Léon de L.W.Tillage, un récit étudié en classe

06 Reportages Cycle 3 3 commentaires

leonEn classe, nous avons lu Léon, un récit autobiographique de Léon Walter Tillage. Ce livre nous parle des conditions de vie des noirs américains dans les années 50 aux Etats-Unis. C’est un livre très intéressant, un peu dur. On comprend bien ce qu’était la discrimination raciale et les violences faites au peuple noir. On s’est intéressé aux marches pour la Liberté qui sont décrites dans le livre. (Voir photo, Source Life Magazine)civil-rights

On a aussi parlé de Martin Luther King qui, quelques années plus tard, a combattu l’injustice et la ségrégation. Voici son portrait rapide.

Martin Luther King est né à Atlanta (États-Unis) le 15 janvier1929 et mort assassiné le 4 avril1968 à Memphis(États-Unis). Il a été un militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis. Il prononce un discours célèbre le 28 août 1963 à Washington : « J’ai un rêve ». Il est soutenu par John F. Kennedy, le président des Etats-Unis de l’époque, dans la lutte contre la discrimination raciale. Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale et pour la paix.

Son discours traduit en Français (Source http://www.anglaisfacile.com/free/civi/usa/irc/faq/mlking.php)

J’ai fait un rêve: (extraits)

« Je fais le rêve qu’un jour, sur les collines rouges de la Géorgie, les fils des anciens esclaves et les fils des anciens propriétaires d’esclaves puissent s’asseoir ensemble à la table de la fraternité.

Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés pour la couleur de leur peau, mais pour le contenu de leur personne. Je fais ce rêve aujourd’hui !

Je fais le rêve qu’un jour, au fin fond de l’Alabama, les petits garçons noirs et les petites filles noires puissent joindre leurs mains avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme des frères et des sœurs.

Je fais ce rêve aujourd’hui. […] »

Emma

Une vidéo de 2008 trouvée sur le site de l’INA (Institut National Audiovisuel)

retrouver ce média sur www.ina.fr