Carte Blanche : Mme Bosson nous parle du Théatre

source: http://evasion-online.com

Tous au Théâtre

1/ Œil et préjugés :

« Trop intello, trop abstrait, ridicule … » Beaucoup de gens ont un priori négatif sur le théâtre. C’est quelquefois même un mauvais souvenir d’école qui a provoqué durablement leur rejet de cette pratique.

Et pourtant, ce sont les mêmes qui admirent les petites mises en scène de youtubeurs derrière l’écran, les stand-up, les réparties des humoristes et les comédies familiales – adolescentes qui ne sauraient exister sans pratique théâtrale, sans mise en scène, sans recherche de la bonne expressivité, sans travail de la diction, du rythme, du regard ou d’autres effets.

2/ Un dépassement :

La famille d’où je viens ne s’est jamais vraiment autorisée à entrer au théâtre, j’ai donc longtemps cru, moi aussi, que c’était le lieu « des autres », savants, extravertis ou habiles, meneurs, et même qu’on devait y correspondre à certains critères esthétiques. C’est l’école qui m’a ouvert les portes du théâtre, au sein d’ateliers de pratique et de regard, parfois sur des pièces difficiles. Il fallait accepter de ne pas tout comprendre, ce que je réussis plutôt bien, de saisir parfois des images sans se limiter à une seule interprétation. Et pour jouer, il faut apprendre à s’accepter soi-même, ce qui peut être essentiel pour des adolescents.

Dans ma vie personnelle, le jeu théâtral et l’improvisation sont des exercices heureux, libérateur, fédérateurs. C’est donc avec grand plaisir que j’essaie de transmettre le flambeau. Notre petite respiration du lundi et du mardi consiste d’abord en un « nettoyage » de tout notre stress pour nous rendre disponibles au jeu et aux autres. Ensuite, les deux petites troupes, toujours enthousiastes et pleines d’idées, se mettent à présenter des scènes avec contraintes, plus ou moins improvisées. Leurs progrès sont visibles.

3/ Le théâtre est l’avenir de l’homme…

Si cette pratique pouvait se pérenniser, si ces ateliers pouvaient se multiplier, être menés par de vrais comédiens ou d’autres amateurs, ce serait formidable, car il y a toujours un bénéfice personnel à en tirer. Notamment, ce moment dans l’année où l’élève un peu timide prend confiance et change quelque chose dans son jeu, dans son regard, qui va le transformer dans son rapport au monde et dans ses interventions en cours. Même après le collège, rien n’est perdu. S’ils n’ont pas croisé d’atelier théâtre au lycée, il arrive que des jeunes s’y essaient avec l’improvisation ou les clubs lors des années post-bac.

Il est forcé que le théâtre, ne serait-ce que comme spectateur, nous atteigne à un moment de notre vie, car il nous met en présence avec un possible. Je me souviens encore de la représentation d’une pièce de Brecht où l’une des images était l’ascension au pouvoir d’un dictateur populiste, quelques mois avant les présidentielles réelles… Quel choc, hélas ! Le côté sacré des origines grecques du théâtre, son côté politique, son rôle social et son expérience ne cessent d’être convoqués. Même si la pièce est ancienne, la mise en scène la rend actuelle ou prédictive.

Enfin, il y a une telle somme de littérature au théâtre qu’on n’a jamais fini de découvrir les pièces ! Wajdi Mouawas est un auteur terrible que tous devraient lire. Pour la jeunesse, avec une lecture à double niveau, je recommande Simon Boulerice, Fabien Arca, Suzanne Lebeau, Philippe Dorin…

Il faut toujours faire connaître le théâtre et j’en profite pour vous rappeler que certaines pièces de la Comédie Française, comme Cyrano de Bergerac, mise en scène par Denis Podalydès, sont en ce moment visibles… au cinéma !

 – Mme Bosson retranscrit par Théo Marteel

5 Responses to Carte Blanche : Mme Bosson nous parle du Théatre

  1. A mon sens, un apport culturel dans un article est fondamentale : ici c’est en effet le cas. Madame Bosson, de son éloquence, rappelle très justement que le théâtre, en tant qu’acteur, offre bien plus car il nous pousse à bout. Il est source de découverte et d’acceptation de soi.
    L’article, dans son fond, est admirable de par sa qualité. Et le thème choisi est d’autant plus original, que la portée subsiste bonifiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.