Thèâtre

Accueil 1 commentaire

La classe a étudié « la jeune fille, le diable et le moulin » conte des frères Grimm réécrit en pièce de théâtre par Olivier Py.

Le meunier échange ce qu’il a derrière son moulin contre la richesse avec un inconnu. Cet inconnu, c’est le diable et c’est sa propre fille qui était derrière le moulin lors du pacte. La jeune fille échappe au diable et fuit le moulin. Elle rencontre un prince qui l’épouse. Au soir de ses noces, la guerre retentit au loin et son mari, le prince part rejoindre son armée. Neuf mois passent dans l’attente. Elle met au monde un garçon. Le fidèle jardinier écrit la bonne nouvelle nouvelle au prince. Mais c’est sans compter sur le diable qui déguisé en messager s’empare du courrier et remplace la lettre par une sombre missive. C’est cette lettre que les élèves devaient écrire.

Voici la lettre du jardinier au prince:

« La Princesse vient de mettre au monde le plus bel enfant que la Terre ait jamais porté. Je l’ai décrit dans cette lettre. Comme je ne pouvais pas tout dire de son visage et de la joie de la Princesse, j’ai fait une page entière de croix et de couleurs, rouges, jaunes et bleues. Le Prince comprendra. »

Voici les lettres des élèves écrivant pour le diable:

Cher Prince,

La Princesse a mis au monde un enfant. Il a un nez énorme avec un bouton dessus, une de ses oreilles est plus petite que l’autre, ses mains ont un doigt en moins, il a un œil vert et l’autre bleu. La Princesse est morte à l’accouchement. J’espère que tu as fini cette guerre… Je t’attends avec impatience car je ne sais plus quoi faire. Le jardinier. Enola

Cher prince,

Votre enfant est né, mais il est horrible, il est bon à rien. Il a des oreilles de lutins, des verrues. Il est bête comme ses pieds, il bave, il pue. En plus il a un nez crochu. Votre femme est très malade. Les barbares attaquent le château, ils ont tout pris, et nous voilà au cachot au pain sec et à l’eau. Votre enfant va mal et votre femme va moyennement bien. Par contre, moi ça va ! Les gardes sont venus nous prendre pour nous brûler. J’ai pu m’enfuir, mais pas votre femme. Les gardes m’ont cherché mais ne m’ont pas trouvé. Le Jardinier. Lena

Altesse,

Depuis votre départ la princesse s’ennuie. Elle veut vous voir, elle compte les jours qui passent. Le seigneur de Castellno nous a attaqué. Nous avons réussi à repousser son attaque mais une bonne moitié de vos gens y sont restés . La princesse a eu un enfant, qui subitement a été pris d’un mal mystérieux. J’ai fait appel aux meilleurs guérisseurs, ils lui ont fait des saignées, mais rien n’y fait . Les guérisseurs ont tout tenté, ils en ont tiré une conclusion : « c’est la peste! ». Tous ceux qui ont approchée votre enfant ont attrapé cette mystérieuse maladie y compris votre femme. Ne revenez pas de suite! Le jardinier. Merlin

 

Bonjour  cher  prince,

Je  t’écris  pour  t’apprendre  une  mauvaise  nouvelle. La  princesse  est  très  heureuse  sans  toi, elle  m’a  épousé  une  semaine  après  ton  départ  et  elle  ne  veut  plus  jamais  te  revoir. Nous  avons  eu  un  enfant  ensemble. Ne  t’avise  pas  de  revenir, je  suis  devenu le  nouveau  seigneur  du  royaume. Maintenant, les  villageois  te   détestent, plus  personne  ne  t’aidera  si  tu reviens. Reste  à  la  guerre, tu  es  très  bien  là-bas. Tout  le  monde  t’a  oublié  au  château. Adieu. Signé  le  nouveau  prince.  Noah

Très cher Prince

Le bébé est mort, il était gravement malade, la maladie l’a fait tellement souffrir qu’il en est mort. On l’avait enterré pour que son âme repose en paix. Mais la guerre continuera tant que le diable ne sera pas mort grâces à l’eau pure. C’est à cause du diable que le bébé est mort. Prince, va voir le diable et dis lui d’arrêter avant … Mais si il refuse tue- le! Ainsi que ses deux squelettes. vite avant que la nature sombre dans la peur des enfers. Tout disparaitra, les arbres, les forêts, les fleurs, les plaines. Il faut qu’on gagne cette guerre. Votre femme est triste. Elle ne sait plus quoi faire.    LE JARDINIER Téïva

Cher Prince,

La Princesse vient de mettre au monde un enfant. Je n’ai pas eu le temps de le décrire car il est mort une minute après sa naissance tué par un Barbare. Le chaos est né sur notre terre, la Princesse est enfermée et moi je suis devenu un esclave qui a juste le droit de s’occuper du jardin, et de manger un bout de pain. Sur le bout de mon pommier rien n’a poussé. J’ai été enfermé moi aussi, à mes côtés les squelettes comiques essaient de me réconforter. J’ai entendu la Princesse pleurer à flots. Je crois qu’à ton retour nous seront morts. Au revoir la vie, bonjour la mort. Le royaume va s’effondrer sur nos têtes affolées. Le jardinier Sofiane

Cher Prince,

Votre femme a mis au monde un bébé hier soir. Mais il est très laid avec trois yeux, une tête de grenouille, un nez pointu. Par malheur, le bébé est tombé dans l’escalier du château, mais il n’est pas mort. La Princesse est allée aussitôt le voir: il est immédiatement devenu un démon. On a tous fuit mais la Princesse est restée et le démon l’a mangée. Maintenant, on est réfugié dans la forêt mais il nous cherche toujours. Le lendemain matin, le démon s’est transformé de nouveau en bébé alors nous l’avons tué. C’était le pire moment de ma vie. On a enterré la Princesse et le bébé. Le Jardinier ALEXANDRE

 

Cher Prince,

Ça fait neuf mois que vous êtes parti, mais malheur! Le château a pris feu, beaucoup de villageois sont morts. La princesse a mis au monde un bébé et il ressemble à un lutin. Une tribu de Barbares nous a attaqué. Ils ont enlevé la princesse. Moi, je me suis réfugié dans une forêt avec votre enfant. Mais je me suis blessé le pied et j’ai bien peur que nous mourrions de faim et de soif .Adieu  Le Jardinier pour mon prince. Anna

Cher prince,

Mon prince, pendant ces neuf mois passés, votre bébé est né. La princesse vous attend dans le château. Mais on a aperçu au loin des chevaliers et on ne l’a pas dit à la princesse sinon elle aurait voulu aller combattre. En ce moment ils sont dans le château. Ils ont repéré la princesse, le bébé est avec elle. J’ai peur qu’ils les fassent souffrir ou bien même qu’ils les tuent. Même si vous revenez, il sera trop tard…tristement le jardinier Carl

Cher prince,

La princesse vient de mettre au monde le plus moche enfant que la terre ait jamais porté. C’est un cyclope, il à 4 bras. Je ne peux pas tout écrire et vous décrire son visage et la tristesse de la princesse. Elle ne veut pas sortir de sa chambre. Je lui ai fait des grimaces comme quand vous étiez petit, j’ai fait venir des comédiens pour la distraire, mais rien n’y fait. Le jardinier Clément

Cher prince,

Ça se passe très mal au château. Notre bébé est mort à la naissance. La guerre est sans espoir pour nous. Nous ne sommes plus au château mais dans une forêt sombre où rien ne nous écoute. Le château a brûlé, c’est le désespoir. Tout le monde est mort à part moi seule. Je les ai tous vus mourir devant mes yeux, les nobles sauter des fenêtres. Les cris de la mort sont enfermés dans ma tête. Je ne suis plus rien et j’entends les avancées ennemies. Le sang coule jusqu’à moi, c’est le sang de la défaite. Serait-ce le tien ou celui d’autres encore? On nous a attaqué avec des catapultes qui lançaient des roches et, horreur, les têtes des paysans du royaume. Ne compte pas sur moi pour essayer de te retrouver parce que c’est la fin. La princesse Erwan

Cher Prince,

La Princesse est très très malade et vient de mettre au monde le plus moche et le plus horrible enfant que la Terre n’ai jamais connu. Il a des cheveux roux comme le diable, il est infatigable et méchant. La Princesse est très fatiguée. J’ai fait des croix de couleur noire, noire et noire. Le château est encerclé et il ne reste que très peu de nourriture en réserve. Nous avons besoin de vous et de votre armée, ne faites pas la paix. Il y a d’autres guerriers qui arrivent et il faut faire vite car ils seront là bientôt, les machines de guerre aussi. Le jardinier  Corentin

Mon triste prince,

Vous avez un enfant mais votre femme est morte pendant l’accouchement. Votre enfant est très malade, nous pensons qu’il va mourir dans pas longtemps. Nous sommes désolés. Nous nous faisons attaquer de partout. Nous sommes en train de mourir de faim. Les gens commencent à se manger entre eux. Les chevaux meurent un par un. Quand vous lirez la lettre, nous serons sûrement morts de faim ou mangés par les autres ou tués par les ennemis. Adieu, nous nous reverrons peut être en enfer. J’espère que pour vous le sort sera plus favorable. Le jardinier Gaël

Cher prince,

Vous deviez avoir un enfant, hélas il est mort. Votre femme m’a demandé de vous le décrire: il était gros, laid, il avait des grosses oreilles, il était petit et malade. A sa naissance, il avait du sang partout et vomissait du verglas. C’ est très bizarre ce qui se passe en votre absence. Votre enfant a été enterré il y a une heure. Je suis désolé pour vous. Revenez vite, nous avons besoin de vous. Le jardinier Salima

Très cher prince.

La princesse a accouché d’un bébé magnifiquement moche: il avait un horrible bouton vert en plein milieu du visage et sa tête était toute bleue. Mais lui et la princesse se sont fait enlever par des barbares, puis sont morts à cause de leur odeur. Mais avant de partir elle m’a demandé de vous dire qu’elle vous avait épousé pour votre argent et qu’elle ne vous a jamais vraiment aimé, que tout ce temps qu’elle a passé avec vous n’était qu’un énorme cauchemar et qu’elle aurait préféré partir avec le diable. Elle se doutait que son enfant serait horriblement moche comme vous et oui c’était bien à votre couronne qu’elle a su que vous étiez prince. Très tristement, le jardinier Shannon

Cher prince,

Des soldats d’un seigneur voisin ont attaqué le village. La princesse et beaucoup des nôtres sont morts. La princesse a été incinérée. Avant de mourir, elle faisait semblant de vous aimer juste pour votre richesse, elle a accouché d’un bébé en mauvaise santé, il est maigre, il a la grippe, il vomit, il a des gros boutons et des grosses bosses. Avant de mourir, elle était presque contente que vous soyez parti. Vous pouvez rester à la guerre. Je sais que c’est triste. Le jardinier Agathe

Et voici la lettre du diable de la pièce d’Olivier Py:

« Prince, votre fils est né. Cachez votre joie. Un bonheur vient avec un malheur. L’enfant est si laid que je ne peux soutenir sa vue. Il est dans un lieu sombre qui lui ressemble. Ses yeux rouges n’ont pas de cils. Ses mains grattent effroyablement un ventre d’écailles. Il n’a pas de jambes mais les pattes d’un insevte. Je ne peux pas vous dire de son visage et de ma terreur. Voici une page de croix noires, vous comprendrez. »

Quelle sera la réaction du Prince?

Âmes sensibles, ne vous inquietez pas! C’est un conte…et les contes finissent toujours bien