient être considérées comme le collier aux perles vertes que Jamal a offert à son frère, ou bien encore quand il parle (Jacques Brel) « d’un domaine » on peut penser que c’est Soleiman qui parle à son frère et qu’il pense pouvoir le faire venir en Europe et le soigner grâce à des médicaments. Et quand il répète plusieurs fois la phrase « ne me quitte pas » on peut penser que c’est Soleiman qui supplie son frère de venir avec lui.


Image de prévisualisation YouTube



J’ai aussi choisi Highway to Hell de ACDC car je trouve que ce morceau qui signifie « L’autoroute de l’enfer » en français, va très bien avec le dernier passage du roman, où Salvatore Piracci se fait violemment renverser par un camion. Je trouve que cette chanson qui « bouge », se marie très bien avec l’ambiance de l’histoire, car nous sommes complétement suspendus à l’histoire, on se demande ce qui va lui arriver, et on a envie d’accélérer notre rythme de lecture (comme la musique qui a un rythme assez rapide) pour savoir ce qui lui est réellement arrivé. On apprend sa mort, je cite «Puis il mourut. », c’est très brutal, et là encore cela va bien avec la musique, et les coups de grosse caisse, qui pourraient annoncer d’un coup d’un seul sa mort subite. Et enfin cette chanson va bien avec ce passage, en raison de son titre, Highway to Hell, car il est quand même mort sur la route.


Image de prévisualisation YouTube



Et enfin pour finir Ouvrez les frontieres de Tiken Jah Fakoly et Soprano, cela me fait penser au moment où Soleiman tente de traverser la dernière frontière qui le sépare de « son rêve » et que les gardes espagnoles tentent de l’en empêcher en lui attrapant le pied, et, toute la folie qu’il y a durant ce passage, les hommes se marchent dessus et tentent désespérément de passer de l’autre coté de la frontière pour « être en liberté », et justement dans ce passage certains émigrants ont réussi à « ouvrir les frontières » en faisant un trou dans le grillage pour réussir à passer de l’autre coté. Je pense que cette musique va bien avec le passage aussi car le rythme et en opposition, et cela procure un style différent le moment du passage de la frontière pour Soleiman et très bref, très haletant, alors que dans la chanson le rythme est assez posé, pour montrer un climat de paix. Je pense aussi en écoutant cette chanson que cela pourrait être Soleiman qui la chante, car ce qu’il désire à tout prix lui, c’est comme la chanson l’indique « ouvrir les frontières ». C’est pour cela que je pense que la chanson va très bien avec le passage.


Image de prévisualisation YouTube


?


Jan 15 2011

Association musicale – Peter Von Poehl

Publié par Romain dans Association musicale, Relier      

Mon premier choix de chanson est

The story of the impossible

de Peter Von Poehl

pour le passage où Soleiman est sur le toit d’un camion

qui est en route pour Ghardaïa.


Image de prévisualisation YouTube

Comme le nom de la chanson l’indique, c’est une histoire de l’impossible. En effet, à ce moment, Soleiman sait que la route est encore très longue et qu’elle sera semée d’embûches pour rejoindre l’Europe, que c’est peut être un  « rêve impossible ». Dans la chanson, le chanteur parle d’un conte de fée fragile, un monde imaginaire qui n’éclorera peut-être jamais, et pourtant il est si proche de lui. Le monde imaginaire pourrait faire penser à l’Europe. Soleiman sait que ce conte de fée qui est de vivre en Europe pour lui est fragile, car tout peut s’effondrer à tout moment, peu de clandestins parviennent à atteindre leur objectif , c’est à dire : vivre en Europe. Il n’est pas sûr de voir ce monde dont il rêve d’y parvenir, c’est un monde qu’il s’est inventé, imaginé. Ce monde est séparé par un mur qui est la Ceuta, alors que l’Europe est à quelques mètres de lui; il sait que les efforts à produire sont encore immenses et peuvent être réduits à néant en quelques minutes. De plus, le rythme de la chanson au début pourrait faire penser au paysage qui se déroule devant les yeux de Soleiman, aux dunes de sables qu’il doit voir.


source image