Après les chefs nazis à Nuremberg, ceux qu’on a longtemps considérés en Allemagne comme de simples exécutants des ordres nazis sont à nouveaux mis en cause et pour certains jugés.

Mais 60 ans après, n’est-ce pas trop tard ?

Nous avons abordé cette question de la justice humaine en classe et nombreux sont ceux qui n’ont pas été convaincus par les condamnations (trop légères) du procès de Nuremberg. Pourtant il serait maintenant utile de comprendre pourquoi ce qui n’a pas été possible après guerre, dans les années 50-60, l’est devenu maintenant.

A vous de vous poser ces questions, avant d’aborder ce cas en classe :

C’est le tour de John Demjanjuk, citoyen américain d’origine ukrainienne, qui est accusé d’avoir été l’un des gardiens ukrainiens, auxiliaires des SS, dans le camp d’extermination de Sobibor : il aurait à ce titre participé à l’assassinat de dizaine de milliers de Juifs européens en 1943.

John Demjanjuk à son 1er procès en Israël en 1988 CC Wikipedia

Le Monde du 23 décembre 2009 relate le début de son procès et les circonstances qui on fait de lui un supposé criminel ayant participé au génocide des Juifs.

Questions :

  • Donnez le nom d’un chef nazi jugé et condamné à Nuremberg pour « crimes contre l’humanité ». Que signifie cette expression employée à cet occasion pour la 1ère fois ?
  • Pourquoi tous les criminels nazis n’ont-ils pas été jugés après guerre ?
  • John Demjanjuk avait été jugé puis condamné une 1ère fois en Israël pour sa participation sous le surnom d’Ivan le Terrible aux assassinats de masse au camp de Treblinka. Mais il avait été libéré au bout de 7 ans. Recherchez pourquoi et dites ce que vous en pensez.
  • Quels arguments dans l’article expliquent pourquoi les procès des simples exécutants n’ont lieu que tardivement ?
Tags : , , ,