Venom, énième tentative ratée de Sony ou bon film ?

Venom est un film de super-héros américain réalisé par Ruben Fleischer, sorti en 2018. Il s’agit de l’adaptation cinématographique du personnage Venom, ennemi de Spider-Man, publié par Marvel Comics.

source: allociné.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CONTEXTE

Bien qu’il soit créé en partenariat avec Marvel, il ne fait pas partie du MCU.

Pour commencer, nous allons parler du contexte autour de la création de ce film.

En début d’année 2000,  Marvel est en déclin, à deux doigts de la faillite et doit réagir. Il décide donc d’éparpiller les droits sur ses personnages entre plusieurs gros producteurs. Résultats :

source: nerdist.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous pouvez le constater, Sony Pictures possède les droits de Spider-man (ainsi que ceux de la plupart de ses adversaires : Electro, Dr Octopus, Le Vautour etc..) et de Venom.

Comme tous les films Spider-man de Sony ont été mal accueillis depuis Spider-man 3 de Sam Raimi, Sony autorise Marvel à utiliser le personnage  en 2017 pour Spider-man Homecoming. Mais le personnage leur appartient toujours et Marvel ne touche que la rente dûe aux produits dérivés. Mais Sony en veut toujours plus et lance le Spider-verse, sorte de « copie »du MCU qui regroupe tous les méchants de Spider-man sans Spider-man. Le premier de ces films est Venom.

 

LE SYNOPSIS :

A San Francisco, Eddie Brock, un journaliste, s’intéresse de près à une entreprise appelée Life Foundation dont le but est de sauver le monde de sa fin proche en envoyant l’homme dans l’espace. Eddie découvre en s’infiltrant chez eux qu’ils ont découvert une forme de vie extraterrestre appelée Symbiote. Le but est de créer une Symbiose stable entre l’homme et le Symbiote pour que l’individu obtenu puisse vivre sur terre et chez les Symbiotes. Mais les Symbiotes rejettent les cobayes et les tuent tous à la chaine. Eddie décide donc de dénoncer Life Foundation qui laisse mourir ses cobayes, mais il rencontre un Symbiote et entre en Symbiose avec l’entité appelée Venom… Cet être, qui dialogue avec lui, possède une force gigantesque et peut transformer son corps pour résister aux balles, créer différents projectiles ou escalader des gratte-ciels. Venom est très souvent affamé et il lui arrive de dévorer ses poursuivants. Eddie va devoir apprendre à cohabiter avec Venom et se battre contre l’organisation barbare qu’est Life Foundation.

Rappel : Venom est dans l’œuvre originale un extraterrestre s’étant lié à Spider-man et qui a de ce fait hérité de ses pouvoirs alors que « Spidey » est devenu plus mauvais et plus fort, ils ont fini par se séparer et Venom s’est lié à Eddie Brock.

 

LA CRITIQUE:

Alors est-ce que ce film est bon ? Pas vraiment.

Alors est-ce que ce film est mauvais ? Non.

Contrairement à ce que peuvent dire toutes sortes de critiques, à mon humble avis le film n’est pas mauvais, il en même très loin.

Explication :

Attention : les phrase entre les * contiennent des informations pouvant vous dévoilez l’intrigue du film de manière assez précise.

Le film souffre de plusieurs lacunes scénaristiques (ex : *Venom qui décide de devenir gentil sans aucune raison ni explication*) pour plusieurs raisons : il souffre en quelque sorte de l’absence de Spider-man. En effet, dans l’œuvre originale, Spider-man permet en quelque sorte de justifier l’existence du personnage mais à cause de son absence on doit justifier l’intrigue d’une autre manière. Le problème est qu’à un certain point du film, les changements s’enchainent en très peu de temps pour que Venom devienne de plus en plus gentil alors que ça a pris beaucoup plus de temps dans les comics et que c’était justifié par d’autres évènements. J’en conclue donc qu’il aurait fallu deux films à ce personnage pour en arriver à la fin du premier.

Maintenant, parlons du sujet qui fâche. Dans la plupart des critiques que vous pourrez voir sur ce film, on vous dira qu’il bafoue l’histoire de Venom et le rend trop gentil par rapport à l’œuvre originale. Mais ceux qui vous disent ça oublient un ou deux points, le premiers étant : UNE ADAPTATION N’A PAS BESOIN D’ÊTRE FIDÈLE POUR ÊTRE BONNE. C’est même tout le contraire. Je m’explique, on nous offre ici une vision très différente de Venom, mais elle est loin d’être mauvaise dans le sens ou l’idée de base est fantastique (même si comme déjà dit il y a des lacunes). Second point : L’histoire que ces gens défendent tant n’est pas si bonne. Encore une fois, je m’explique, à la base, Venom a été créé pour montrer que Spider-man est un vrai héros, qu’il est capable de vaincre ses propre faiblesses, qu’il est capable d’aller plus loin que ses propres vices. Mais le personnage a plu, il est resté et d’autres symbiotes sont apparues par milliers (comme Carnage que l’on aperçoit dans le film d’ailleurs) pour faire plaisir au fan et rapporter de l’argent. Pour illustrer, je vous propose l’exemple Carnage. Ce personnage est né de la Symbiose entre une partie de Venom et le tueur en série psychopathe Cletus Kasady. Cela donne un personnage disons très peu intéressant car il se résume à « il est dangereux et il tue à tour de bras du coup c’est une grosse menace ». Je préfère très clairement ce film à cet histoire et vous ?

Voilà cette critique est terminée et j’espère qu’elle sera intéressante à défaut d’être courte mais en même temps, j’avais beaucoup de choses à dire sur ce film.

Devewer Adrien 3eDé

Comments are closed.