Découvrons l’agroécologie…

Le Lundi 22 janvier 2018, nous avons rencontré Jean-Marc Prudhomme, agriculteur local,  et Benoit Chorro de la coopérative Océalia, qui cherche des solutions pour moins polluer les champs avec les pesticides et herbicides.

Ils nous ont expliqué comment ils s’occupent des champs. M. Prudhomme a beaucoup de terres (130 hectares), et il pratique l’agroécologie.

Nous avons appris qu’on ne doit plus labourer la terre, pour ne pas tuer les animaux du sol qui y vivent : Il faut laisser faire les vers de terre et la nature. C’est le labour qui est responsable en partie des inondations qu’on voit dans les champs et sur les routes.

En agroécologie, on fait un semis direct sous couvert végétal. On associe des plantes avec d’autres plantes, par exemple l’orge et la moutarde (qui remplace l’engrais); certaines plantes, qui les intriguent, vont attirer vers elles les petites bêtes dangereuses pour la plante que l’on veut cultiver et vendre. On utilise donc moins de pesticides.

Le ver de terre, l’abeille et la coccinelle sont des insectes utiles en agroécologie.

On essaye de conserver des paysages divers (champs, forêts, jardins, rivières…) et de respecter la biodiversité. L’agriculteur doit être patient et s’inspirer de la nature.

Flavie D., Manon L., Flavy B., Adeline C., Laly G., Alexis G., Padraic C., Camille R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *