Padova: Le d?me – La bête avec les tiares du Pape

25 04 2009

Le Baptistère de Padoue datant du douzième siècle est entièrement peint à fresque par Giusto de Menabuoi, qui a peint aussi les fresques de Viboldone à Milan. Les fresques datent du 1375 et illustrent l’Ancien et du Nouveau Testament et le Livre de l’Apocalypse.

La vue du grandiose du jugement dernier de la coupole est d’une beauté à couper le souffle le spectateur se sent désespérément observé par des centaines de yeux qui le jugent.

Mais une attention particulière mérite l’apocalypse qui se trouve dans l’abside, l’un des rares exemples d’une représentation complète de l’Apocalypse. En fait tous les épisodes y sont représentés méticuleusement, exactement comme d’après les écrits, sauf pour un détail étrange.

La bête qui émerge de la mer, avec sept têtes dont une semble morte a sur chaque tête une Tiare papale. C’est très étrange, étant donné que la fresque a été faite dans un lieu sacré, pourquoi le chapeau du pape? Quel était le message de Giusto….

la-bestia



OSIMO: Les mystérieuses statues sans tête de l’ hôtel de ville

25 04 2009

Dans l’hôtel de ville ,on peut admirer des statues sans tête. Ces statues acéphales sont vraiment mystérieuses !
On ne sait pas pourquoi elles nous sont parvenues dans cet état, peut-être elles ont été décapités après un siège en 1400. On est de l’avis que la plupart d’entre elles servaient de décor au Forum ou à d’autres espaces publics à l’époque romaine.


A’ l’entrée de l’hôtel de ville, les statues sont identifiés dans deux catégories: les statues qui représentent des dieux ou et les statues commémoratives qui représentent des portraits de célébrités. Il y a donc, une déité féminine, Venus avec Hydria une autre Vénus, tandis que parmi le 15 statues commémoratives non identifiées il y a une statue d’un chef peut-être le Grand Pompée.
Il y a ensuite les 12 têtes acéphales c’est-à-dire sans tête d’une taille égale à la vraie, sur un piédestal avec des inscription commémoratives .. Neuf statues représentent des hommes avec leur toge. On les a réalisées entre le premier siècle a.c. et le I-II sec. D.C.

On raconte qu’après un siège le chef de Milan Giangiacomo Trivulzio en 1487 les a volées pour déshonorer la ville.. D’autres chercheurs sont de l’avis que ces statues ont été réalisées sans tête expressément ou qu’on les a coupées en réaction à des épisodes de la guerre ou de la météo.



L’art marocain: le zellige et le tadelakt

19 04 2009

zellige



L’architecture arabo-andalouse : LE RIAD

19 04 2009


Le Riad est né d’une symbiose entre l’héritage Berbère et la civilisation andalouse, plus largement, de cette rencontre à été crée l’art hispano-mauresque. Le mariage de ces deux cultures a pu se faire dans l’Histoire lorsque les Almoravides sont arrivés en Andalousie vers 1090 et qu’au XIIème siècle les Almohades ont fait de même.
Riad (ou Ryad) signifie le paradis, l’Eden en arabe. Le Riad est censé représenter le paradis sur terre . Tout s’organise autour d’un patio intérieur, avec au centre la fontaine qui apporte l’eau pour se rafraîchir et faire les ablutions avant la prière.

On y trouve aussi les 4 jardins aux arbres fruitiers (orangers , grenadier , néphlier , pommier , pêcher , bananier ou encore olivier) qui permettent aux visiteurs de déguster ces fruits délicieux . Tout est fait pour que le visiteur soit si bien, qu’il n’ait pas envie de repartir
Le mot « Riad » signifie « jardin » et tel un jardin secret les demeures mauresques sont tournées vers l’intérieur. Ne possédant la plupart du temps aucune fenêtre tournée vers l’extérieur, les Riads privilégient un patio à l’abri des regards et du tumulte de la Médina.



Les BUCATINI à la MATRICIANA

15 04 2009

Et maintenant un peu de cuisine……

Les bucatini à la Matriciana

Ce plat pimenté est originaire d’Amatrice, fameuse pour ses spaghetti. Il s’agit de gros spaghettis troués servis avec une sauce composée de tomates, lard (guanciale), beaucoup de piments et du pecorino.. On pense que les origines de ce plat sont abruzzaines car le village Amatrice appartenait à la province de l’Aquila, ou romaines parce que la recette naît à Roma et les habitants d’Amatrice l’ont copiée car ils allaient souvent à Rome. La parole matriciana selon quelqu’un dérive de la casserole où on mettait les tomates ou d’ une plante aromatique qu’on utilisait pour la sauce.



San Galgano et ……………… Roi Arthur

14 04 2009

Au cours des siècles l’épée dans la pierre et sa légende ont conduit à l’Abbaye des pèlerins et des visiteurs provenant de tous les pays du monde. Les nombreuses ressemblances avec les contes du cycle d’Arthur ne sont peut-être pas passées inaperçues. Beaucoup d’historiens ont souligné l’incroyable ressemblance du nom du saint, Galgano, avec cela d’un des chevaliers de la Table Ronde, Galaad, qui, d’ailleurs, était d’origine romaine. D’autres historiens ont remarqué la ressemblance avec le nom du plus jeune des chevaliers du Roi Arthur : Sire Gauvain. Naturellement, l’épée dans la pierre est associée à Excalibur et un livre récent de l’auteur Mario Moiraghi, « L’énigme de Saint Galgano « , propose une explication intéressante de toutes ces coïncidences.
L’auteur soutient que l’histoire de l’épée dans la pierre vient de la Toscane, en Italie et non des régions celtiques de la Grande-Bretagne ou de la France, et qu’elle a été ajoutée à la légende du Roi Arthur ultérieurement. Moiraghi soutient sa thèse en s’appuyant sur des preuves scientifiques qui datent l’épée de l’abbaye à l’année 1180, donc à un moment précédent toute référence littéraire à l’épée dans le cycle d’Arthur. L’auteur souligne également que l’enquête qui a mené à la canonisation de Saint Galgano contient une série de faits identiques à la légende de percival, celui qui trouva le Saint Graal.
Si ces hypothèses étaient vraies, alors la légende d’Excalibur pourrait provenir de la Toscane, et avoir été exportée vers la France par les moines cisterciens, dont la responsabilité dans la diffusion des légendes du Roi Arthur est largement reconnue. D’ailleurs l’abbaye consacrée à Saint Galgano et la chapelle consacrée au tombeau de Roi Arthur à Glastonbury remonteraient à la même période et ceci offrirait encore un autre lien entre cet endroit magique en Toscane et le plus légendaire de tous les rois



La Géométrie sacrée de San Galgano

14 04 2009

L’Abbaye de San Galgano remonte au 1218 c’est une impressionnante structure en style gothique et ceux qui la voient pour la première fois en restent éblouis, soit pour la solitude du lieu et la sensation de sacralité qu’on ressent soit pour l’absence de toit qui la rend encore plus particulière et plus proche aux temples païens où l’élément sacré est en contact direct avec la nature environnante.

Elle communique un sentiment unique chez ceux qui ont la chance d’y passer la nuit; se trouver dans une église et avoir comme toit un ciel étoilé ce n’est pas quelque chose que l’on trouve n’importe où .
L’abbaye a atteint jusqu’au XIV ème siècle, grâce à l’appui de Frederik II une grande richesse et un grand respect, motif de dispute entre la papauté et la République de Sienne. Après cette période de splendeur et de richesse elle a connue une période de décadence elle est devenue entrepôt des matériaux
de construction, on a vendu son toit de plomb pour faire des munitions . Malgré cela, elle a gardé un air de mystère.

Beaucoup a été fait pour étudier sa géométrie sacrée, qui a été comparée pas seulement à celle de l’abbaye de Chartres, mais aussi aux anciennes structures de l’Egypte. Il semble que l’architecte a réalisé la construction suivant le rapport de le octave de musique appelée échelle diatonique naturelle en l’appliquant à l’architecture géométrique de l’église.

On remarque une forte ressemblance avec les temples de l’Egypte d’Akhnaton. Ce Pharaon a fait disparaître tous les toits des temples, car il a estimé que la véritable maison de Dieu c’était une structure sans couvercle, dans laquelle le soleil pouvait entrer librement ainsi que les dieux.

Ce n’est par hasard que dans des lieux comme celui-ci , qui ont le ciel comme toit , on ressent d’une façon forte et frappante la présence de Dieu.

La Géométrie secrète de San Galgano

La Géométrie secrète de Chartres



San Galgano et Excalibur

13 04 2009

san-galgano_2



La Main de Fatima

13 04 2009

Monuments : RABAT

12 04 2009

Monuments : RABAT