Bonjour,

              Le tome 5 de la BD Seuls est accessible en ligne sur le site des éditions Dupuis. Voici le lien:

http://www.dupuis.com/catalogue/FR/prepublication.html

Bonne lecture!



La semaine prochaine: du 22 au 27 mars 2010, le CDI du collège participe à la 21eme semaine de la presse et des médias à l’école.
Pour cette occasion, je vous propose une sélection de plus de dix titres isssue de l’édition régionale et nationale en partenariat avec le CLEMI.
Venez-donc dès lundi les consulter!
La documentaliste.

Étiquettes :


C’est un écrivain passionné d’Egypte ancienne. Tous les livres qu’il écrit sur l’Egypte comme « la reine liberté », « la loi du Vizir », « Ramsès » …

Il écrit souvent des histoires en plusieurs tomes. Tous ses livres sont basés sur des faits historiques.

signé : Youna Harnois 6°



Auteur:Kazuki TAKAHASHI

Illustration de:Akira ITO

Signe particulier: Il est sorti en dessin animé.

Les personnages principaux sont:Yûgi MUTO, Téa MAZAKI, Kaiba SETO, Joé WILLEUR, Tristan HIROTO, Gekkô TENMA, Yakô TENMA, Bandit KIERCE.

Résumé: Un jour, Gekkô montre du doigt le bras de Bandit KIERCE car il porte le « Black Duel Disk», qui est destiné au duelliste qui s’est hissé au premier rang des « cards professor ». Joé fait un duel avec KIERCE et récupère le «Black Duel Disk». Par conséquent, il est le maitre des « cards professor ».

Pendant ce temps, au sommet de l’immeuble Yûgi qui s’est transformé en pharaon fait un duel avec Yakô qui est possédé par le démon (Devil’s Avatar). Yûgi détruit le démon grâce au dieu «Obélisque le tourmanteur». Yûgi libère ainsi Téa de l’emprise du démonYakô finit le duel avec Yûgi mais il (Yûgi) montre sa supériorité en battant Yakô.

 AUTEUR: Adrien Bouyssou

 



Déméter, belle, tendre et généreuse déesse de la fécondité et du blé recherche mortel énergique, infidèle, jaloux, tenace et répugnant pour apprendre civilisation, amitié, gentillesse, sagesse, travail et générosité afin de devenir un dieu merveilleux en étant aussi autoritaire et fort que le tout puissant « Zeus ».

Si pas assez méchant ne pas venir.

Étiquettes : , ,


Aphrodite, belle, parfaite et splendide déesse de l’amour et de la beauté recherche homme immortel, courageux, invincible, bien charpenté, aimant les femmes délicates, belles et sensuelles pour partager moments dans une charmante maison bien harmonieuse à l’orée d’une forêt .

Pas autoritaire : s’abstenir .

Étiquettes : , ,


C’est l’histoire d’une petite fille de 8 ans qui s’appelle Angéline et a 3 ans d’avance à l’école. Tous les jours ses petits camarades la traitent de monstre car elle sait plus de choses que les autres de son âge et ils la traitent de bébé car elle pleure souvent pour un rien. Un jour dans la cour elle rencontre un jeune garçon qui la fait beaucoup rire et qui s’appelle Barry, qui lui présente sa maîtresse qui s’appelle Miss Tertbone qui est plus gentille que sa maîtresse à elle. Tous les jours elle va à l’école pour voir Barry et Miss Terbone car elle s’amuse bien avec eux. Et elle ne dit plus qu’elle veut ressembler aux autres petite filles de son âge.



Les Carthaginois avaient appris que les Romains voulaient les conquérir c’est pourquoi ils déclarèrent la guerre 1 aux Romains. Nous décidâmes alors de recruter2 , pour avoir une des plus grandes armées 3 romaines jamais formée. Une fois faite nous commençâmes de longues journées de marche4 puis nous prenîmes le bateau pour prendre d’assaut 5 la ville de Carthage. Mais la bataille6 ce débute plus tôt que prévu , dans une petite ville prés de Carthage. Nous ne le savions pas encore mais une longue guerre7 commence ! Mes soldats se munirent de leurs casques8 , cuirasses9, boucliers10, jambière et glaives11 puis ils s’attaquèrent aux ennemis. Ce qui a été une défaite pour Carthage. Les jours suivant nous installâmes le camp12 près de Carthage. Je me promenais dans notre camp13 Romain , au centre il était constitué d’un autel , d’une place de forum , d’un trésor , d’un praetorium , au bord , d’une écurie et de tentes. Il était entouré d’une palissade et d’un fossé14 . Quelques jours après , nous prîmes d’assaut15 Carthage. J’avais placé Mes troupes16 ainsi : devant l’armée17 ennemis il y avait les vélites , derrière le rang des astatées , le rang des principess puis au fond le rang des triaries dans lesquels il y avait des manipules , par côté se situé les alliés et les cavaleries18. J’étais placé derrière et je m’étais attaqué aux soldats ennemis en dernier. Cette guerre19 qui a fait la mort de milliers de cavaliers20 . La grande ville était devenue des ruines encombrées de cadavre , tous les monuments et bâtiments étaient détruits. En revoyant cette ville je me rappelais les souvenirs de cette guerre qui me hanter. Mais nous sortîmes vainqueur21 de cette guerre22 . Quelques temps après les commandant23 et moi même le général en chef24 reçûmes les honneurs du triomphe25 .

1 Bellum indicere

2 Delectum habere

3 Exercitus

4 Iter

5 Expugniatio

6 certamen

7 bellum

8 galea

9 lorica

10 scugum

11 gladius

12 castra

13 castra

14 fossa

15 expugnatio

16 manus

17 exercitus

18 equitatus

19 bellum

20 equitatus

21 vinco

22 bellum

23 dux

24 imperator

25 triumphum agere

Étiquettes : , , ,


 Revenus de la guerre depuis quatre mois, les soldats romains tentaient de reprendre le cour de leur vie. Les paysans essayaient de remettre en marche leurs exploitations laissées à l’abandon durant six mois.

A Rome, le Sénat était décidé, il fallait attaquer la Gaule le plus vite possible avant que celle-ci ne s’étende davantage. Un recrutement était prévu pour les prochains jours, et dans une semaine tout au plus, ils seraient sur le trajet pour la guerre.

Un émissaire fut envoyé dans les provinces afin d’annoncer aux paysans un retour imminent sur le champ de bataille. La colère se fit sentir, les exploitations en friche depuis trop longtemps ne permettaient pas aux familles restées sur place de se nourrir et la famine commençait à se faire sentir. Malgré tout, les soldats furent d’accord: la patrie passait avant tout. Et même s’il était dur pour eux de l’admettre, avant leur famille.

Rapidement, six mille soldats furent recrutés et ces derniers le coeur en morceau dirent une nouvelle fois – peut être la dernière- adieu à leur famille.

En route depuis deux jours, l’armée du Centurion Marcus Germanicus montait son camp.

Le général en chef décida de remonter le moral de ses troupes en leur faisant un discours , il restait environ trois jours de marche pour arriver à Nice, la première ville à assiéger, ce n’était donc pas le moment de baisser les bras:

« Ecoutez-moi! Dit-il. Plus nous approchons des frontières Gauloises, plus je vous sens apeurés, ne vous laissez pas intimider pas les récits qui vous sont rapportés de ces soit-disant soldats sans peur et sans remords, Rome est le plus vaste empire, par conséquent nous ne nous laisserons sûrement pas marcher sur les pieds par ces bandes d’incapables, et nous allons leur montrer qui sont les Romains… Signa inferre! » Aussitôt, les soldats se mirent au garde à vous, l’adrénaline était à son comble, et ces braves gens étaient prêts à sacrifier leurs familles pour sauver leur nation.

A quelques kilomètres de la ville, le campement fut installé, les soldats se reposèrent quelques heures le temps que les généraux mettent leur plan à exécution, puis les armées se mirent en marche, motivées et courageuses.

Devant les fortifications, les troupes se placèrent en ligne de bataille et plantèrent le drapeau de la légion « testudo » dans le sol.

Le calme s’installa peu à peu et l’on entendait de l’autre côté des remparts les pleurs des femmes et des enfants effrayés.

Le Centurion parcourait son armée des yeux.

« Signa inferre » dit-il, « allons montrer à ces gaulois qui sont ceux qui commandent! »

 

Les troupes montèrent les tours et installèrent les catapultes, le bélier était déjà prêt pour attaquer les murs endommagés.

En face, derrière les murs, on pouvait deviner les soldats adverses qui claquaient des dents.

De son poste, le commandant surveillait son armée, il en était sûr, cette bataille, ils allaient la gagner…

 

 

 

Vocabulaires

 

Bellum: Guerre

Delectum habere: Recrutement

Exercitus: Armée

Centurio: Centurion

Imperator: Général en chef

Contio: Petit discours

Iter: Journée de marche

Signa Inferre: En avant!

Duces: Généraux

Agmen: Les armées se mirent en marche

Acies: Ligne de bataille

Signum: Drapeau

Tormentum: Catapultes

Aries: Bélier

Pugna: Bataille

Étiquettes : , , ,


 Nous marchâmes toute la nuit jusqu’au camp1 des Gaulois. Quand nous arrivâmes sur place, on décida de faire une levée en terre2. Puis nous commençâmes le combat3 avec des catapultes4 puis continuâmes avec les béliers5 pour défoncer les portes. Une fois à l’intérieur du camp, nous sortîmes les armes6, avec nos épée7 nous coupâmes les têtes et avec nos javelots8 nous transperçâmes les corps. Parfois, un Gaulois se retrouvait sans bras, ou sans pieds. Du sang se répandait sur le sol à chaque seconde du combat. Le camp des Gaulois devenu une vraie boucherie. Je dus m’écarter, quelques fois, car ,tous ces morts ou ces morceaux de chairs, me donnaient des vomissements. Je pensais à ma famille dans ces moments là. Trois jours après, le camp des Gaulois fut liquidé. Le soir de leur triomphe9, nous dormîmes sur place. Le lendemain au petit matin, le général rassembla ces troupes et prononça: «  Garde à vous!10 Mes chers Romains, je vous félicite pour ce combat! Quand vous raconterez ça à vos enfants, à votre famille, à vos amis, ils pourront être fiers de vous. Maintenant, nous allons rentrer à Rome et fêter cette victoire. En avant!11 »

Nous repartîmes chez nous, laissant sur les lieux les traces de notre passage. Arrivés à Rome, le Général reçut les honneurs du triomphe12.

1Castra

2Agger

3Proelium committere

4Tormentum

5Arietes

6Arma

7Gladii

8Pilum

9Triumphum agere

10Legio expedita!

11Signa infere!

12Triumphum agere

Étiquettes : , , ,