Panique dans le ciel 4 Vol Gol 1907

Un 737 de la GOL - Auteur: Renato Spilimbergo Carvalho - GNU Free Documentation License

Un 737 de la GOL – Auteur: Renato Spilimbergo Carvalho – GNU Free Documentation License

Un Embraer Legacy 600 à l'aéroport de Birmingham - Auteur: Adrian Pingstone - Domaine public

Un Embraer Legacy 600 à l’aéroport de Birmingham – Auteur: Adrian Pingstone – Domaine public

Bienvenue sur cet article qui traitera du crash du vol Gol 1907

Les circonstances

Nous sommes le 29 septembre 2006 et il fait très beau au dessus de la forêt amazonienne.

Alors qu’un Boeing 737 de la compagnie low cost brésilienne GOL est en route pour Brasilia, un autre avion, un Embraer Legacy 600, prend exactement la même route mais dans le sens inverse pour rejoindre Manaus : lieu de départ du 737.

Alors que les avions devraient voler avec 1000 pieds d’écart, ils volent à exactement la même altitude. Ce qui, vous vous en doutez, va provoquer le crash.

Que s’est-il passé ?

Les deux avions sont à mi-chemin quand le drame a lieu. Le winglet de l’Embraer vient arracher l’aile du 737 à plus de 700 KM/H.

Le vol de la GOL s’écrase dans la forêt amazonienne tandis que l’Embraer s’en sort bien vu qu’il réussit à atterrir sur un petit aérodrome en pleine forêt.

A qui la faute ?

Après une longue enquête du NTSB, il a été conclu que la faute venait … Du contrôleur aérien !

En effet au lieu de voler au niveau de vol 360 (12000 pieds), l’Embraer aurait du voler au niveau 370 (12300 pieds)

Mais le contrôleur, qui n’était pas très formé du fait de la pénurie de ceux-ci là-bas, oublia d’informer les pilotes de l’Embraer de monter au niveau 370.

De ce fait, les avions sont restés au même niveau et la catastrophe s’est produite !

Même si les informations étaient affichés sur l’écran, le jeune contrôleur ne les a pas vu !

Aujourd’hui, le Brésil s’est équipé d’écrans modernes ce qui permet désormais aux aiguilleurs du ciel de mieux voir les plans de vol, les vitesses et les altitudes prévues.

Bilan :

A cause d’une simple erreur de «lecture», le crash de la Gol provoque 154 morts tandis que aucun blessés n’est à déplorer dans l’Embrae.

Merci d’avoir lu cet article et à bientôt pour de nouvelles aventures aéronautiques,

                                                                                                         Aéronautiquement votre

Un avgeek

Comments are closed.