Les jeux sérieux: un dossier de la BPI

17 03 2013

Grâce à Thot cursus, que j’ai souvent l’occasion de citer ici, je découvre un dossier très intéressant sur les « jeux sérieux ». Les initiés n’y trouveront peut-être pas de grandes nouveautés (quoique…), mais les néophytes pourront se faire bien plus facilement une idée de ce que recouvre l’univers des jeux sérieux. Belle initiative de la Bibliothèque Publique d’Information (BPI)




Un numéro de la revue Argos consacré aux jeux sérieux

8 01 2013

Sur Ludovia.com je découvre que la revue Argos vient de consacrer un dossier aux jeux sérieux… Faute de temps, je vous renvoie à l’article correspondant, et je recopie ici uniquement le contenu du dossier:

Au travers de projets détaillés, Argos revient sur des expériences pédagogiques déjà menées avec succès et analyse la variété des usages. Améliorer sa maîtrise de l’anglais ou du français, se mettre en situation en cours de génie mécanique ou de STSS, observer le fonctionnement d’une ville en géographie…, l’élève peut désormais y parvenir aussi grâce aux jeux sérieux.

Un dossier en deux parties, qui propose :
• des définitions du jeu sérieux, à distinguer du jeu vidéo ;
• une réflexion sur la classification et l’indexation ; 
• des méthodes et un exemple de plate-forme de conception des jeux sérieux ;
• des partages d’expériences de conception de jeux, à travers trois projets détaillés ; 
• une variété d’usages dans divers champs domaines (mathématiques, développement durable, français…;
• des ressources disponibles.
Le n°50 (réf.941R0049) approfondira et élargira la thématique des jeux sérieux, autour de trois axes : formation professionnelle et enseignement supérieur ; controverses et débats ; autres sup- ports ludiques et interactifs pour l’apprentissage.
Douze articles de chercheurs et d’enseignants : J. Llanas, T. Constant, B. Marne, F. Frossard, E. Brodin, M.-C. Clavel, C. Gautellier, C. Lelardeux, P. Lagarrigue, E. Sanchez, N. Cansouline, A. Wix, M. Meziadi, C. Ferrat…

D’après ce même article, la revue est disponible:  

– à la librairie du CDDP 94, 40 quai Victor-Hugo, 94500 Champigny-sur-Marne ;
– à la librairie de l’Éducation, 13 rue du Four, 75006 Paris ;
– dans les librairies du réseau SCÉRÉN.




Mathieu Triclot: philosophie des jeux vidéo

19 05 2012

Suite du récit de rencontres… J’ai eu grand plaisir à rencontrer en personne Mathieu Triclot, fort sympathique et fin connaisseur des jeux vidéo, auxquels il a consacré en 2011 un excellent ouvrage, érudit et fluide à la fois: Philosophie des jeux vidéo. L’ouvrage est intégralement disponible en ligne.

Lisez aussi l’article relatif à Mathieu Triclot et aux jeux vidéo par la revue Sciences humaines:  « Rencontre avec Mathieu Triclot : Les jeux vidéo racontés par un philosophe »

Certes, pas de lien direct avec le jeu en classe de langue. Mais, à un moment où les « jeux sérieux » se développent dans l’éducation et où l’univers des jeux vidéo se rapproche de plus en plus de celui des langues étrangères, la réflexion de ce philosophe s’avère extrêmement utile…




13 conférences dédiées à la formation, au eLearning et au Serious Game

7 03 2012

J’apprends sur linfolettre de Thot cursus que dans le cadre de l’eLearning Expo qui se tiendra à Versailles du 13 au 15 mars, il y aura plusieurs conférences gratuites à propos des jeux sérieux. Si vous êtes dans le coin (et pas comme moi à quelques milliers de kilomètres de distance) et que le sujet vous intéresse, il suffit de vous inscrire pour obtenir le badge d’accès.




Ping: toujours les jeux sérieux…

22 02 2012

Un article vient de paraître sur Thot cursus à propos d’une thèse sur les «Jeux sérieux» à l’Université de Montréal. Le voici:

Emmanuel Mandart rédige actuellement un mémoire de maitrise sur le jeu sérieux à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal.  S’il a du affronter le scepticisme et la surprise de ses collègues de la Faculté, les chiffres (1,5 milliard d’euros investis dans les jeux sérieux en 2010 dans le monde, chiffres en progression rapide) et l’intérêt démontré du sujet ont su convaincre.

Il analyse particulièrement un jeu comme «Ping» dont nous avons parlé dans Thot Cursus, jeu qui touche directement les adolescents, les plus à l’aise avec les jeux.

«Ping a une particularité par rapport à ses compétiteurs: c’est un «jeu sérieux» qui amene le joueur à s’interroger sur des phénomènes comme la pauvreté et l’exclusion sociale. Financé par des fondations philanthropiques européennes, Ping est en fait l’acronyme de Poverty Is Not a Game.   Ce jeu est très accrocheur; c’est un des meilleurs de sa catégorie»

Article : «Quand la didactique passe par le jeu vidéo»
Présentation de Ping dans Thot Cursus
Ping – Poverty Is Not a Game




Les jeux sérieux à l’université

14 02 2012

Michèle (coucou!) prend très au sérieux la mission de veille sur la thématique du jeu… Elle m’a fait parvenir aujourd’hui un excellent dossier (je pèse mes mots) paru en novembre 2011 sur les jeux sérieux à l’université. Présentation claire et accessible mais aussi rigoureuse, bonne et riche bibliographie. De quoi aider les néophytes à comprendre de quoi il retourne ou permettre aux experts de refaire le point…

C’est un dossier préparé par le Service de soutien à la formation de l’Université de Sherbrooke (université où j’ai d’ailleurs de chers collègues et surtout des amis).




Les jeux sérieux sur Thot Cursus

8 02 2012

Je remercie à présent Michèle, qui me fait souvent des suggestions très intéressantes. Elle vient de me faire connaître la dernière infolettre de Thot Cursus, déjà mentionné sur ce blogue. Le dossier de la semaine est consacré aux jeux sérieux.

Un très riche série de liens est proposée, allez vite la découvrir (les Éonautes, que je viens de mentionner plus haut, y sont cités, par exemple).