Archive for the ‘activités associatives’ Category

Projet de biographie Fourier

Samedi, juin 20th, 2015

Projet d’une biographie Fourier

Pour Joseph Fourier, la référence en matière de biographie reste encore l’ouvrage de Jean G. Dhombres et Jean-Bernard Robert « Fourier, créateur de la physique-mathématique », Belin, 1998, 767 pages. Malheureusement, cet ouvrage est définitivement indisponible chez l’éditeur. D’autre part, l’évolution très rapide des applications liées aux travaux de Joseph Fourier, de nouvelles recherches dans les documents d’archives, appellent quelques compléments tant sur la biographie proprement dite que pour éclairer le regain de popularité du nom de Fourier.

Au sein de la Société Joseph Fourier d’Auxerre, sous la direction de Jean Dhombres (1), coauteur de l’ouvrage précité, une équipe s’est constituée dans le but de publier une nouvelle biographie de Joseph Fourier. L’ouvrage pourrait sortir des presses au cours du second semestre de 2015.

Nous nous efforcerons de nous informer de l’avance du projet et d’informer nos lecteurs. Ceux qui souhaitent être directement informés :

1/ des conditions de lancement d’une possible souscription

2/ de la date de sortie publique

sont invités à se signaler en laissant un message à [email protected] .

 

(1)   coauteur aussi de Pierre Simon de Laplace, éd. Hermann

La jeunesse de Fourier

Samedi, février 14th, 2015

La jeunesse de Fourier à Auxerre

JC Guillaume

Jean-Charles Guillaume

Nous avons eu connaissance de la mise en souscription d’un ouvrage concernant signé de monsieur Jean-Charles Guillaume, Président de la Société des Sciences de l’Yonne. Nous ne pouvons manquer de nous en faire l’écho :

 

L’image de Joseph Fourier (1768-1830) à Auxerre est bien connue. Cet orphelin a huit ou neuf ans, sorti de la classe ouvrière, est monté, « par son seul mérite, aux premiers rangs de la société ». Plus tard, son rôle à la Société populaire et au Comité de surveillance lui permet « d’empêcher beaucoup de mal et de faire un peu de bien ».

Cette image est-elle conforme à la réalité ? N’a-t-elle pas été construite par ceux qui ont prononcé son éloge après sa mort – François Arago, à l’Académie des Sciences et Victor Cousin, à l’Académie française ?

La réponse à ces questions passe par une analyse des vingt-deux premières années de la vie de Joseph Fourier, dont dix-huit passées à Auxerre, puis par celle des cinq années de la période révolutionnaire.

 __________________

Bon de souscription à retourner à : Société des Sciences Historiques et Naturelles de l’Yonne,

1 rue Marie Noël 89000 AUXERRE :

 

La Jeunesse de Joseph Fourier à Auxerre (1768-1794) : une nouvelle approche ?

de Jean-Charles Guillaume,  52 pages noir et blanc, format A4 reliées en spirale

Nom……….

Prénom : ……………..

Adresse : …………………….  Code postal : …………..   Ville : …………..

Adresse courriel : ………………..

 

Je désire recevoir l’ouvrage La jeunesse de Joseph Fourier à Auxerre.

Je joins un chèque de 15 €, frnaco de port, à l’ordre de la SSHNY

 

Date et signature

 

Fourier a transformé la cristallographie

Dimanche, décembre 14th, 2014

Ravy_02Fourier a transformé la cristallographie

 

      L’année de la cristallographie se termine avec deux conférences données à Grenoble annoncées sur le site de l’université de Grenoble et sur le site de l’écho des sciences. L’une de ces conférences rejoint tout à fait nos préoccupations :

« Comment Joseph Fourier a transformé la cristallographie »

par Sylvain Ravy, directeur de recherche CNRS, responsable de la ligne CRISTAL au synchrotron Soleil

En passant par l’Egypte et Grenoble, Sylvain Ravy présente la vie et les travaux de Joseph Fourier, avec une illustration spécifique des « séries de Fourier ». Ces outils mathématiques inventés au début du XIXe par Fourier ont permis aux cristallographes de déterminer les structures atomiques des matériaux et des molécules de plus en plus complexes. Remise dans un contexte historique, cette découverte est une petite révolution, expliquée à l’occasion de cette conférence très accessible et sans aucune formule mathématique !

 

Ceux qui ne peuvent assister à ces développements, peuvent en avoir une idée en suivant sur you-tube la conférence sur le même sujet, donnée déjà par Sylvain Ravy, le 12 juin 2014 à Caen.

Bilan 2014 perspectives 2015

Samedi, décembre 13th, 2014

Échos de l’Assemblée générale 2014

     Les adhérents de la Société Joseph-Fourier ont été convoqué à l’Assemblée générale annuelle qui s’est tenue le vendredi 12 décembre 2104 à la maison Paul Bert. Le Président de l’Association, Jean Dhombres a ouvert la séance, mais contraint par l’horaire de son train a demandé d’excuser son  départ avant la clôture. Le vice Président, Daniel Reisz, a présenté les rapports d’activité et financier pour 2014 (ceux qui souhaite obtenir le compte-rendu officiel peuvent le contacter).

Deux points ont plus particulièrement mobilisé les énergies en 2014 : d’abord la journée Fourier, organisée dans les locaux du CANOPÉ d’Auxerre (dont il a été rendu-compte ici) et la préparation d’une biographie de Joseph Fourier ; ensuite la rédaction de l’ouvrage biographique sur la vie et l’œuvre de Joseph Fourier. On avait initialement souhaité le voir édité fin 2014 ; il a pris quelques mois de retard, ce qui sera grandement compensé par un gain au niveau du contenu : des détails inédits sur la jeunesse de Joseph Fourier, son activité à Lyon, une illustration riche, des développements éclairants sur la fécondité et l’emploi systématique des méthodes d’analyse de Fourier dans de nombreuses branches de la science contemporaines. Outre la large part qu’il prend à l’élaboration du manuscrit, Jean Dhombres étudie avec l’éditeur, Hermann, la viabilité de l’entreprise et pense pouvoir arriver à conclure dans de bonnes conditions pour la Société Joseph-Fourier.

Dans l’assistance, on suggère de proposer l’achat de l’ouvrage en souscription pour aider à son pré-financement.

Le blog de notre société reçoit en moyenne une trentaine de visites quotidiennes, avec un curieux rebond à près de cinquante visites quotidiennes depuis la publication depuis publication de deux articles à destination des ‘littéraires’, mais il est trop tôt pour y voir un lien de cause à effet qui s’inscrit dans la durée.

Rapport financier.

Les activités de 2014 ont été pilotées pour tenir compte de nos moyens limités (cotisations des adhérents et subventions de la Ville d’Auxerre et du Conseil général de l’Yonne) et n’ont pas généré de déficit.

Conseil d’Administration et Bureau.

Le Conseil d’Administration, le Bureau de l’année précédente, le montant des cotisations ont été reconduits, sans changement ni remarques.

PROJETS 2015 :

Organisation d’une journée Fourier. Le thème de la journée 2015 (qui, comme en 2014, pourrait se placer dans le cadre de la fête de la science) pourrait être, en prenant appui sur ce que nous connaissons de la façon dont Joseph Fourier a reçu son enseignement, « L’enseignement à Auxerre du milieu du XVIIIe siècle à l’Empire « 

Dans l’assistance, on suggère d’associer à ce thème porteur les professeurs (et pas seulement des matières scientifiques) de lycée ou collège et de proposer à l’office de tourisme d’exploiter la documentation rassemblée à cette occasion pour l’intégrer à un circuit découverte d’Auxerre et des ses lieux d’enseignement.

L’état d’avancement du livre sur Fourier : Sur les onze sections de l’ouvrage une bonne moitié sont en cours d’achèvement ; l’effort va porter sur les sections restantes de façon à remettre le manuscrit à l’éditeur, Hermann, au cours du premier trimestre 2015 pour une publication vers mi-2015. La publication pourrait être officialisée par une réception à l’Institut et présentée ensuite dans le département.

 

Fourier – journée d’étude 1

Dimanche, octobre 5th, 2014

Le Savant dans la cité

Journée d’étude Joseph Fourier organisée par la Société Joseph Fourier, samedi 4 octobre 2014, CANOPÉ, 28 rue Théodore de Bèze, Auxerre

 Engagements et actions politiques de savants

comme, Fourier, Paul Bert, Monge ou Laplace

  Intervenants :

Jean Dhombres, directeur de recherches à l’EPHE

Marie Dupond, université d’Athènes,

Tadeusz Sliwa, université de Bourgogne

Patrice Decormeille, président de la Société Paul Bert

  C’est sous le regard bienveillant et amusé d’un Joseph Fourier, réalisé par Nacéra Kainou et déplacé pour l’occasion, que c’est déroulée cette Journée d’étude Fourier organisée par la Société Joseph Fourier.

Buste de Joseph Fourier, par Nacèra Kainou

Joseph Fourier, par Nacèra Kainou

Après une brève introduction de Daniel Reisz, c’est Tadeusz Sliwa qui présente la Journée Joseph Fourier, placée sur le thème du savant dans la cité. Il rappelle que Joseph Fourier né à Auxerre, apparenté à Restif de la Bretonne, est un des grands noms de la science, même s’il reste un peu méconnu à Auxerre, le grand public ne dépassant pas la mésestime nationale dont Fourier a été victime, notamment entre 1830 et 1874. Depuis quelques années, Fourier est de retour dans les milieux scientifiques car sa modernité de Fourier est reconnue et les outils développés à partir de ses théories sont omniprésents. De plus sa dimension humaine de Fourier (son souci du bien public, sa droiture, son courage, sa rigueur, son absence de préjugés -il permet à une femme d’être entendue à l’académie-…) en fait un modèle pour la jeunesse et justifie pleinement cette journée placée sous ses auspices.

Jean Dhombres, rappelle d’abord que Fourier est actuellement le n°1 mondial dans les citations des mathématiciens. Il compare ensuite Laplace et Fourier. Tous deux étaient issus de famille en voie d’ascension sociale, eurent la chance de rencontrer des savants (l’un d’Alembert, l’autre, bien plus tard, Laplace, Lagrange et Monge), participèrent à la création des Ecoles normale et polytechnique puis à celle des lycées en 1802 dans lesquels l’enseignement des mathématiques devint pour la première fois obligatoire. Ils créèrent ainsi une éducation scientifique à tous les niveaux. Ils établirent des relations d’égal à égal avec Napoléon et le pouvoir politique. Ils donnèrent à l’Institut un pouvoir certain et en préservèrent l’indépendance et l’autonomie face à un monde politique instable. La Révolution a créé une solidarité de corps entre les savants comparable à celle qui existait chez les ingénieurs [Nous nous proposons de publier un compte-rendu plus complet de cette intervention dans un article spécifique]

Marie Dupond, s’appuie sur la correspondance familiale de Monge entre 1794 et 1801 pour établir l’intrication entre domaine privé et domaine public. Son analyse illustre, sur le cas particulier de Monge l’engagement collectif du monde scientifique à la cause révolutionnaire dont il a soutenu de façon indéfectible les principes. On ne connaît pas d’exemple de savant émigré. [Nous nous proposons de publier un compte-rendu plus complet de cette intervention dans un article spécifique]

Patrice Decormeille complète les analyses précédentes en élargissant son étude à l’ensemble des 19e et 20e siècles. Il rappelle d’abord que science et politique sont des vocations (Beruf), des passions exclusives, dévorantes, énergivores et chronophages et qu’elles sont difficilement compatibles. Il donne de nombreux exemples et s’arrête sur Paul Bert qui, à l’instar de Condorcet ou de Benjamin Franklin, fut à la fois un grand savant et un grand homme politique. De 1871 à 1874, il réussit à mener de front recherche scientifique et engagement public. Mais par la suite, le tribun n’a t-il pas fini par dévorer le savant ? [Le compte-rendu complet de cette intervention est disponible en format pdf : Paul Bert, un savant dans la cité]

Jean Dhombres

Jean Dhombres

Marie Dupond

Marie Dupond

P_Decormeille

Patrice Decormeille

 

 

 

 

 

 

Fourier le savant dans la cité

Samedi, septembre 6th, 2014

Journée Fourier 2014 (dans le cadre de la Semaine de la Science)

Le savant dans la cité.

Samedi 4 octobre 2014, au CCDP de l’Yonne, salle Canopé

28 rue Théodore de Bèze, AUXERRE

 9 h 30 : Accueil

9 h 45 : Introduction par Tadeusz Sliwa, enseignant-chercheur à l’université de Bourgogne.

10 h : Patrice BRET, chercheur au Centre A. Koyré, Secrétaire Général du Comité Lavoisier de l’Académie des Sciences : Atmosphère politique et intellectuelle à Paris entre 1815 et 1830.

11 h: Jean DHOMBRES, directeur de recherches à l’EPHE (centre A. Koyré) : Fourier et Laplace: une filiation intellectuelle, mais deux conceptions  divergentes du rôle du scientifique dans la cité.

12 h – 14 h 45  Repas libre

14 h 45 : Présentation de la Société Joseph Fourier

15 h : Marie DUPOND, Département d’Histoire et de Philosophie des Sciences, Université d’Athènes : Monge, un savant dans la cité révolutionnaire, au travers de sa correspondance  familiale (1794-1801).

16 h : Patrice DECORMEILLE, agrégé de philosophie, président de la Société Paul Bert : Paul Bert, un savant en politique.

17 h : Conclusion par Tadeusz Sliwa

Nombre de savants furent aussi des hommes (et des femmes) impliqués dans la vie de la Cité : vie publique, carrière politique, engagement au sein d’organisations diverses,… Cette implication  est particulièrement courante et importante à partir des Lumières et traverse tout le XVIIIème, XIXème et XXème siècles. Joseph FOURIER en est un exemple typique : immense mathématicien, il s’est impliqué dans sa jeunesse auxerroise dans le mouvement révolutionnaire, avant de s’engager dans l’expédition d’Egypte dont il fut un personnage central, puis devenir préfet de l’Isère et du Rhône, pour finir Secrétaire Perpétuel de l’Académie des Sciences d’où il influença toute la politique scientifique de la nation. Citons aussi l’autre grand scientifique auxerrois, Paul BERT, le Bourguignon Gaspard MONGE ou encore Pierre-Simon de LAPLACE. On peut aussi penser à des savants chronologiquement plus proches de nous : Hubert CURIEN, Claude ALLEGRE, Léon SCHWARTZENBERG, Robert et Bernard DEBRE, Bernard et Laurent SCHWARTZ,…

Journée Fourier 2014

Samedi, août 2nd, 2014

4 octobre 2014 – Journée Fourier à Auxerre

Entrée libre

La Société Joseph Fourier organise le samedi 4 octobre 2014 une journée Fourier au CCDP de l’Yonne, salle Canopé, 28 rue Théodore de Bèze, AUXERRE . Elle a pour thème « Le Savant dans la cité ».

Cette journée s’inscrit dans le cadre de la Fête de la Science et bénéficie du soutien du CCSTIB; nous voulons vous en informer sans attendre de connaître précisément en quel lieu elle se tiendra.

Pour l’heure, elle s’articule autour de quatre interventions selon le programme ci-dessous.

 Thème : Le Savant dans la cité.

9 h 30 Accueil.

9 h 45 Introduction par Tadeusz Sliwa.

10 h: Patrice BRET : Atmosphère intellectuelle à Paris entre 1815 et 1830.

11 h: Jean DHOMBRES : Fourier et Laplace, une filiation intellectuelle mais deux conceptions divergentes du rôle du scientifique dans la cité.

12 h – 14 h 45  Repas libre

14 h 45 Présentation de la Société Joseph Fourier

15 h Marie DUPOND : Monge au travers de sa correspondance familiale (1794-1801), un savant dans la cité révolutionnaire.

16 h Patrice DECORMEILLE : Paul Bert, un savant en politique.

17 h Conclusion par Tadeusz Sliwa

 

Renseignements et informations complémentaires : Daniel REISZ, 7 rue Germain Bénard, 89000 AUXERRE – Tél : 03.86.42.21.93

de gauche à droite: Fourier, Laplace, Monge

Illust_F_L_M

 

Bilan 2013 Perspectives 2014

Dimanche, décembre 22nd, 2013

Bilan 2013, perspectives 2014

[ Vous pouvez demander le compte-rendu complet par courriel à [email protected] ]

21/12/2013 :

A l’appel de Daniel Reisz, les membres actifs de la Société Joseph Fourier se sont réunis le samedi 21 décembre 2013 à la Maison Paul Bert à Auxerre. Ils ont rapidement approuvé les rapports d’activité et financier 2013 présentés par monsieur Reisz avant de se pencher vers les projets 2014.

Deux sujets ont été plus particulièrement évoqués :

a) journée Fourier à Auxerre

Le principe d’une journée d’étude consacrée à Joseph Fourier a été retenu à la date du 31 mai 2014, soit à l’Université d’Auxerre, soit à l’ESPE. Au cours de cette journée, quatre conférences sont prévues sur le thème « Le Savant dans la cité », développant :

   – le parallèle entre Fourier et Navier, deux Bourguignons, orphelins très tôt, qui ont fait une brillante carrière scientifique ;

   – les liens entre Fourier et Laplace ;

   – Paul Bert ;

   – Monge, vu à travers sa correspondance politique.

En marge des conférences, l’actualité de Fourier sera traitée par l’exposition du CCSTIB, un diaporama sur la maintenance des machine en rapport avec les calculs de Fourier, une exposition rendant compte de travaux sur le son.

Tadeusz Sliva informe l’auditoire que l’Université d’Auxerre organise en février 2014 une semaine du son au cours de laquelle seront développées les techniques de pointe du traitement du signal, techniques faisant largement appel aux méthodes de Fourier.

La préparation de cette journée doit associer les Sociétés auxerroises, les établissement et leurs élèves intéressés.

Les orateurs sont invités à donner au préalable un résumé de leur intervention ; les actes de la journée seront mis en ligne sur le site de l’association et publiés en fascicule pour conserver la mémoire des travaux.

 

b) réalisation d’un livre sur Joseph Fourier

Les participants avalisent le découpage du projet de livre sur Joseph Fourier présenté par Jean Dhombres. La parution pourra avoir lieu fin 2014 si le manuscrit est remis à l’éditeur (Hermann) courant septembre 2014.

Les auteurs des 62 sections réparties sur 9 chapitres ne sont pas tous pourvus, loin de là, Jean Dhombres souhaite que des plumes se révèlent, sachant que pour ce livre grand public, format à l’italienne, une large place est réservée aux illustrations.

Une réunion d’étape est prévue le 5 avril 2014.

Entretiens d’Auxerre

Mercredi, septembre 25th, 2013

Les Entretiens d’Auxerre 2013

               Les jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 novembre 2013, se tiennent les Entretiens d’Auxerre au théâtre municipal, 54 rue Joubert, à Auxerre ; ces journées sont organisées par le cercle Condorcet, ils ont pour thème cette année :

LA SCIENCE EN QUESTION(S).

(renseignements : 06 43 15 20 08 ou [email protected])

               Le programme de ces trois journées est chargé ; de nombreuses personnalités sont appelées à éclairer les nombreux thèmes abordés. Nous sommes heureux de découvrir que Fourier est évoqué le deuxième jour au cours d’une table ronde traitant de Paul Bert, Joseph Fourier, Ernest Renan… Le XIXème siècle et la science.

Interviennent plus particulièrement : François DE CLOSETS, Philippe LAZAR, Hervé LE BRAS, Dominique LECOURT, Henri ATLAN, Dominique LEGLU, Daniel BOY, Hélène LANGEVIN-JOLIOT, Virginie TOURNAY, Michel FOUCHER, Vinh-Kin NGUYEN, Daniel REISZ, Patrice DECORMEILLE, Gisèle SEGINGER, Jean DHOMBRES, Jean-François DORTIER, Vincent COURTILLOT, Pierre PAPON, Jean-Marc LEVY-LEBLOND, Alexandre MOATTI, Faouzia Farida CHARFI, Claudine COHEN, Marc PESCHANSKI, Alberto TOSCANO…

Les thèmes abordés sont :

L’image de la science : du merveilleux à la contestation

Comprendre pour comprendre ou comprendre pour agir : deux volets complémentaires mais radicalement différents de la science

Science et philosophie : pourquoi vous êtes-vous séparées ?

Réflexions sur le progrès et la précaution

La science contaminée par la communication

Les représentations sociales de la science : structures et évolutions

Dialogue sciences et citoyens. Le rôle actuel des médias

Refonder les rapports de la science et de la société : un objectif majeur

Les paradoxes d’une discussion participative sur les choix technologiques

Sciences et géopolitique

Un monde sans sida : politique et science de l’éradication du VIH

De l’Eglise à la Nation : une idéologie active pour l’enseignement des sciences du temps de Fourier (1768-1830)

Paul Bert, l’enseignement scientifique et la fabrique du citoyen

Renan et la science : une religion de l’avenir

La peur des mathématiques envisagée dans une perspective culturelle

L’imagination scientifique : la science ré enchantée

La dimension prospective de la science : préparer les ruptures

Le débat sur le réchauffement climatique : paradigme établi, menace pour l’humanité ou source de Paralysie ?

L’avenir de la science – l’avenir d’une illusion ?

Radicalités anti-science contemporaines

Dogmatisme religieux vs rationalité scientifique. Comment combattre le détournement et la réfutation de la science ?

Que révèlent les fraudes scientifiques ?

La science face aux dogmes : la saga des cellules souches embryonnaire

Galilée et la science. La liberté comme révolution copernicienne

Fourier en compagnie

Vendredi, septembre 20th, 2013

Brèves de l’Yonne

 

A l’occasion de la semaine de la science, les manifestations sont nombreuses dans l’Yonne, signalons plus particulièrement :

 

Lumières sur…

Samedi 12 octobre 2013, à la Maison des Rendez-vous de Pontigny, de 14 à 18h, au 17 rue de l’Abbé Tauleigne :

 Lumière sur la recherche scientifique

avec Philippe Deterre, chercheur  biologiste au CNRS, et prêtre de la Mission de France,

et Nicolas Monseu, physicien, jeune docteur,

 

Tous deux chercheurs, ils tentent de décrire comment fonctionne ce métier particulier qu’est celui de chercheur scientifique, et comment il change nos conceptions du monde et du vivant.

Le débat s’appuie plus particulièrement sur l’exemple de la recherche en physique fondamentale.

  -:-:-:-:-

Au CCSTI Bourgogne

Le CCSTI de Bourgogne annonce, en souscription, « Les mathématiciens en Bourgogne« 

Comme pour les Physiciens en Bourgogne et les Chimistes en Bourgogne cet ouvrage consacré aux Mathématiciens en Bourgogne est destiné à un large public, ce n’est pas un livre d’art. Il doit permettre de faire découvrir au lecteur la vie et les œuvres scientifiques principales des mathématiciens retenus, de l’inciter à avoir une connaissance plus approfondie de ces derniers grâce aux listes de publications ou aux renvois à des ouvrages plus complets lorsqu’ils existent. La liste des mathématiciens s’arrête sensiblement au moment où la Faculté des Sciences de Dijon quitte la rue Monge pour aller sur le Campus de Montmuzard. La période plus récente est traitée de manière plus globale à partir des laboratoires ou groupes de recherches en Mathématiques créés à partir de 1957 et il est possible de suivre leur évolution jusqu’au début du 21e siècle.

 renseignement ccsti de Bourgogne 03 80 40 33 23

 

-:-:-

Physiciens_BourgOuvrage de 2005 qui rassemble 140 scientifiques nés en Bourgogne

Personne de contact : Serge Wasack

Couriel : [email protected]

Téléphone : 03 80 58 98 77

Description de l’exposition :

À l’occasion de l’année mondiale de la Physique, un ouvrage qui rassemble 140 scientifiques nés en Bourgogne ou s’étant établis dans la région, du XVIe siècle aux années 1950. Qu’ils soient illustres comme Buffon, Carnot, Darcy, Eiffel, Fourier, Guyton de Morveau, Monge, Navier et Vauban ou parfaitement inconnus du grand public comme Béthizy, Clerget, Fieux, Mathieu, Osmond, Pionchon, Racle et Sigorgne tous ont à des titres divers marqués de leur empreinte le domaine de la Physique et apportés une contribution notable à la connaissance scientifique. Le terme physicien est d’ailleurs pris au sens large et peut inclure des astronomes (Baillaud, Lallemand…), des ingénieurs (Gauthey, Lapicque…), des entrepreneurs (Duffaud, Schneider..) ou encore des mathématiciens (Lazare Carnot, Perrey…). est destiné à un large public.

 

Chaque physicien bourguignon est présenté de la manière suivante :

– une photographie du personnage ou/et une reproduction d’un appareil qu’il a créé ou utilisé ;

– une biographie qui permet de situer son œuvre ;

– une liste aussi exhaustive que possible de ses publications qui permet de découvrir ses différents travaux ;

– une bibliographie qui donne les principaux ouvrages ou articles qui lui ont été consacrés ;

– un court texte intitulé « Paroles » qui reproduit un extrait d’un texte écrit par le physicien et qui permet notamment de situer sa personnalité.