Vidi: un jeu d’association lexicale

8 04 2012

Je continue le rangement de mon bureau et passe donc au compte rendu d’un nouveau jeu: Vidi, édité par University Games. Je vous invite à en lire la critique rédigée par Freourslc sur La taverne du jeu. Je partage sa conclusion: « Vidi est un petit jeu sans prétention qui remplit bien ses objectifs. Malgré quelques défauts quant au matériel, vous vous trouverez en présence d’un assez bon jeu d’ambiance, servi par une mécanique efficace, que vous pourrez transporter partout avec vous, afin de vous amuser entre amis… A réserver cependant aux amateurs de jeux de mots. » Ladite mécanique est la suivante (toujours d’après Freourslc):

« l’un des joueurs lance les 12 dés, dont chaque face présente une image différente. La suite dépend du mode de jeu choisi. […] Dans le mode rapide, les 12 dés illustrés sont lancés. Les joueurs choisissent ensuite des paires de dés aussi rapidement qu’ils le peuvent, annonçant un mot composé, inspiré des deux images figurant sur ces dés. Par exemple, si l’un des dés représente une plage, et un autre un seau, on pourra former les combinaisons seau de plage, seau d’eau, seau de sable, et ainsi de suite. Lorsque les 12 dés ont tous été pris, les joueurs marquent autant de points qu’ils ont formé de mots. Dans le mode lent, les dés ne sont pas retirés du jeu. Au lieu de cela, chaque joueur inscrit sur une liste autant de mots composés qu’il parvient à en imaginer en un temps limité par l’écoulement du sable dans le sablier. Pour chaque mot composé unique (c’est-à-dire que personne d’autre n’a écrit), le joueur marque un point. »

vidi_02.JPG

Jeu assez pointu de collocations, je dirais qu’il peut être utilisé en classe de langue à partir d’un niveau B1, voire B2. Comme le chroniqueur de La taverne du jeu, je trouve dommage qu’il faille commencer par coller les étiquettes sur les dés: cela manque de robustesse lors d’une manipulation collective. Je pense aussi que la boîte est jolie mais trop grande (12 x 19,5 x 5 cm) alors que les 12 dés tiennent dans 3 x 3 x 4,5 cm. Bref, je dirais que le principe du jeu est sympathique, mais que ce n’est pas un jeu que j’inclurais dans un « Top 100 » des jeux pour la classe de langue, d’autant plus que les dés sont petits et rendent donc difficile un jeu en grand groupe. Autant choisir un corpus d’une centaine d’images à imprimer en format A4, à partir par exemple des liens suggérés ailleurs sur ce blogue (Educol ou le Dictionnaire visuel, entre autres).




Générateurs d’histoires

6 04 2012

Depuis novembre 2011, ma pile de jeux à commenter attend sagement à côté de mon ordi et ma vie de tourbillon m’empêche de vous en parler. Je profite d’une très courte accalmie pour tâcher de mettre un peu d’ordre dans mon bureau et vous faire profiter au passage de mes découvertes.

Commençons donc par deux petites boîtes très compactes mais au contenu prometteur: il s’agit des cubes générateurs d’histoires édités par Rory’s. J’ai chez moi la boîte originale des Story Cubes, de couleur orange, et la boîte bleue, celle de Story Cubes Actions. J’apprends sur le site qu’il existe une application pour iPhone* et qu’une version agrandie est en préparation. Il existe aussi une boîte verte, Story Cubes Voyages, que je compte bien ajouter à ma collection dans les semaines à venir.

rory story cubes

Chaque boîte (très jolie boîte colorée, aimantée) contient 9 dés ou cubes de belle facture, avec 6 images différentes, soit au total 54 images. Dans la version originale, vous avez des objets (un cadenas, un croissant de lune, une horloge…) et des symboles (un signe d’interrogation, un bulle de dialogue, une flèche…). Le principe du jeu est très simple: vous lancez les dés, puis vous imaginez une histoire à partir des 9 images désignées par le sort.

Le site de Story Cubes en anglais propose des pistes pour l’exploitation en classe et quelques pistes spécifiques pour l’exploitation en classe de langue. C’est un matériel simple, compact, résistant, joliment fait… qui coûte dans les 12 euros ou les 15 dollars américains. Pas les moyens? Inspirez-vous en pour fabriquer vos propres dés ou faire fabriquer des dés aux apprenants, à aprtir d’un corpus d’images choisi en fonction de vos propres objectifs. Pour des gabarits, consultez le billet que j’y ai consacré, ainsi que les autres billets du tag « Dé ».

La version Actions est particulièrement utile pour travailler le récit mais aussi les conjugaisons…

À combiner sans modération avec des pistes d’exploitation suggérées ailleurs sur ce blogue (il suffit de cliquer sur le mot clé « Raconter »).

* J’ai testé l’app pour iPhone. Simple, sympathique, pas chère (24 pesos ou moins de deux dollars ou 1 euro et demi). Utile pour ne pas avoir à glisser la boîte dans le sac avant de partir. Je vais l’utiliser en classe dès demain (en famille, les filles se sont bien amusées à inventer des histoires sans fin, queue ni tête). Je regrette cependant qu’il ne soit pas possible de changer la face d’un dé au choix et que seuls les neuf dés de la version classique soient offerts…




Encore des gabarits de dés

21 04 2011

Je viens de recevoir ma livraison de dés, dont le « dé total » dont je vous entretiendrai bientôt. Grâce au mode d’emploi, j’ai appris l’existence de Kevin Cook, le plus grand collectionneur de dés du monde, et de son site http://dicecollector.com/.

Cook y propose, entre autres, divers gabarits de dés… N’oubliez pas de jeter un coup d’oeil à la collection complète (33605 dés à ce jour!), qui pourra sans doute vous donner beaucoup d’idées… Regardez aussi ses très nombreuses suggestions de liens utiles relatifs aux dés.




Dé a gages

18 03 2011

Comment appelle-t-on la consommation excessive de dés? Parce que, après avoir posté plusieurs billets sur les dés, j’ai fini par céder à la dé-dépendance et j’ai acheté en ligne… plusieurs dizaines de dés différents! De quoi multiplier les idées à partager (voilà, le prétexte du ludopathe pédagogue)…

Je n’ai pas trouvé de dé à gages. Alors voici les étapes à suivre pour en fabriquer un:

a) Vous fabriquez un dé.

Vous pouvez fabriquer le dé selon le gabarit de votre choix parmi ceux que j’ai postés récemment ou ceux que vous trouverez vous-mêmes en tapant « dados » ou « dices » sur un moteur de recherche d’images (si vous tapez « dés », en français, vous aurez une gamme moins intéressante de réponses; vous pouvez aussi essayer avec le mot dans une autre langue).

b) Vous choisissez autant de gages que de faces dans votre  dé  et vous écrivez un gage sur chaque face.

Par exemple, en consultant la liste de gages à télécharger sur ce même blog, dans la rubrique « Ressources pour la classe« .  Les dés à 6 faces, c’est facile à fabriquer, mais cela limite le choix. Alors, osez vous lancer dans la fabrication d’un dé à 12, 16 ou 20 faces, les gabarits sont là pour vous aider.

c) Vous utilisez le dé.

À chaque fois que vous voulez attribuer un gage, vous faites lancer le dé…

D’infinies variantes sont à prévoir, dont…

  • celle où le perdant à le droit de lancer trois fois le dé et choisit son gage parmi ces trois options;
  • celle où vous fabriquez de dés de couleur différente pour chaque type de gages (par exemple, bleu pour les gages linguistiques, jaune pour les gages langagiers, vert pour les gages physiques) ou encore des dés différents selon le niveau de difficulté du gage;
  • celle où le perdant fait le gage indiqué par le dé lancé à la fin du gage précédent (de sorte que tous les joueurs savent déjà ce qui les attend, et où les perdants ont la consolation de lancer le dé qui « condamnera » le perdant suivant…).

À vous d’en chercher d’autres! (et, si vous les trouvez, n’hésitez pas à les partager en postant un commentaire sur ce même blog!).




Et pour les tâches ménagères…

17 03 2011

Il est pas mimi, çui-là? Je le veux, à condition de ne pas tomber sur « faire la vaisselle », j’ai horreur de ça.

PS Au fait, pour ceux qui veulent savoir où se procurer ce joli dé (à prix d’or, il est vrai), le site où je l’ai découvert renvoie à http://www.kinuma.com/




Encore des dés, toujours des dés…

17 03 2011

Comment vouslez-vous vous concentrer si dès que vous cherchez une info sur Internet vous trouvez quelque chose d’autre qui vous intéresse davantage? Moi, je suis toute contente d’avoir tout bêtement tapé « dados » (en espagnol) et avoir trouvé des dés à découper (que je ne cherchais pas). J’ai eu envie de partager cette trouvaille avec vous…

Pour voir le site correspondant au dé à seize faces, cliquez ici.

Pour voir le site correspondant au dé à vingt faces, cliquez ici.

Pour voir le site correspondant au dé à douze faces, cliquez ici.

Pour voir le site correspondant au dé des parties du corps, cliquez ici.

Pour voir le site correspondant au dé des animaux, cliquez ici.




Des dés à fabriquer

24 01 2011

Rodrigo Monjarás, étudiant à la FFyL-UNAM, a eu la gentillesse de partager avec nous deux modèles pour fabriquer des dés, un Dé à 8 faces et Dé à 12 faces. À vous de décider ce que vous pouvez en faire.

Quelques idées? Mmm… Concours de conjugaisons, en inscrivant sur chaque face du dé à 8 faces un temps verbal (Présent, Impératif, Futur, Passé composé, Imparfait, Subjonctif, Conditionnel, À vous de choisir) et sur chaque face du dé à 12 faces un verbe différent (Être, Avoir, Aller, Venir, Prendre, Aimer, Faire, Finir, Savoir, Pouvoir, Vouloir,  À vous de choisir). Si vous voulez travailler avec plus de verbes, vous pouvez fabriquer plus d’un dé (ou les faire fabriquer aux apprenants).

Il est possible de faire une joute orale en grand groupe (la classe est organisée en équipes; l’animateur lance les dés, la première équipe qui propose un énoncé correct dont le verbe est celui indiqué par le second dé, conjugué au temps indiqué par le premier dé, remporte le point), une joute orale individuelle (par groupes de deux, les joueurs s’affrontent), une joute écrite collective (la première équipe à écrire une phrase correcte remporte le point), etc.

Bien sûr, il n’y a pas que la grammaire dans la vie. Vous pourriez alors fabriquer des dés-situations (au restaurant, à l’école, à la gare), des dés-sentiments (tristesse, joie, surprise…), des dés-personnages, des dés-X. Vous pourriez faire construire des récits. Vous pourriez jouer à « Que dirait (personnage du dé 1) s’il rencontrait (personnage du dé 2) à (lieu du dé 3)? ».

Lancez-vous dans l’OUdéPo (Ouvroir de dés potentiels)… et n’hésitez pas à partager sur ce site vos trouvailles.




Des dés à foison

20 01 2011

C’est juste pour vous mettre « l’eau à la bouche » –car le site est australien et les frais de port, si jamais ils livrent à l’international, doivent être astronomiques–, mais je n’ai pas résisté à la tentation de partager avec vous ce beau catalogue de dés, histoire de vous donner envie d’aller faire un tour dans les magasins de jeu pour chercher votre bonheur… Je connais des élèves, étudiants et stagiaires qui joueraient à n’importe quoi pour avoir le plaisir de lancer un joli dé (n’abusez pas, quand même!)…