LE TUNNEL de l’ AU-DELA’………………. ou Le Puits de San Patrizio à Orvieto

11 04 2009

pozzo-orvieto



Les Secrets Acoustiques de Stradivarius

10 04 2009

Le TORRAZZO et…… la légende du TORRONE

8 04 2009

cremona



Murano, l’isola del vetro

5 04 2009



Murano

5 04 2009


Globe ou Horloge….?

5 04 2009


VIDEO CARNAVAL SANREMO

1 03 2009

CARNAVAL SANREMO



VIDEO CARNAVAL VIAREGGIO

1 03 2009

CARNAVAL VIAREGGIO



VIDEO CARNAVAL VENISE

1 03 2009

VIDEO  CARNAVAL   VENISE



Le CARNAVAL

28 02 2009

Le mot Carnaval vient d’Italie mais a conservé son étymologie latine: « carnis levare », c’est à dire « enlever, ôter la viande, la chair ».
On fait dériver le mot carnaval de carne (pour caro, chair) et avaler, parce que l’on mange beaucoup de chair pendant le Carnaval pour se dédommager de l’abstinence imposée pendant le Carême ; d’autres font venir ce mot de caro vale, c’est-à-dire, adieu la chair. Mais ce sont là des étymologies assez fantaisistes. Les linguistes retiennent seulement l’origine italienne : carnevale, composé de carn (chair) et levare (lever, enlever, ôter).
Ils consistent généralement en une période où les habitants de la ville sortent déguisés (voire masqués ou bien maquillés) et se retrouvent pour chanter et danser dans les rues, jeter des confettiss, éventuellement autour d’une parade.
D’après le calendrier religieux, le carnaval débute à l’Épiphanie (le 6 janvier), date qui marque la fin des fêtes de Noëll et s’arrête le mardi gras, veille du début de la période de carême.
Cette période de l’année constituait une opportunité de défoulement que les institutions elles-mêmes accordaient ; une parenthèse de liberté et de transgression concédée au peuple, à une date bien précise, afin de le détourner d’éventuels conflits sociaux. Une fois par an, le pauvre, déguisé, pouvait se sentir moins pauvre, grâce à cet accessoire magique, le masque, qui atténuait les barrières sociales.
Dans une société corrompue et libertine comme celle des dernières années de la République, le masque constituait une couverture morale nécessaire et irremplaçable. L’adultère régnait en maître, le vice du jeu ruinait des familles entières et obligeait les nobles à demander l’aumône au coin des rues. Le masque protégeait de toutes les hontes…
Il existe de nombreux Carnavals en Italie. Celui de Venise, bien sûr, mais également, des carnavals très différents, tous magnifiques, spectaculaires et plongeant leurs racines dans les coutumes ancestrales comme le carnaval de Viareggio, de Putignano, et de Sanremo