« Vie de merde » : un jeu de médiation orale

12 09 2011

Le site Vie de merde (VDM) propose à tout un chacun de partager avec le monde entier ses déconvenues du quotidien, sur un mode humoristique.

J’avais prévu un travail autour de VDM et de la cohérence textuelle pour l’atelier qui n’a pas pu avoir lieu la semaine dernière… Il s’agissait de travailler la cinquième activité de communication langagière, à savoir, la médiation. Je partage ici avec vous la consigne et le matériel, histoire que l’activité que je n’ai pu mettre en place soit connue dans tous les coins du monde 🙂

L’activité permet de travailler la médiation orale à partir de la fin du niveau A2.

Il faut commencer par imprimer les cartes pour le jeu autour des histoires VDM.

Notez qu’il y a 20 histoires réparties chacune sur trois cartes, soit 60 cartes pour autant de participants. Si votre groupe est plus petit, ce que je vous souhaite, il vous suffit de sélectionner un nombre d’histoires qui multiplié par trois correspond exactement ou presque à votre effectif, soit 7 histoires pour 20 appprenants (vous prendrez en charge la carte orpheline), 8 histoires pour 24 participants, etc.

Il faut ensuite marquer les cartes au verso d’un tout petit trait discret, le même pour les trois cartes qui vont ensemble (et évidemment différent à chaque fois de ceux qui serviront à marquer les autres trios).

Déroulement: chaque participant reçoit une carte, en prend connaissance en aparté, demande éventuellement de l’aide au professeur en toute confidentialité  s’il a des problèmes de compréhension, puis cache sa carte et se prépare à raconter sa partie du récit. Les participants circulent dans la salle à la recherche de deux autres personnes qui peuvent avoir les deux bribes de récit restantes…

Lorsqu’un trio de participants pense avoir reconstitué un trio de cartes, il se dirige au professeur, qui vérifie discrètement les traits au verso: s’ils sont identiques, c’est que les participants ont vu juste; sinon, le professeur indique quelle est la carte « intruse » et encourage les participants à poursuivre leur recherche (parfois, des associations se feront, plausibles mais non exactes…)

L’intérêt du jeu réside essentiellement dans la transmission du récit ainsi que dans les hypothèses que les participants seront obligés de formuler (en français, bien sûr!)

Les trois premières équipes à reconstituer leur histoire auront gagné.

Par la suite, les apprenants peuvent être invités à découvrir l’ensemble des histoires (la liste en est fournie dans le document joint plus haut) puis à rédiger leur propre anecdote VDM.

Tags : , , , , , , , , ,

Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire