Fourier à la une

Fourier à la une

de l’Yonne républicaine

Ce 21 mars 2018 est le 250e anniversaire de la naissance du physicien et mathématicien auxerrois, Joseph Fourier. Joseph Fourier n’appartient plus à Auxerre, Joseph Fourier n’appartient plus à la France, Joseph Fourier appartient à l’ensemble de l’humanité. L’importance du personnage a incité à inscrire cet anniversaire au rang des commémorations nationales pour l’année 2018 et logiquement, le quotidien régional diffusé à Auxerre, l’Yonne Républicaine titre à la une sur cet événement. Deux pages intérieurs sont aussi consacrées à l’illustre académicien, ainsi qu’une page de son site.

Yonne Républicaine 21 mars 2018

Le fait du jour :

Le mathématicien auxerrois Joseph Fourier est enterré à Paris

Quand Fourier perd la tête au Père-Lachaise

Insolite

On célèbre aujourd’hui même les 250 ans de sa naissance, à Auxerre. Le mathématicien et physicien Joseph Fourier (1768-1830) est enterré à Paris, au cimetière du Père-Lachaise. Sa tombe fait partie des nombreuses histoires racontées aux visiteurs : le buste qui y trône n’est pas le sien. L’Yonne républicaine s’est rendue sur place pour tenter d’y voir clair.

par Marc Chavasson

Avec 3,5 millions de visiteurs par an, c’est l’un des cimetières les plus connus et les plus arpentés au monde : le Père-Lachaise, à Paris, avec ses 70 000 sépultures alignées parmi un dédale d’allées pavées.

Sur 44 hectares, de nombreuses personnalités y reposent : Édith Piaf, Alain Bashung, Jim Morrison, Colette… Le long de l’allée des Acacias, au sein de la 18e division, se trouve la tombe de Joseph Fourier. La dernière demeure du mathématicien auxerrois est parfois citée par les connaisseurs des lieux pour son « buste-zombie ».

Un regard livide, un nez cassé, une oreille coupée

Effectivement, le face-à-face avec la sculpture peut en faire frémir plus d’un. Placé dans une alcôve, sur un bloc aux inscriptions trop érodées pour être bien lues, le visage de pierre semble surgir de la pénombre. Un regard glaçant, un nez cassé, une oreille coupée… « Ce n’est pas une beauté fatale. Il a pris quelques gnons », commente avec un ton amusé Régis Dufour-Forestier, le président de l’Association des Amis et passionnés du Père-Lachaise (APPL).

Ce septuagénaire connaît très bien « ce musée à ciel ouvert » pour le parcourir depuis l’âge de 16 ans et guider régulièrement des groupes dans ses méandres. « Fourier ? C’est un sourire pour nos visiteurs le buste fait partie des anecdotes qui alimentent les nombreuses histoires du Père-Lachaise et renforce son attractivité. « Et pour cause : ce buste en pierre un peu fatigué n’est pas celui de Fourier. C’est celle du docteur François Chaussier », révèle Régis Dufour-Forestier. Diantre ! Une usurpation d’identité en plein Paris.

Il faut prendre un peu de recul pour tenter de comprendre la situation. Les deux tombes sont situées à seulement dix mètres l’une de l’autre. Mis à part cette proximité, seulement deux points communs relient les deux hommes. Ils sont tous les deux nés en Bourgogne (Chaussier est natif de Dijon) et ont vécu à la même période, entre la fin du XVIIIe et de début du XIXe siècle. « Le vrai buste de Fourier a disparu depuis des lustres, poursuit le président d’APPL. Pour ma part, je ne l’ai jamais connu. » Celui de Chaussier s’est également volatilisé plus récemment. « Vous savez, dans ce cimetière, il y a parfois des plaques ou des fleurs qui vont d’une tombe à l’autre… La tête de Chaussier aurait été retrouvée dans les années 1980, entre deux tombes, avance Régis Dufour-Forestier. Ce sont des habitués du cimetière qui l’auraient retrouvé et remis sur la tombe de Fourier, bien protégé dans l’enfeu. Depuis elle y est restée. »

Aujourd’hui, la tombe est en déshérence

Certains passionnés de Joseph Fourier, dont l’Icaunais Tadeusz Sliwa, rêveraient de voir trôner de nouveau un buste représentant le mathématicien. « Aujourd’hui, la tombe est en déshérence : elle n’appartient à personne. Il faut trouver un ayant droit ou attendre que la mairie devienne propriétaire de ce monument, résume Régis Dufour-Forestier. Sinon, il n’est pas possible d’envisager de toucher à cette tombe.

Le long combat d’un Auxerrois passionné par Fourier

Depuis le 1er mars, un compte à rebours a été lancé. Le conservateur du cimetière du Père-Lachaise a officiellement constaté l’état d’abandon de la tombe de Joseph Fourier.

Un « ensemble penchant à gauche », des joints à refaire », un « chapiteau fissuré » et la « présence de parpaings posés derrière le monument » sont autant d’éléments pris en compte dans ce constat.

Dans trois ans, un second constat sera établi. En l’absence de remise en état de la sépulture par un ayant droit ou un descendant, un arrêté municipal prononcera sa reprise administrative. « La Ville de Paris disposera alors librement de l’emplacement. Elle pourra alors permettre à une association comme la nôtre de s’en occuper », explique Tadeusz Sliwa, le président de la société Joseph-Fourier, à l’origine de ces démarches administratives.

« Aujourd’hui, nous ne pouvons pas apposer de plaque sur la tombe. Nous pouvons juste déposer des fleurs ou des éléments temporaires mobiles. » Pour la société Joseph-Fourier, c’est une longe attente qui vient de débuter avant de pouvoir espérer remettre en valeur la dernière demeure du mathématicien icaunais.

REPÈRES

« Fourier a eu chaud ! ». La tombe du mathématicien auxerrois a échappé de peu à un accident tragique en ce début d’année. « Un arbre malade s’est effondré sur la tombe d’à côté et l’a fortement endommagé, explique Régis Dufour-Forestier. Fourier a eu chaud ! » sa tombe aurait pu être pulvérisée por le choc. Tout s’est en effet joué à quelques centimètres.

Fourier a eu froid aussi. « Joseph Fourier était atteint d’une curieuse maladie, raconte Régis Dufour-Forestier. Il avait froid même l’été. On pouvait ainsi avoir l’impression qu’il partait pour le Pôle Nord. »

Vive l’Égypte. Des cobras, des ailes, un soleil… La tombe de Fourier est un monument inspiré de l’Égypte antique. Fourier était en effet un passionné d’égyptologie. En 1798, il a été désigné pour participer à l’expédition scientifique en Egypte.

L’Égypte toujours. À côté de la tombe de Fourier, on retrouve celle de Champollion qui aurait formulé le souhait d’être enterré près de son ami et de son mentor.

Sur les traces de Fourier. Jusqu’au 31 décembre, le Muséum d’Auxerre propose tout un parcours urbain ponctué de panneaux pour mieux comprendre la vie et l’œuvre de Fourier.

Fourier en bulles. À l’initiative d’un professeur de l’institut Fourier à Grenoble, une bande dessinée pour le grand public doit sortir aux éditions Petit à Petit, à l’automne.

Fourier denté. En discussion avec la poste depuis un an, Tadeusz Sliwa annonce qu’un timbre à l’effigie de Joseph Fourier sera « édité en 2020 ».

-:-:-:-:-

L’événement est aussi relayé dans les journaux à diffusion nationale. Ainsi, cette annonce publiée dans Le Monde daté du mercredi 14 mars 2018 (supplément Science et Médecine p. 3) :

Le Monde – 14 mars 2018

EN L’HONNEUR DE JOSEPH FOURIER À PARTIR DU 14 MARS, À AUXERRE

Auxerre, sa ville natale, va honorer à plusieurs reprises le 250e anniversaire de la naissance de Joseph Fourier, mathématicien français de la Révolution :

– Cédric Villàni donnera le 14 mars (18 h 30, salle « Le 89 », boulevard de la Marne) une conférence « De Fourier à aujourd’hui : comprendre le défi de l’intelligence artificielle ».

– Une exposition, pilotée par le Muséum d’Auxerre sous forme de parcours urbain accessible en permanence, fera découvrir les richesses du patrimoine auxerrois et la présence de Joseph Fourier. hier comme aujourd’hui. Inauguration le 21 mars à 10 heures.

– Une mini-expo « Fourier 1768-2018 » au Muséum d’Auxerre (boulevard Vauban), a été conçue avec des élèves du lycée Fourier. Informations sur www. smf.emath.fr

FOURIER À PARIS AUSSI, LE 21 MARS : Le 21 mars, Jean Dhombres, historien des mathématiques, donnera à Paris 5e (Fondation Napoléon rue Geoffroy-Saint-Hilaire), une conférence « Fourier et Napoléon ». Inscription : [email protected] gmail.com

MATHÉMATIQUES ET ARTS, À PARIS DU 12 AU 23 MARS : La salle René-Capitant (près de la mairie du 5e) propose une exposition « Mathématique et arts » conçue par l’ESMA et deux conférences le 20 et 22 mars à 18 h sur les liens entre ces deux disciplines. mairie05-fo.paris.fr/actualites?page=2

« FRACTALES » AU CINÉMA À NANCY LE 28 MARS : La prochaine conférence du cyc1e « Mathématiques et société », en partenariat avec « Sciences en lumière », mercredi 28 mars à 18 h 30 (salle Raugraff, 13bis, rue des Ponts, Nancy) sera consacrée aux fractales, ces magnifiques objets mathématiques auto-similaires rendus célèbres dès 1975 par le mathématicien franco-américain Benoît Mandelbrot. La projection du film sera suivie d’un débat avec Julien Bernat et animé par El-Haj Laamri. Informations sur www.iecl.univ-lorraine.fr

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.