Matière à pensée (5)

8 10 2009

 

lecteur1« Il est plus difficile de briser un préjugé que de briser un atome »

Einstein

 Un petit compte-rendu de la réflexion des élèves

     Autour de 3 questions :

1)  Pourquoi est-il difficile de briser un préjugé ?

2)  Qu’est-ce que cette phrase nous montre de la nature humaine ?

3)  Comment peut-on faire pour briser les préjugés ?

 

 


Actions

Informations

2 réponses à “Matière à pensée (5)”

12 10 2009
Anonymous (23:07:30) :

Un préjugé, commençons par la définition mécanique du dictionnaire :

« Préjugé, n.m. : Croyance, opinion préconçue souvent imposée par le milieu, l’époque, l’éducation; parti pris, idée toute faite »

Briser un préjugé, revient, comme l’ont dit les élèves, à avouer qu’on à tort, car en disant « Cela est faux », on renie des générations avant nous, qui ont pensé ça. En brisant un préjugé, on s’enferme soit même dans ce préjugé, et c’est cela que l’être humain redoute : Penser différemment. Penser différemment, c’est devenir étranger aux idées des siens. Ça à du bon, mais l’humain ne veut pas changer, l’humain à peur du nouveau (Je ne donnerais qu’un exemple : l’homosexualité), et par instinct, le rejette (Et qui aurait décemment envie de se faire rejeter ?).

Briser un préjugé, c’est donc prendre le risque de ne pas être écouté, d’être mal compris, mal jugé, et finalement, isoler. Même si briser un préjugé, ça permet à d’autres individus de s’épanouir, d’être entendus, d’exister, de se montrer.

Xenophon[os]

12 01 2010
Karola (23:38:51) :

cher Xenophon(os)

D’abord, merci d’avoir pris le temps de t’attarder sur ce petit compte rendu, fruit de la réflexion des élèves.

Briser un préjugé, c’est aller vers une rupture, vers la nouveauté, vers l’inconnu, comme tu le dis. Et c’est aussi renoncer, comme tu le dis. C’est prendre un risque, quitter un « confort » de pensée… Et c’est connaître, découvrir…
Et c’est possible, même si c’est difficile.
Les limites d’aujourd’hui seront peut être les espaces de demain. Je ne suis pas sûre que l’humain ne veuille pas changer : il essaie peut-être mais à sa mesure avec ses résistances.

« Penser différemment, c’est devenir étranger aux idées des siens » Voilà qui serait une belle matière à penser!!

Merci pour ta riche contribution…

Mme Valobra

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire