Rally à Versailles ou ailleurs

21 07 2011

Début juillet, je vous parlais d’une adaptation possible du jeu Stare… En lisant le plus récent FDLM, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à une autre adaptation possible. Il s’agit de faire un rally virtuel à partir de sites qui offrent la possibilité de visiter en lignes des lieux prestigieux (Versailles, le Louvre, le musée du quai Branly…).

Comment s’y prendre? Commencez par effectuer vous-même la visite, en prenant note des éléments qui seront utilisés dans le rally, choisis en fonction de votre public et de vos objectifs (les questions ne seront pas les mêmes pour des enfants, des ados, de futurs architectes, des étudiants en histoire de l’art, etc.). Élaborez ensuite une série d’une dizaine de questions (on peut en profiter pour travailler les adverbes et les pronoms interrogatifs, la description [et donc les adjectifs, les formes, les couleurs, les nombres], la localisation dans l’espace…). Retracez le trajet nécessaire pour répondre à toutes les questions, en le chronométrant.  Multipliez ce temps par trois à cinq afin de définir le délai imparti aux jouers (vous, vous savez où aller, eux, ils devront tâtonner davantage).

Pour jouer, expliquez le but du jeu (être les premiers à trouver toutes les bonnes réponses), soumettez ensuite les questions aux joueurs organisés par équipes, puis soyez prêt(e) à dépanner les participants peu férus de technologie…

N’oubliez pas d’être très précis dans la consigne, pour éviter les impasses et donc la démotivation (circonscrivez bien les salles à visiter, évitez les questions trop pointues ou acceptant trop de réponses, etc.). Par ailleurs, il est probablement utile de faire faire une visite virtuelle d’une autre salle que celle ou se déroule votre rally, histoire que vos joueurs prennent en main l’outil (et profitent au passage de la visite…).




Soit vous avez des apprenants qui aiment écrire…

25 06 2011

…et qui sont sensibles autant à la littérature qu’à la poésie du quotidien, soit vous animez un atelier d’écriture. Dans les deux cas, vous pourriez concevoir une activité à partir du très beau clip vidéo « Amatlán » (3 min. 40) que propose Simon Gerbaud, artiste et créateur d’animations (merci, Casa de Francia digital en México!). Au début, mystère. Puis, présence et mouvement. Cela offre un très riche point de départ pour une légende, un poème, un récit de souvenir… D’autres courts métrages sont également disponibles.




Dossier pédago sur l’art

24 05 2011

PS Si vous hésitez à vous lancer dans l’exploitation pédagogique de l’art en classe de langue, sous prétexte que vous n’y connaissez pas grand’-chose, n’oubliez pas que l’un des avantages de notre métier est qu’il nous permet de toujours apprendre… Le dossier pédagogique de la semaine sur LWP porte justement sur l’histoire de l’art, et il y a plusieurs liens à explorer…

Voici les suggestions de l’équipe LWP:

Les blogs d’histoire des arts

  • La Passerelle : Emmanuel Grange, prof d’histoire-géo et célèbre blogueur, enseigne aussi l’histoire des arts au collège. Voici quelques-uns de ses nombreux articles, très complets et illustrés : cliquez ici !
  • Les styles : Depuis la nuit des temps les hommes créent des objets beaux, utilitaires, dans lesquelles ils investissent ingéniosité et savoir-faire. Ce blog vous présentent leur travail, classé chronologiquement par style, mais aussi par thèmes. Cliquez ici !
  • Le musée imaginaire collectif : Le musée imaginaire collectif est le répertoire des images connues ; dans le fichier du musée imaginaire figurent en premier lieu les cartes, créées et élaborées au cours de l’histoire, les informations livrées par les Géographies universelles et les manuels de base… A voir !
  • Les Chercheurs d’Art du musée du Quai Branly : Un projet interétablissements proposant aux élèves de découvrir les arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques à travers un parcours mêlant la rencontre des œuvres et de chercheurs qui portent un regard singulier sur elles. Cliquez ici !
  • Histoire des arts au collège des Aurains : Cette année chaque élève de troisième sera soumis à une épreuve orale d’histoire des arts. Ce blog a été créé pour vous aider à préparer l’oral, et donner toutes les informations nécessaires : thèmes, œuvres, calendrier, barème, liens… Cliquez ici !

Pour découvrir d’autres blog d’histoire des arts, consultez l’annuaire des blogs pédagogiques ! Et si votre blog n’en fait pas partie, cliquez ici.




Vik Muniz et l’art du recyclage artistique

23 05 2011

Et pour en finifr pour aujourd’hui avec les suggestions liées à l’art, je vous invite à surfer sur la toile pour réfléchir aux potentialités pédagogiques de l’un de mes artistes préférés, le Brésilien Vik Muniz, qui ne peint jamais avec de la peinture, mais avec tout ce qui lui tombe sous la main. Bluffant!

Le site perso de Vik Muniz est très complet mais personnellement je m’y perds; si vous ne connaissez pas l’artiste, commencez plutôt par lire le blog d’André Seleanu.

Puis amusez-vous à essayer de découvrir en quoi sont faites les oeuvres suivantes:




À propos de cartes insolites

23 05 2011

Pour organiser l’activité de réalisation de cartes insolites suggérée dans mon billet précédent, vous pourrez piocher d’autres cartes sur la toile, dont par exemple celle de la Grande Bretagne en tête à tête avec l’Irlande, que j’ai trouvée sur le blog de curiosités cartographiques Strange maps:

IMG_1302

ou encore celles du Mexique trouvées aussi sur un bloq intitulé Atlas subjetivo de México:

mapa blanc




Après de Szyszlo, Garduño et Messager

23 05 2011

Début avril, je vous parlais des tableaux de Fernando de Szyzslo… et à force de reporter ma visite, lorsque j’ai enfin mis les pieds au musée, l’expo était terminée! Mais je n’ai pas été deçue, car deux très belles surprises m’attendaient tout de même à San Ildefonso: une superbe expo photo en noir et blanc de Flor Garduño, une courte mais fascinante expo d’Annette Messager. Mes deux filles étaient fascinées devant « Casino » et puis devant « Articulé-désarticulé », deux pièces animées.

Mais si je vous parle ici de mes escapades du week-end, c’est que ces deux artistes fournissent des supports extrêmement prometteurs pour la classe de langue.

Les photos de Flor Garduño, imprégnées de surréalisme, peuvent servir à mettre en place de nombreuses activités d’expression orale ou écrite (description, narration, argumentation, création). Personnellement, je préfère ses natures mortes à ses nus, mais chacun fera son choix parmi le riche corpus qui est offert sur le web.

Les oeuvres d’Annette Messager, artiste contemporaine, devraient aussi être de bons déclencheurs pour l’expression. Je pense par exemple à « Faire des cartes de France » (2000), carte de France en étonnantes peluches, qui pourrait donner lieu à un projet artistique où les apprenants réaliseraient avec le matériau de leur choix la carte de leur propre pays, puis offriraient une conférence de presse pour parler de leur posture artistique (à la manière de Messager dans l’entretien donné au Marco).




Fernando de Szyszlo

9 04 2011

Je ne sais pas vous et vous élèves, mais moi, les tableaux du péruvien Fernando de Szyszlo me font rêver et commencer à imaginer des histoires… Qu’en feriez-vous dans la classe?

Au fait, mardi 12, l’expo Szyszlo commence à l’Antiguo Colegio de San ildefonso…




Héroïnes : aborder la Journée de la femme à travers l’art

8 03 2011

En ce 8 mars 2011, le musée Thyssen-Bornemisza de Madrid inaugure Héroïnes, une exposition consacrée à l’image de la femme, déclinée selon 10 thèmes: seules, caryatides, ménades, athlètes, cuirassées et amazones, magiciennes, martyres, mystiques, lectrices, peintres. De superbes images mêlant les époques, les styles, les techniques, et donnant potentiellement lieu à de riches exploitations pédagogiques.

Pour un travail autour de la description, on peut demander aux apprenants de rédiger une fiche signalétique de leur oeuvre préférée. Pour un travail autour de la comparaison, on peut contraster deux images appartenant à la même section thématique. Pour un travail autour de l’argumentation, on peut simuler la négociation entre régisseurs d’un musée: quelle oeuvre achètera-t-on, un tableau du XVIe siècle, une photo de la fin du XXe siècle?

Pour un travail collectif de description orale mettant en jeu la réception, on peut également imprimer d’une part les images, d’autre part les fiches signalétiques (titre, date, techniques, collection), puis indiquer au tableau les dix catégories thématiques. Les apprenants devront essayer de retrouver la catégorie à laquelle appartient chaque oeuvre et apparier l’image et la fiche. Pour corser les choses, le groupe peut être divisé en deux: chaque sous-groupe reçoit une série d’images et une série différente de fiches signalétiques. Le sous-groupe A décrit l’une de ses images, sans la montrer; au bout de deux minutes environ, le groupe B propose une fiche qui lui semble convenir et suggère une catégorie de classement. C’est ensuite au groupe B de décrire l’une de ses oeuvres, et au groupe A de suivre avec attention les informations fournies pour pouvoir proposer un titre et une catégorie.

On peut également mettre en place des jeux de narration, ayant pour personnages ces femmes hors pair, ou se mettre à la recherche d’oeuvres permettant d’enrichir la collection, ou proposer de nouvelles catégories thématiques, ou organiser des expos parallèles sur les hommes, les enfants, les personnes âgées…

On en profitera toujours pour souligner la diversité des rôles possibles pour les femmes de toutes les époques, pour mettre en évidence et discuter les préjugés et les idées reçues

Un de mes tableaux préférés, d’autant plus que j’ai toujorus pensé que dans l’enseignementil y a un brin de magie…:




Quizz au musée

5 02 2011

Il est loin, le temps où les professeurs conservions religieusement la brochure en français d’un musée pour la montrer à nos élèves (pas si loin, pourtant: j’étais déjà prof 🙂

Aujourd’hui, je lance ma première bouteille à la mer: que faire avec les visites virtuelles désormais rendues possibles par un moteur de recherche? Et bien, pourquoi pas un petit quizz concocté selon les objectits du jour, dans le genre combien de X il y a dans Z, de quelle couleur sont les Z de A, trouve un B entouré de C, etc?

Autres idées… Pour des débutants, ils vont faire un tour dans la galerie des portraits pour pratiquer la description physique; pour les intermédiaires, ils inventent un récit illustré à priori par de superbes tableaux; pour des avancés, ils visitent une expo d’art contemporain, choisissent leur oeuvre préférée et argumentent.

On pourrait aussi fabriquer ou faire fabriquer des corpus d’activités quotidiennes (par exemple, issu du célèbre tableau « Les tricheurs » de Georges de la Tour, « tricher »; danser par Botero, dessiner par Remedios Varo; dormir, par Tamara de Lempicka…), de parties du corps, d’animaux, d’idées abstraites (amour, guerre, liberté, etc.  ), puis jouer à des dizaines de jeux divers. Les jeux possibles n’ont d’autres limites que votre inspiration.

?