Panique danns le ciel 1: Tenerife

 

Bienvenue dans cette nouvelle rubrique qui aura pour thème les crashs aériens qui ont marqué l’histoire aéronautique.

Pour commencer, les vols : PAN AM 1736 et KLM 4805.

Simulation video  de l' impact du vol KLM 4805 qui frappe le vol de la Pan Am 1736 sur la piste de Tenerife. (crédit: PBS Nova)

Simulation video de l’ impact du vol KLM 4805 qui frappe le vol de la Pan Am 1736 sur la piste de Tenerife. (crédit: PBS Nova)

 

 

 

 

 

 

 

 

Les circonstances

C’était un jour de grand brouillard à l’aéroport de Tenerife le 27 mars 1977. Alors que l’aéroport principal : Las Palmas ferme suite à l’explosion d’une bombe, le petit : Los Rodeos se retrouve saturé avec 5 long-courriers. Cet aéroport n’étant pas conçu pour accueillir des avions de ce type du fait de sa taille et de la simplicité de ses taxiways et son unique piste. Alors que deux 747 s’apprêtent à décoller vers leurs HUB (base de la compagnie), le brouillard est très épais et la visibilité est de l’ordre des 200 mètres. Les moyens des contrôleurs aériens n’étant pas aussi précis qu’aujourd’hui, le contrôle est approximatif et c’est suite à cela que la catastrophe aura lieu.

Alors que le contrôleur sol indique au 747 de la Pan Am de longer la piste pour aller se mettre au seuil et décoller, le contrôleur tour (gestion des décollages et atterrissages) indique au 747 de KLM en position de décoller.

L’avion est alors lancé à 250 km/h lorsque le commandant de bord de La KLM : Jacob Veldhuyzen van Zanten aperçoit le 747 de la Pan Am et essaye de décoller tant bien que mal.

De son coté, le pilote de la Pan Am est aussi surpris par le 747 de la KLM. Il essaye de tourner à gauche tant bien que mal mais il est trop tard. Les trains arrières du 747 heurtent l’autre avion et c’est la catastrophe.

Bilan

L’avion de KLM heurte le sol et se fracasse : aucun survivant parmi les 248 passagers et membres d’équipages. Seule Robina van Lanschot, qui décida de rester à Tenerife au lieu de reprendre l’avion, fut sauvée.

L’avion de Pan Am prend feu : 346 passagers et membres d’équipage meurent tandis que 54 personnes dont les PNT (Pilotes) survivent.

J’espère que cette nouvelle rubrique vous plaira et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures aéronautique!

                                                                                                                Aéronautiquement votre

Un avgeek

 


Comments are closed.