Chronique fantastique de Minerva 10 : les contes de fées

 

Photo: Pixabay

Photo: Pixabay

 

1) Définition et légende.

Le conte de fées trouve ses origines dans des mythes et des légendes aux motifs universels. Resté longtemps dans la tradition orale, il se transmet de bouche à oreille par des générations de conteurs lors de veillées populaires et familiales. Le merveilleux imprègne la littérature médiévale, présentant déjà quelques éléments féeriques. C’est avec Charles Perrault que naît un véritable genre littéraire. Les fées sont à la mode dans les salons.  Parallèlement à la collecte scientifique des contes populaires allemands entreprise par les frères Grimm, la création littéraire même se renouvelle au XIXe siècle avec Andersen et le romantisme, culminant à la suite de Lewis Caroll dans de véritables romans féeriques.

Souvent absentes du récit, les fées, ne suffisent pas à définir le conte de fées. Cette expression désigne en fait un genre littéraire français correspondant à ce que les folkloristes appellent le conte merveilleux.

2) Œuvres sur les contes de fées.

Voici des exemples de conte de fée, on peut les lire ou les regarder en vidéos :

-Cendrillon

-Le petit chaperon rouge

-La belle au bois dormant

-Le petit poucet

-La belle et la bête

-Peau d’âne

-Blanche Neige et les sept nains

-Raiponce

-Les contes des milles et une nuit

-La petite sirène…

Les contes de fées sont revisités dans :

-La malédiction Grimm

-Ever after high

-Once Upon a Time…

Emma Ferreira

Comments are closed.