La cantine au collège: quelques précisions essentielles par Mme Lefebvre

Voici un article qui pourrait compléter celui de Léo R. ! (https://lewebpedagogique.com/journaldupevele/2020/06/05/lalimentation-ses-finesses-et-ses-secrets/)

 

En effet, dans le cadre des ateliers scientifiques, Mme Lefebvre a fait une intervention sur le fonctionnement de la cantine.

Qui est Mme Lefebvre ?

Mme Lefebvre est la gestionnaire du collège. Son travail ? Elle doit gérer l’économie du collège et le personnel d’entretien, et du coup c’est de la cantine dont nous allons parler.

Le mode de production

   Cette année, 876 élèves mangent à la cantine, ce qui représente beaucoup de travail et d’organisation pour que le temps de passage à la demi-pension soit le même que dans une demi-pension moyenne (sinon il y aurait des problèmes pour avec les horaires des cours).

   Dans une demi-pension, il y a une chaîne de production où des règles d’hygiène strictes doivent être respectées tout au long de la chaîne afin de ne pas rendre malades les élèves :

– la livraison des aliments est assurée par une société; lors des livraisons, les agents contrôlent les aliments pour vérifier qu’ils sont bien sains. Les aliments sont également tracés pour vérifier leur qualité et leur provenance.

– 5 agents cuisinent les repas qui vous sont ensuite servis (eh oui, ce ne sont pas des plats surgelés !)

– à la fin du repas des élèves, 4 agents s’occupent de la vaisselle.

Côté hygiène et nutrition…

Il faut respecter des règles d’hygiène:

-les agents doivent avoir une hygiène corporelle impeccable: pas de bijoux, se laver les mains, blouse de travail, charlotte sur les cheveux etc… Comme dit précédemment, ils contrôlent également à la livraison, mais doivent également noter à chaque manipulation des aliments et prendre des échantillons.

– les aliments suivent un chemin bien précis : la marche en avant (pas de retour à l’étape d’avant)

– il faut également vérifier la température des aliments (entre 4 et 8°C pour les desserts et les entrées et 63°C minimum au cœur pour les viandes).

Il faut également bien nourrir les élèves:

– les portions prévues permettent au élèves de manger des repas équilibrés et variés (pour lutter aussi contre l’obésité); bien sûr, il y a des aliments à limiter : sucrés, salés, gras (dommage pour les gourmands !)

 

 

 

Les inspections

  Lorsque la cantine est inspectée (souvent par surprise), il faut qu’elle soit au top ! En effet, cela peut avoir de conséquences…

Il y a quatre niveaux :  A = très bien; B et C = choses à vérifier; D = fermeture de la cantine.

Bien sûr, la notre est en A !

Le projet Egalime

Ce projet veut une cantine moins polluante et plus respectueuse de l’environnement: moins de plastique pour la nourriture, un menu végétarien par semaine (comme vous avez pu le remarquer) et plus de Bio.

 

Cette cantine devant laquelle on passe presque tous les jours nous cache en fait plein de secrets !

 

Simon Chielens

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.