Les chroniques fantastiques de Minerva 27 : Miss Peregrine et les enfants particuliers, film VS livre.

Miss peregrine et les enfants particuliers – Tome 1
Credit photo: bayard-editions

 

Je sais que c’est le cas d’énormément de films tirés de livres (comme le monde de Narnia par exemple), mais avec  »Miss Peregrine et les enfants particuliers » (Titre Original :  »Miss Peregrine’s home for peculiars children »), on bat des records. Les puristes parleront de massacre mais quoi qu’il en soit, le livre a été réinterprété par Tim Burton et profondément modifié. L’histoire même a été modifiée, je vous jure que c’est vrai ! De ses personnages à ses décors, je vous propose aujourd’hui d’embarquer pour le 3 septembre 1940 et découvrir la liste des modifications importantes du livre au film Miss Peregrine. Chronologiquement, ça coule de source.

1- La mort d’Abe

Vous vous souvenez d’Abe dans le film ? Grand-père explorateur de Jacob mais surtout juif polonais ayant fuit la guerre pour se réfugier dans un orphelinat sur une île paumée au fin-fond du pays de Galles.

Et bien dans le film, Jacob part avec la responsable du magasin dans lequel il travaille chez son grand-père pour arrêter sa  »crise de démence ». Déjà que la scène a été totalement modifiée dans le film, dans le livre, Jacob par avec son meilleur et seul ami, Ricky, personnage totalement supprimé dans le film ! Le reste de la séquence est (heureusement) identique au livre.

2-Le docteur Golan

Tout est à peu prés pareil avec elle: elle se fait bien passer pour un ornithologue, enlève bien Miss Peregrine,.. Bref, à votre avis, pourquoi je la mentionne dans l’article ? Parce que dans le livre, elle est un il ! Et oui, dans le livre, le docteur Golan est… un mec !

3-Première rencontre avec Miss Peregrine

Suivons donc la chronologie du film. Dans le film, Miss Peregrine vole au dessus du bateau sous sa forme oiseau. Le père de Jacob l’informera qu’il s’agit d’un faucon pèlerin au nom scientifique Falco Peregrinus. Jacob ne pourra s’empêcher de faire le lien a voix haute avec Miss Peregrine et son père lui dira ceci  »Ton grand-père s’est probablement inspiré de cet oiseau pour créer son histoire de directrice se transformant en faucon ». Ça n’a l’air de rien mais c’est une information énorme. Cette ligne de dialogue nous laisse donc entendre que le père de Jacob connaît l’histoire de Miss Peregrine. Inversement dans le livre, Miss Peregrine viens voir Jacob et son père sous sa forme d’oiseau à la fenêtre de leur chambre. Le père de Jacob déballe son exposé sur le faucon pèlerin mais ne nous laisse pas entendre qu’il connaît Miss Peregrine. Vous êtes assez naïfs pour croire que l’auteur aurai laissé ça au hasard ? On est d’accord ! L’auteur avait bien en tête quand il a écrit la scène que le père de Jacob n’est pas au courant.

4- Personnages

Laissez-moi exprimer ma pensée : Les personnages sont un bazar MONSTRUEUX on a déjà parlé du docteur Golan, chez les orphelins c’est pire :

Olive : film : particularité : feu, apparence : adolescente

livre : particularité : air, apparence : fillette

Emma : film : particularité : air, apparence : adolescente

livre : particularité : feu, apparence : adolescente

Bronwyn : film : particularité : force, apparence : fillette

livre : particularité : force, apparence : adolescente

Je ne m’attarderai pas sur les  »pouvoirs » mais plutôt sur un autre détail de Miss Pererine : son nom. Explications : dans le film, les oreilles attentives auront entendu le nom : Alma Peregrine (Peregrine étant donc, par conséquent son nom de famille) or dans le livre, on peut lire sur une lettre: Peregrine Faucon (Peregrine est donc son PRENOM). Cet échange est assez stupide de la part de Tim Burton car Miss Avocette appelle son amie que ce soit dans le livre ou le film  »Peregrine » et jamais Alma ou Faucon. Et croyez-moi, ça n’a l’air de rien mais c’est extrêmement perturbant. Transposons ça à notre quotidien en deux exemples que vous avez forcements déjà rencontré sinon vous n’auriez jamais lu cet article:

Votre meilleure amie s’appelle Marie Dupont.

Dans la cour sauf erreur de ma part vous ne l’appelez pas Dupont mais bien Marie non ?

Votre prof d’Anglais s’appelle Marie Dupont.

Rassurez-moi, vous l’appelez Mme Dupont, pas Mme Marie ?

Et bien voilà, on passe du respect ou l’amitié à l’irrespect où la crainte selon comment on appelle quelqu’un. Bravo Hollywood !

5-Les lieux

Non, vous ne rêvez pas, les lieux ne sont pas pareils.

De un : dans le film, l’épave sert de moyens de locomotions aux particuliers pour se rendre à Londres. Alors que dans le livre, ils ne mettent pas un pied ni dans l’épave, ni à Londres et la bataille finale contre Golan a lieu sur l’île, près du phare. Phare qui n’existe pas dans le film.

6-L’histoire

Je me suis longuement demandée si il fallait que je vous en parle. L’histoire est différente, vous l’avez déjà remarqué plus haut. Dans le film, Miss Peregrine et les enfants font leurs bagages quand Baron sonne à la porte, un couteau sur la gorge de Jacob, alors que dans le livre, Baron, Golan, appelez le comme vous voulez ne menace pas Jacob pour la simple et bonne raison qu’il n’assiste PAS à l’enlèvement de Miss Peregrine et Miss Avocette qui -soit dit en passant- ne se fera pas enlever dans le film mais carrément dévorer alors que le livre se termine sur le départ du voyage des enfants pour la retrouver. Parlons-en tiens de leur départ. Dans le film, le père de Jacob n’est au courant de rien mais dans le livre, Olive et Emma font irruption dans la chambre de Jacob et son père et lui font étalage de leur particularité comme si de rien n’était. Cette scène primordiale n’apparaîtra jamais dans le film et le film en lui même ne laisse aucun mystère laissant entendre une suite à part le fait que Jacob après de longs voyages dans le temps retrouve enfin sa bien-aimé (dont on apprend l’âge dans le livre, d’où ma question : sortiriez-vous avec une fille de 88 ans ? Vous ne me croyez pas ? Allez donc voir à la ligne 26 de la page 396 (chapitre 10) du livre de 21 cm x 13,5 cm  »Miss Peregrine et les enfants particuliers » publié aux éditions Bayard, c’est écris noir sur blanc.). Alors que le livre lui laisse clairement entendre la suite et une partie de son histoire.

Malgré ces nombreux écarts, ce sont quand même de très bons films et livres

et par conséquent, je vous incite vivement à voir le film et lire le livre (qui -soit dit en passant- est très facile et rapide à lire) pour vous faire une idée sur la question.

N’hésitez pas à allez voir notre site : http://www.chroniquesfantastiquesdeminerva.jimdo.com si vous êtes du genre à dévorer les livres fantastiques ou que vous êtes des cinéphiles du fantastique. Je n’y suis pas trop en ce moment mais Lupa et Roussette se feront un plaisir de répondre à toutes vos questions.

D’ici là, portez-vous bien, Chao

Ei-long

Comments are closed.