Le mot est complexe…

14 11 2006

« J’ai tenté, je ne sais avec quel bonheur, d’écrire mes contes de la façon la plus simple. Je n’ose affirmer qu’ils le sont ; il n’y a pas sur terre une seule page ni un seul mot qui le soient, étant donné que tous postulent l’univers, dont l’attribut le plus notoire est la complexité. » Jorge Luis Borges, Préface, Le Rapport de Brodie, Éd. Gallimard, 1972.

La complexité du mot, qui n’existe que dans l’écrit d’expression, l’écrit « réel », est peut-être la clef de l’apprentissage. Parce que l’on n’apprend qu’en dépassant la difficulté, celle réelle qui se présente.

La mise en situation face au journal de bord (une feuille blanche, une demi-heure, pas de sujet et un lectorat inconnu… ou d’autres conditions), crée les conditions de la difficulté à dépasser. Quel que soit le niveau de l’apprenant. Chaque texte du journal de bord est donc un vrai texte, sur lequel on peut travailler, apprendre, discuter. Aucun texte, n’est trop « simple », ils sont tous par définition complexes. Ils sont différents pour chaque lecteur. Ils ont tous un intérêt, chaque mot contient plus qu’il n’y paraît.

C’est cet écrit, que l’invention de l’imprimerie a permis d’être diffusé au monde (en participant au passage à l’évolution de l’humanité), qui est rarement enseigné, utilisé par le commun des mortels.
Je citerai ici Evelyne Charmeux : « Mais il faut admettre que pour l’écriture, c’est encore pire : à peine 5 à 6 % de la population reconnaissent être concernés par les activités d’écriture. Même les gens cultivés avouent ne jamais écrire et considèrent cette activité comme étrangère à eux. » L’écrit d’expression est réservé à une élite. Aux écrivains, aux journalistes, aux philosophes, aux essayistes, aux poètes…

Aujourd’hui, après l’imprimerie, un nouveau média, le blog, permet à nouveau à l’écrit d’expression d’être diffusé, utilisé par tous.
Est-ce une nouvelle révolution pour l’écrit ? L’avenir nous le dira.
Mais à nouveau, « l’écrivant » est face à un potentiel de lecteurs inégalé.
La liberté, en plus.
C’est une des conditions de l’écrit d’expression.
Pourquoi est-il si peu utilisé dans l’éducation ?
Les nouveaux médias, en se généralisant, mondialisation oblige, ont peut-être besoin d’encore un peu de temps ?

Je n’ai pas de réponse, mais je suis convaincu que si « l’imprimerie (a) multipli(é) indéfiniment, et à peu de frais, les exemplaires d’un même ouvrage. Dès lors, la faculté d’avoir des livres, d’en acquérir, suivant son goût et ses besoins, a existé pour tous ceux qui savent lire ; et cette facilité de la lecture a augmenté et propagé le désir et les moyens de s’instruire. », Condorcet, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain, 1795.

Internet et le blog, peuvent être les nouveaux médias qui ont la potentialité « d’augmenter et de propager le désir et les moyens de s’instruire ».
L’écrit a besoin de lecteurs pour exister.
Le mot a besoin de lecteurs pour être complexe.
Je remercie les miens, et ceux de mes « écrivants ».
Ludovic Bourely


Actions

Informations

6 réponses à “Le mot est complexe…”

18 11 2006
Hansen-Love (13:50:11) :

En tant que prof et éditrice, j’ai essayé depuis plusieurs années d’encourager mes élèves ? écrire sur le net. Je leur en offre la possiblité (cinechronique.com et mon blog maintenant).
J’ai énormément de mal ? obtenir des participations. Deux élèves de terminales seulement en 5 ou 6 ans sont devenus des auteurs de critiques…
Et en ce qui concerne le blog, je n’ai que très peu de commentaires, malgré mon appel pressant.
Quant ? nos étudiants d’option cinéma, ils veulent bien réaliser des films mais ? condition de ne pas avoir ? écrire de scénarios..
Voil? , je suis un peu désabusée…

19 11 2006
journal (16:22:57) :

Tout d’abord, merci pour ce premier commentaire. D’autant plus qu’il vient enrichir ce blog, parce que c’est le partage qui est ? l’origine de la connaissance.
Je recommande vivement le blog de Hansen-Love : http://hansenlove.over-blog.com/

C’est un exercice difficle.
J’ai la chance de le pratiquer avec des apprenants adultes ou parfois un tout petit peu plus jeunes, mais surtout sortis du système scolaire traditionnel. Cela marche avec les élèves d’école élémentaire, et l’écrit d’expression, l’écrit libre est au programme, il y a plein d’exemples sur le web. Puis dès le collège, cela commence ? être plus difficile. Est-ce qu’il y aurait dans le système scolaire des facteurs inhibant le désir ou la capacité ? écrire pour s’exprimer ?
Pour réussir ? faire écrire mes stagiaires, mes apprenants, mes écrivants, je leur ouvre un espace et un temps déterminé dans la classe, ils peuvent parfois ne pas vouloir écrire, ou ne pas réussir, mais ce temps pour eux est quand même un temps de réflexion sur l’écrit. Après c’est peut-être aussi une question de place de l’enseignant dans le projet ?
Pour les commentaires, pour moi c’est le premier, comme je l’ai dit, j’espère qu’il en appelera d’autres …
Ludovic

19 11 2006
Hansen-Love (19:12:42) :

Dans quel cadre dispensez vous votre enseignement?
Ca me donne une idée… je pourrais faire des travaux en classe, ? publier sur mon blog..Ou ouvrir un blog avec exclusivement des travaux des élèves, comme fait Baptiste (Strani, le blog bleu)

20 11 2006
journal (01:06:32) :

Je suis formateur en enseignent général (Français, expression et communication, éducation socioculturelle…), au CFPPA Montpellier Agropolis
http://www.epl.agropolis.fr/cfppa_montpellier/accueil_cfppa_montpellier.htm
Effectivement, l’écrit peut venir de l’injonction, plus que de la séduction, ou de stratégies …
L’ouverture d’une place, identifiée, bornée, est paradoxalement l’ouverture d’une liberté …
Ludovic

20 11 2006
Hansen-Love (23:14:17) :

Oui, vous me donnez une idée. Je vais mettre en ligne les meilleures copies de mes élèves. Cette année, cela tombe bien, j’en ai d’excellents. Bon , il fauit que je les saisisse moi-même , car les devoirs sont faits sur table donc écrits ? la main (et longs!)
Le week-end prochain, je mettrai en ligne un devoir sur la philosophie (est-elle inutile?) assez étonnant, je vous le recommande!

7 03 2007
Liberté d’expression - Les dossiers du WebPédagogique - LeWebPédagogique (14:59:45) :

[…] Ludovic Bourely sur Journal de bord… – Le mot est complexe : pour Ludovic, le mot est la clef de l’apprentissage. Dans cet article, il compare l’arrivée de l’imprimerie à celle des blogs : l’écrit est de moins en moins réservé à une élite, la liberté d’expression s’étend. – Le pouvoir de l’écrit : un éloge à l’écrit et une invitation à la lecture de Push, de Sapphire. […]

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire