Jamais sans nos portables

30 08 2013

« I forgot my iPhone » (cliquez ici pour voir le clip)

Et hop, un petit clip vidéo (merci à José de l’avoir posté), à exploiter en classe dès le…

niveau A1. Par exemple on visionne la vidéo, on donne trois à cinq minutes par équipes de trois pour noter le plus d’activités observées, le plus de détails sur l’apparence physique et l’habillement des personnages. Ensuite, on met en commun, on attribue un point par bonne réponse trouvée et deux points si personne d’autre n’a trouvé la même réponse… Et on finit en demandant aux gagnants s’ils veulent immortaliser l’instant avec leur portable, ho ho.

jusqu’au niveau C2, en organisant un débat pointu autour de la place de la technologie dans notre vie, avec recherche de référence complémentaires, diaporamas à l’appui, etc.

…en passant par les autres niveaux: avec un niveau A2, raconter par exemple une (més)aventure personnelle qui vous est arrivée en lien avec les technologies ou dresser une liste des progrès technologiques qui ont changé le cours de l’histoire; avec un niveau B1, lister des pour et des contre de la présence du portable dans notre vie ou rédiger une charte de l’usage raisonnable; avec un B2, organiser un débat libre sur la place du portable dans la vie de chacun.




Trois jeux d’impro

16 08 2013

La publication sur le blogue, ces temps-ci, n’est pas simple pour moi, en plein nomadisme de vacances. Mais là, grâce à Michèle, qui m’accueille généreusement dans sa jolie petite maison et qui poursuit son aimable travail de veille, je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous la sélection de trois jeux qu’elle m’a fait découvrir. Il s’agit de L’actu en patates, le blogue de Martin Vidberg, à suivre pour les amoureux du jeu et les profs de FLE en général.

On y décrit Speed dating, Win et Speech. Allez donc lire la chronique datée du 11 novembre 2012 et, surtout, tester les jeux! Ils sont axés sur l’oral (récit et argumentation), à partir du niveau A2 je dirais (mais évidemment plus drôles dès que l’on a davantage de ressources pour bluffer).




Une image, des activités

1 06 2013

Je découvre sur Facebook et grâce à Ro* une image sympa, qui reprend les silhouettes plus ou moins célèbres de treize villes.

https://m.facebook.com/photo.php?fbid=542084349160009&id=224132780955169&set=a.224265794275201.49217.224132780955169&__user=787537297

J’espère que cette image vous inspire autant qu’elle le fait pour moi…

Je pense qu’il serait possible, par exemple, de l’utiliser lors de la sensibilisation à propos de plein de sujets: les apprenants reconnaissent-ils la ville (évidemment, il faudrait effacer les noms)? dans quel pays se trouve cette ville? quelle est la nationalité des gens de ce pays? quels gens célèbres de cette nationalité connaissent-ils? les apprenants ont-il voyagé ou aimeraient-ils voyager dans ces villes? pourquoi? quels sont les monuments qui permettent de reconnaître la ville? quels événements mémorables les apprenants associent-ils à ces villes? quelles sont les villes qui manquent? quels monuments faudrait-il inclure dans la silhouette des villes manquantes? une ville vaut-elle par les monuments et autres bâtiments célèbres qu’elle héberge? les apprenants pourraient-ils réaliser une affiche à propos de leur ville à partir de la silhouette correspondante? ou encore: les participants sont-ils capables de faire deviner l’un des monuments illustrés sans recourir à la langue mais uniquement au langage corporel? et si on préparait un diaporama avec des objets emblématiques de notre ville, de notre pays, de notre langue, de…?

Bref, de quoi parler et surtout s’exprimer pendant des heures, en visant les objectifs les plus divers…




Ne ratez pas la web-série « Des jeux en classe de FLE »

12 04 2013

Merci à Thomas L de m’avoir fait découvrir Des jeux en classe de FLE, « une web-série consacrée aux usages pédagogiques de jeux de société en classe de FLE« , et réalisée par l’Institut français de Pologne, en partenariat avec les Zexperts de Varsovie et France Horizons, entreprises montées par des professeurs de FLE indépendants.

Le premier épisode consacré à est consacré à Speech, « le jeu qui se la raconte »…

Le tout est accompagné d’une courte interview des 3 créateurs de la série.

De quoi s’agit-il? Sur la base du princpipe de Tric Trac, le webzine des jeux de société, les porteurs de ce projet ont filmé une courte capsule (6’13 minutes), au cours de laquelle ils présentent le jeu Speech de manière très complète et motivante:

  • mise en jeu,
  • présentation générale,
  • présentation des variantes déjà prévues,
  • présentation d’autres suggestions pédagogiques spécifiquement conçues pour la classe de FLE,
  • récapitulatif.

Bref, une démostration très complète d’un jeu, depuis une perspective spécifiquement FLE, par des profs en exercice! Ils m’ont donné envie de les inviter chez moi, pour qu’ils réalisent des capsules à propos de tous les jeux que je ne vous ai pas encore présentés, hihi.

Mes deux « critiques » n’en sont pas vraiment: d’une part, je leur suggérerais un titre plus court et accrocheur que « Des jeux en classe de FLE »; d’autre part, même si le second épisode est prévu en fonction des réponses obtenues, c’est encore un peu tôt pour parler d’une « série ». Maintenant qu’il nous l’ont promis à travers le nom choisi, il leur faudra tenir parole! Je m’engage quant à moi  à vous prévenir dès que j’aurai d’autres nouvelles de cet excellent projet, réalisé de manière simple mais efficace.

PS1 Tel que vous le lirez dans le commentaire, il s’agit bien d’une série, et cinq épisodes ont été tournés à ce jour. Nous attendons les quatre prochains épisodes (et les suivants!) avec impatience.





Le français parmi les langues du monde

20 03 2013

Superbe document à exploiter en classe sans modération: plusieurs professeurs venus du monde entier commentent brièvement les convergences et les divergences entre leur langue maternelle et le français. Une idée d’exploitation s’impose: faire écouter deux à cinq témoignages (celui sur la langue des apprenants, peut-être, mais aussi ceux de langues très différentes…), puis demander de trouver, individuellement ou par équipes, d’autres points de contact et d’éloignement. Mettre en valeur ce que la langue française nous permet d’exprimer pour la première fois, valoriser aussi la singularité de notre langue. Puis rédiger, filmer, illustrer, enfin, enrichir ces témoignages et les partager.

À brûle-pourpoint, par rapport à l’espagnol: l’espagnol utiliser « ser » et « estar » là où le français ne connaît que le verbe être. Impossible d’utiliser les pronoms avec la même valeur affective dans les deux langues: « sube al auto« , « súbete al auto » et « te me subes al auto » donneront en principe enfrançais « monte dans la voiture ». Mais impossible aussi de traduire simplement le verbe « bricoler » en espagnol…

Vite, faites le tour du monde des langues en visionnant « Votre langue e(s)t le français)« . Et merci au bulletin Enseigner @ de TV5 de me l’avoir fait découvrir.




L’important c’est de… jouer?

6 02 2013

Une inquiétude qui revient souvent lors des discussions avec les enseignants qui suivent mes ateliers est celle de la compétition. Le jeu renforcerait-il l’esprit de compétition et rendrait-il encore plus féroce la concurrence entre apprenants?

Je réponds presque toujours qu’il n’y a pas de réponse définitive mais que l’esprit de compétition, il est surtout présent mais caché dans la logique du système scolaire, alors que le jeu le met en lumière et permet d’en discuter. Par ailleurs, un jeu bien mené permet d’apprendre à gérer les « échecs » (autant d’étapes d’apprentissage…) et  il y a beaucoup de possibilités de jeux de coopération. Mais comment voulez-vous que des gamins, des ados, des adultes à qui on rabâche à longueur de journée, de semaine, de mois, d’année, d’une vie entière, qu' »il faut être le meilleur », que seule l’excellence compte (mais qui définit l’excellence?), que seul l’écrasement de l’adversaire compte, s’engagent dans un jeu le coeur léger?

En discutant de cela récemment avec Sylvain, il a gentiment mentionné une vidéo charmante qui aborde la question et qui serait un excellent document pour mettre sur la table la question de « l’important est-il de jouer ou de gagner? ». La réponse ne semble pas évidente quand on perd la saison à 271 buts contre… 1! Et pourtant…

On pourrait en faire le thème d’un débat dans la classe… Ou des jeux de rôles (entretien avec l’un des enfants de l’équipe. avec les parents, avec les adversaires, aves l’enfant devenu grand, avec…)

Sylvain vien de m’envoyer le lien vers la vidéo (merci!). En attendant de vous dénicher la version sous-titrée en français, voici la version en espagnol et la version en anglais




Karambolage

21 11 2012

L’art de la bise… Je consacrais il y a quelques semaines un billet et un quiz à cette édition de l’émission Karambolage. Dulce (merci!) me suggère d’explorer l’ensemble des clips de cette émission d’Arte, et notamment celui sur les superstitions (car la prochaine livraison de mes « Tests et jeux » pour Le français dans le mondeporte sur les superstitions…), pour aborder en classe les aspects interculturels. Au Mexique, on peut visionner en ligne cette émission tous les dimanches à partir de 13h.




Pourquoi le poulet…

7 11 2012

Paty publie aujourd’hui sur son compte Facebook une blague en espagnol sur les diverses explications données par plusieurs personnages célèbres à la question: pourquoi le poulet a-t-il traversé la route?

Une simple recherche m’a permis de retrouver cette blague en français, et les réponses prétendument données aussi bien par des personnages de l’histoire universelle que par des personnages français.

Découvrez-donc les différentes explications et, surtout faites-les découvrir –ou mieux, inventer– par vos élèves. Moi, je suis convaincue que Raymond Queneau aurait pu répondre:

Avant de répondre, permettez-moi d’explorer 99 manières de poser la question. Par exemple, « Pourquoi le coq jeune, destiné à l’alimentation, a-t-il coupé la voie de communication terrestre aménagée, plus importante que le chemin, située hors d’une agglomération ou reliant une agglomération à une autre? »

Une occasion de travailler  la réception (orale ou écrite), en lisant la réponse et en donnant un point au premier qui en devine l’auteur prétendu, mais aussi la production, en proposant de rédiger la réponse donnée par X et en récompensant la réplique la plus drôle.

C’est l’occasion aussi de travailler l’interculturel: pourquoi Charles de Gaulle affirme « Le poulet a peut être traversé la route, mais il n’a pas encore traversé l’autoroute !«  alors que Jean Alesi répond « Je ne comprends pas, théoriquement, le poulet il avait le temps de passer« ?




Jeux de formation pour français sur objectifs spécifiques

22 05 2012

Marie-Camille Debourg, auteure de nombreux ouvrages pédagogiques, nous invite à découvrir trois outils ludiques de formation pour grands ados et adultes dont elle est l’auteure:

Je ne connais pas encore ces titres, a priori intéressants, surtout le premier d’entre eux, qui inclut « Un ensemble de 5 jeux pour découvrir la communication dans ses aspects personnels, professionnels, managériaux et dans la relation commerciale, mieux en comprendre le fonctionnement, les enjeux et être efficace. » Les deux autres titres peuvent s’avérer utiles aussi dans le cadre d’un cours de langue sur objectifs spécifiques.

Je dois avouer que le nom de la maison d’édition m’était jusqu’à présent inconnu. Céléades offre d’autres produits prometteurs pour la classe de langue, dont le jeu « Sauvez le grand livre de contes« . Piste à explorer! Vous m’en direz des nouvelles…




Activités papier/crayon sur le site de Groupement FLE

6 04 2012

Groupement FLE, « le groupement des écoles de français en France » organise les 9 et 10 novembre 2012 des journées pédagogiques consacrées au jeu, à l’Alliance Française de Paris. Je n’ai hélas pas trouvé davantage d’informations sur le site.

Par contre, j’ai parcouru les documents relatifs aux journées pédagogiques 2011, qui se sont tenues au CAVILAM de Vichy, et dont le thème était « De la pratique quotidienne en classe à l’innovation pédagogique ». Parmi les documents intéressants, il y a le descriptif de l’atelier animé par Gisèle Pou et Jean Lamoureux sous le titre «Papier/Crayon». Le texte réunit neuf activités simples, courtes, visant divers niveaux de compétence langagière et facilement adaptables à divers objectifs. IL ne s’agit pas toujours de jeux, mais elles sont toutes liées à l’expression. J’ai personnellement bien aimé « Venir au contact des autres », dont je connais diverses variantes (par exemple, le « domino vivant », dont j’ai déjà parlé sur ce blogue) et « Le mot inducteur ».