Collecte des échantillons de pommiers

24 10 2013

Le polycopié des consignes pour les récoltes se trouve à ce lien : demande prélèvement pommes




Protégé : documents annexes cours CBSV milieu intérieur

17 05 2013

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :




thème 2 : LE CIDRE ; l’étape de lavage des pommes et flore microbienne de surface

13 12 2011

Les isolements de la flore de surface des pommes ou les tentatives de mise en évidence d’une inhibition de la levure de boulangerie par la flore de surface  des pommes ont donné les résultats suivants:

ensemble des boîtes de Pétri réalisées

Compte rendu de chaque binôme :

 

élèves constituant le binôme: Villermain Samantha et Beck Laurana
Bpp: Pomme propre  Aps: Pomme sale

Protocole: On prend deux pommes; une propre et une sale.
Pour vérifier la présence de micro-organismes sur la peau des pommes on utilisera
deux boites de Pétri.
On coupe avec des gants un morceau de peau de pommes sale, sur une paillasse où
le bec Bunzen n’est pas allumé. On prend la peau avec une pince et on frotte sur le
milieu gélosé.
Ensuite on lave une pomme avec de l’eau du robinet, dans le cône de pureté du bec
on coupe, avec un couteau passé dans la flamme pour le stérilisé, un bout de
peau de pomme propre.On stérilise une pince et on prend le morceau de peau que
l’on frotte sur la deuxième boite de Pétri.

Conditions d’incubation: Température ambiante

Interprétation:

Il est ‘impressionnant’ de voir que différents micro-organismes ont
poussés sur chaque milieu gélosé.

 

Élèves constituant le binôme : GOCTU Asli et KHEDIM Norine

Protocole : -Faire une suspension bactérienne de la surface d’une pomme sale.

-Ajouter à cette suspension de la levure et faire cultiver les levures dans un

milieu Sabouraud + Chloranphénicol.

-Faire de même avec de la levure simple pour témoin .

But : Voir si les microorganismes détruisent les levures.

Conditions d’incubation : 37°C

Interprétation : Pas grand chose cause de ne pas avoir mis la même quantité et

de ne pas avoir utilisé le même matériel .

Il aurai  fallu utiliser des micro pipettes pour mettre un volume égal puis l’étaler après

pour voir si il est normal qu’il y a plus de monde dans la boite de pétri levure et pomme sale .

 

 

Binôme : Di Domenico Alexis, Fleury Antoine

Protocole : -Se laver les mains

-Prendre la pomme avec précaution

-Ne pas laver la pomme

-Prendre l’écouvillon, le tremper dans l’eau stérile

-Frotter fortement l’œil de la pomme avec l’écouvillon

-Ensemencer la boite de pétris ( Sabouraud ) avec l’écouvillon

-Laisser a température ambiante pendant 24 heures

-Laver la pomme avec eau stérile

-Recommencer cette opération avec la pomme lavée

Avec un ensemencement dans une boite de pétris au Sabouraud on peu remarquer que plusieurs types de bactéries existent sur la pomme non lavée mais un nombre plus important sur une pomme non lavée.

Ainsi qu’un nombre plus important de colonies sont visibles.

On peut donc en conclure que pour produire un bon cidre il faut donc lavé les pommes au par avant

La boite propres et la boite salle on été inversée

 

BINÔME: CLÉMENT MALIVERNAY et SIMON PICHARD
Protocole :
-Se laver les mains
-Prendre la pomme avec précaution
-Ne pas laver la pomme
-Prendre l’écouvillon, le tremper dans l’eau stérile
-Frotter fortement l’œil de la pomme avec l’écouvillon
-Ensemencer la boite de pétris ( Sabouraud plus chloramphénicol ) avec l’écouvillon
-Laisser a température ambiante pendant 24 heures
-Laver la pomme avec eau stérile
-Recommencer cette opération avec la pomme lavée


Avec un ensemencement Sabouraud plus chloramphénicol on peut remarquer un grand nombre de levure surtout sur la boîte sale.
Le seule problème est que la zone de prélèvement est différents l’une de l’autre, il aurait du donc faire attention pour ne pas avoir des résultats faussés.
on peut donc en conclure que pour produire du cidre il n’est pas obligatoire de rajouter des levures car celle-ci sont déjà présente a la surface de la pomme.




Mesure et Instrumentation

7 11 2011

des documents de cours seront insérés dans cet article en fonction des besoins.

Corrigé de la méthode de calibrage d’un micromètre oculaire corrigé calibrage oculaire

Document sur les transferts et mesurages de volumes VOLUMES

 




à la recherche des peupliers noirs perdus

27 10 2011

2017

Réception du thermocycleur acquis en PPE. Retour prévu de l’appareil prêté par Science à l’École pour le bonheur de nouveaux arrivants sur le projet .

2016

Les PCR sur les ADN de pommier ne révèlent pas d’amplicon sur l’électrophorèse. Lecture difficile et douteuse.

Manque d’échantillons de l’INRA pour tenter des variations de protocole.

Affaire en attente…

Des amplicons de P.nigra à envoyer…

2015.

Découverte de nouveaux individus Populus nigra sur les berges Est de l’Allan en amont du site étudié en 2011-2014 ( prélèvements effectués).

Possible découverte d’autres individus sur l’Allaine à proximité de Delle ( prélèvements à faire).

Pommiers: nouveau contact avec  l’INRA d’ANGERS en Mai. Des échantillons apportés par les élèves en suppléments des échantillons du verger conservatoire de Faverois . Nouvelles extractions d’ADN réussies grâce aux conseils de M.Durel de l’INRA d’ANGERS.

Protocole PCR à valider en septembre 2015.

2014

Préparation du projet propre : variétés anciennes de pommiers .

Premières extractions ( prof et élèves ). Résultats : concentrations faibles.

Poursuite du projet Populus nigra : demande de 10 boutures à l’INRA pour participer à l’effort de séquençage au niveau national de génome à l’école suite à la coupe des peupliers de notre site d’étude.

Fevrier : réception de 20 boutures en provenance de la Seine. Mise en culture.

Mars : prélèvement et extraction d’ADN avec les lycées puis avec les collégiens volontaires des collèges Mozart et Aubrac.

Avril : quantification des extraits obtenus par mesure spectrophotométrique et électrophorèse révélée au Sybr’Safe par les élèves de STL biotechnologies volontaires dans le cadre de l’Aide Personnalisée ( approfondissement).

Validation des extraits.

Prévision de l’achat d’un thermocycleur en PPE (2016).

OCTOBRE 2013

Suivi phénologique du jaunissement et de la chute des feuilles.

Sortie avec 14 élèves de troisième du collège Mozart.

Rq: phénomènes bien plus tardifs qu’en 2012 ( presque 1 mois !).

P1000679

La diversité est moyenne , moins marquée que pour la floraison et débourrement.

Tous les peupliers noirs sont marqués d’un point de peinture orange . Signification ? Coupe prévue ou repérage pour ne pas couper ?

Des prélèvements ont été faits par les collégiens ainsi que des mesures de circonférence ( à comparer à la sortie de 26 janvier 2012).

Le marquage de plusieurs arbres a été  changé par les étiquettes fournies par Marc Villar car celles posées en 2012 étaient avalées par la croissance.

Surprise au retour !

P1000681

 

De nouveaux relevés sont nécessaires pour la chute des feuilles ( pendant les vacances ).

NOVEMBRE 2013

 MISÈRE !

Nouveau passage pour les relevés phénologiques en Novembre: mauvaise surprise, tous les peupliers noirs de la station du pied des gouttes ont été coupés.

Après tant de recherches de cet arbre dans le nord Franche-Comté, tant de soulagement d’en avoir trouvé, après les avoir sauvé de la tronçonneuse in extremis en 2012…

Marc Villar devait être prévenu avant tout abattage. Je crains que cela n’ait pas été le cas.

Et moi je reste assis les poumons dans la sciure
A filer mes temps morts à la mélancolie.
Soleil, soleil,
N’est ce pas merveilleux de se sentir piégé ?

Les amateurs reconnaîtrons la citation. Tant pis pour les autres qui ne savent pas ce qu’ils perdent.

Donc nous revoilà reparti vers d’autres aventures  à la recherche du fabuleux peuplier noir… que la force soit avec nous !

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Rappel des étapes précédentes :

de fin Juin à fin Décembre 2011:

après 6 mois de promenades le nez en l’ai, le bilan est dur :

154 L de gasoil, un pneu VTT, quelques accidents évités de justesse, une équipe pédagogique qui s’enfonce dans le doute, des élèves que l’on espère ne pas voir s’enfoncer dans les berges inondées etc etc ….

et  tout ça pour quelques peupliers repérés , photographiés. D’après les photos consultées par le pilote du programme :  tout est douteux (plutôt des hybrides) sauf un site qui semble prometteur.

10,11 et 12 Janvier : accueil de monsieur Marc Villar, responsable du programme Populus nigra (INRA Orléans). Des doutes seront enfin levés demain !

Mardi 10 :

visite de quelques sites repérés:

Bourogne (rive droite de la Bourbeuse) ; verdict : ce sont des hybrides…mais utilisables comme exemple in situ

 

( photographies prises mi-Novembre; remarquer; les fûts trop droits, les feuilles trop grandes, les bourgeons foliaires trop effilés)

Morvillars : idem

Montbéliard ( rive gauche Allan) :gagné ! Comme pressenti d’après les photos, ce sont bien des peupliers noirs ! Marc Villar et moi prélèvons huit individus pour l’INRA.

(photos prises mi-octobre )

Mardi 10 janvier 17h : rencontre au lycée avec les élèves de première STL Biotechnologies

Trop rapide…

Mercredi 11 Janvier: prospection des rives du Doubs de St Hypolite à Baume les Dames

Bilan de la journée: Un seul peuplier prélevé derrière une ZAC à Bart ( 2 peupliers présents)

J’abandonne Marc Villar qui poursuivra  la matinée du lendemain vers Baume…. bonne chance !

BILAN au 11 janvier 2012 :

Une quinzaine d’arbres identifiés le long de la véloroute dont neuf prélevés pour Guéméné ( un prélevé pour le lycée également).

La suite :

il nous faut 20 peupliers pour l’étude ! Encore un effort ! Premières sorties récolte de branches dans les jours et semaines qui viennent .

Quelques jours plus tard en retournant sur le site je vois des panneaux indiquant de l’élagage le long de la véloroute en cours à environ 2 km des peupliers.

Recherche des services d’entretien,des responsables… de nombreux appels téléphoniques pour finalement apprendre que les peupliers sont sur une programmation de coupe qui doit être finalisée en réunion le lendemain !

URGENCE !

Intervention de ma part appuyée ensuite par Marc Villar.

Nous avons eu des oreilles attentives ! Nous  espérons avoir un peu de temps devant nous pour continuer l’étude de ces seuls peupliers noirs trouvés en 6 mois ! Si les racines posent réellement un problème de sécurité pour la véloroute nous tenterons une opération sauvegarde. Nous pouvons apparemment compter sur la compréhension , voire la participation des décideurs locaux ( ONF, VNF, CG 25).

Jeudi 26 Janvier 2012: PREMIÈRE SORTIE TERRAIN DE COLLECTE D’ÉCHANTILLONS

opération prélèvement de branches le long de l’Allan avec les collégiens volontaires du COLLÈGE MOZART  accompagnés de leurs enseignants Anne Bailly et Stéphane Meshkat et les élèves de la classe de première STL Biotech.

Le site comporte plus de 20 peupliers noirs ( la nuit nous avait interrompu lors de la campagne avec Marc Villar nous empêchant de les voir tous).

Deux arbres par binôme : photographie, mesure de diamètre à 1.30m de hauteur , marquage .

Les branches prélevées sont mises dans l’eau au lycée et au collège.

27 Janvier : premières floraisons !

Début Février : premières feuilles timides…

Mercredi 8 Février : travail de l’équipe pédagogique pour validation de l’extraction de l’ADN à partir de feuilles ( quelques feuilles congelées du mois d’octobre et d’autres prélevées sur les forçages).

Contrôle par l’absorbance à 280 nm assez satisfaisant.

La technique et les réactifs sont validés.

Lundi 20 Février 2012 :  SORTIE TERRAIN COLLÈGE LUCIE AUBRAC A BOUROGNE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Opération de prélèvement suivie d’une séance de mise en fiche de chaque arbre avec son identification, ses photos et sa localisation exacte en utilisant GoogleEarth. En attendant le débourrement des feuilles prévu à la rentrée grâce au forçage. Ci dessous : une branche femelle prélevée le 26 Janvier, aujourd’hui débourrée et porteuse de fruits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

amrs

 

 

 

Malheureusement, les forçages n’ont pas donné ce qui était prévu. Beaucoup de branches ont séché et d’autres ont été ravagées par des insectes…

Il faudra retourner prélever la plupart des individus.

Mars

9 Mars: une sortie personnelle vers Bart pour finir les vacances pour vérifier en amont du site vu avec Marc Villar.

Je découvre enfin un Populus nigra comme je m’étais résigné à ne ne jamais en voir dans le nord Franche Comté !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voila …. DOB#42 ….

Mercredi 14 Mars : PCR 1 manipulation professeurs au lycée essais validation PCR électrophorèse : résultat OK1

L’ensemble des techniques sont validées : le travail peut commencer avec les élèves.

Jeudi 15 première séance extraction ADN par les élèves de première STL Biotechnologies.

Vendredi 16 accueil  »démonstration » pour Marie Claude Lepera du collège Lucie Aubrac.

Jeudi 22 : première séance PCR2  avec les élèves de première STL Biotechnologies. Résultats décevants. Beaucoup de négatifs.

Contrôle fait en PCR3 , différents problèmes sont mis en évidence: certains extraits sont de mauvaise qualité, certaines PCR ont été mal réalisées. Le métier rentre !

Jeudi 29: Enchaînement extraction et PCR 4 par les élèves de première STL Biotechnologies. En faisant abstraction des erreurs de dépôts les résultats sont satisfaisants.

Jeudi 29 : accueil  »démonstration » collègues du collège Mozart : Anne Bailly et Stéphane Meshkat.

Jeudi 5 Avril: TP Collège Mozart . Chaque lycéen encadre 2 collégiens.

En parallèle PCR 5 pour tester des amorces à Tm plus élevée (FRI 02 et CRY03) mais en conservant le programme de thermocycleur à 55°C. Résultats variables et souvent faibles.

Jeudi 12 Avril : TP collège Aubrac. Démonstration PCR 6 et réalisation d’une électrophorèse de contrôle sur amplicons produits précédemment. Merci à Anne Bailly pour sa participation à la préparation des réactifs !

PCR 6 identique à PCR 5 mais hybridation à 57 ° C . Résultats satisfaisants.

MAI

7 Mai: PCR 7 ( compléments CAD et CRY 02 sur ADN encore non amplifiés) Quelques résultats montrent une amplification non spécifique. ( 5 sur 16 ; 7 sur 16 non amplifiées ).

9 Mai : PCR 8 compléments CAD ; résultats satisfaisants (-5 échecs sur 14)

10 Mai : PCR 9 PHYB2 : très bons résultats ( 2échecs sur 16 ).

15 Mai :PCR 10 grande série avec CRY2, FRI01, FRI03 à 55.5 °C . Beaucoup d’amplifications non spécifiques parasitent les résultats. Sans doute une température trop optimiste. 48 PCR dont 10 négatives et plus de 30 avec traces d’amplifications non spécifiques….mauvais jour !

22 Mai : PCR 11 Compléments CAD et PHYB2 ( 1 échec sur 12, certains un peu faibles).

24 Mai : PCR 12 recherche de pollution dans la DeamTaq Mix et dans l’eau : résultats négatifs. élimination de cette hypothèse dans l’apparition des traces non spécifiques.

25 MAi : PCR 13 introduction de nouvelles amorces SOC, COLet GI avec CRY2 en témoin ( 57°C). Résultats 4/5 pour CRY2 ; entièrement négatif pour SOC, COL et GI ( 5 ADN différents). Encore un mauvais jour !

JUIN

5 Juin PCR 14 : nouveaux tests sur CRY2 SOC COL et GI avec 3 autres extraits d’ADN : résultat négatif pour SOC COL et GI ! Amorces à problème ! En CRY2 à nouveau une trace d’amplification non spécifique…

12 Juin PCR 15 : nouveau contrôle sur SOC et GI et une nouvelle amorce PHYA avec en témoin CRY2 : double trace partout d’amplification non spécifique.( révélation le 21 Juin)

Comment l’expliquer ?Deux fragments présents quelque soit l’amorce !Ils mesurent moins de 250 pb.

22 Juin : recherche de modifications du protocole pour éliminer les amplifications non spécifiques.

Juillet 2012 : envoi des amplicons au centre national de séquençage.

Automne 2012 : début des analyses de séquence.

 

2013

Stage exploitation des séquençages à l’école de l’ADN à Nimes.

Content de retrouver les compagnons du peuplier et autres fondus de la PCR.

Confirmation : les peupliers de Montbéliards sont purs !

Poursuite du travail d’extraction et amplification avec les élèves de première STL Biotechnologies et une soixantaine d’élèves des collèges Aubrac et Mozart.

 

 

 

 

 

 

 

 

 




corps humain 3 D en ligne par google

10 02 2011

google met en ligne l’exploration du corps humain en 3D façon google earth.
Très efficace.
adresse : http://www.zygotebody.com/

Les heureux possesseurs d’un IPad  ou IPhone peuvent télécharger une application qui permet de retrouver l’équivalent du site mais avec des possibilités élargies comme:

– dissections virtuelles

– légendes ( anglais ou latin)

 

 




Protégé : corrections biochimie

10 02 2011

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :




Mitose

6 01 2011

quelques ressources pour réviser ou approfondir …

site académique ( Dijon ) avec cours et tests de révision

site académique (Créteil) avec une très belle microcinématographie en contraste de phase

site universitaire ( Jussieu) avec de nombreux schémas explicatifs

une modélisation en 3D vue en cours … pour réviser en anglais !Image de prévisualisation YouTube

une autre tout aussi intéressante comme tout aussi anglaise..http://www.dailymotion.com/video/xc5ccd




histologie des voies aériennes pulmonaires

30 12 2010

La mucoviscidose touche la fonction respiratoire, plus précisément les voies aériennes supérieures: trachée, bronches et bronchioles.

Cet article est un approfondissement de ce qui a été vu en cours sur l’appareil respiratoire.

Rappel anatomie et rôle de l’appareil respiratoire : voir le cours l’AT6 + livre CBSV

L’histologie des voies aériennes supérieures:

Coupe de trachée: image en lien ci dessous issue d’un site universitaire ( dernière ligne du tableau ouvert par le lien )

image coupe

Noter la présence, comme dans tout organe de plusieurs types tissulaires primaires; bien observer puis traiter le quizz proposé en lien ici : QCM trachée

Les images suivantes sont des images personnelles réalisées sur des coupes histologiques de trachée de chat observées en TD.

Vue générale ( obj X10) Rq: cliquer sur l’image pour la voir entière

coupe histologique trachée de chat X400 Ph Lacroix

Noter l’organisation semblable de la trachée chez le chat et l’homme : muqueuse/sous-muqueuse comportant fibre musculaires lisses et tissu conjonctif/conjonctif comportant vaisseaux sanguins et glandes/ cartilage.

Une autre vue à plus fort grossissement :

image à utiliser pour un schéma d’observation dans le devoir maison à remettre le mardi 6 novembre 2018.

à reconnaître : l’épithélium pseudostratifié cilié (ou épithélium respiratoire), les fibres musculaires lisses sous l’épithélium , le tissus conjonctif ( dont du cartilage) dans lequel se trouvent des vaisseaux sanguins reconnaissables aux hématies qu’ils contiennent.

Voir le document d’interprétation de l’image ci-dessus: voir

Vue de la structure de l’épithélium à fort grossissement ( obj X 100 à immersion )

épithélium respiratoire ; cellules ciliées -lame basale- cellules muscualires lisses; lumière d'un canal excréteur de glande sous-muqeuse

objectif X100

Les cils sont animés d’un mouvement régulier qui provoque le déplacement du liquide visqueux qui recouvre l’épithélium: le mucus.

Le mucus :

Composition:

eau :96 % ; sels minéraux; protéines (mucines : glycoprotéines de sécrétion dont certaines jouent un rôle dans la défense de l’organisme)

Rôles:

fonction associée du battement ciliaire et de la propriété  »collante » et visqueuse du mucus; le mucus est mis en mouvement par l’ondulation régulière des cils en direction de l’arrière gorge ( bronchioles-bronches-trachée) où il passe dans le tube digestif ou est expectoré (le fameux crachat interdit dans toute l’enceinte du lycée !). les particules inspirées (dont des bactéries) sont ainsi retirées des voies aériennes. Cela évite infections, inflammations et encombrement, donc maintient de bonnes conditions pour la fonction respiratoire.

Production du mucus:

par les cellules caliciformes :

le mucus est produit également par les glandes exocrines sous muqueuses :

(image issue de http://www.medecine.ups-tlse.fr/servpedag_p2d1/indexhisto.htm )

légendes: A cartilage; C canal excréteur; gsm glande sous muqueuse

schéma fonctionnel d’interprétation:

Image de prévisualisation YouTube

Chez un malade atteint de  mucoviscidose, le mucus est trop épais et ne permet plus un  »bon nettoyage »’ des voies aériennes supérieures et au contraire favorise les inflammations et infections pulmonaires, des bactéries restant  »collées » sur l’épithélium.

pour aller un peu plus loin :

Sources en histologie  : http://webapps.fundp.ac.be/umdb/histohuma/histohuma/index.php

Dans un poumon, voici en 1, une bronche, conduit aérophore entièrement extralobulaire. Elle se caractérise déjà à faible grossissement par une section large, bien arrondie et régulière, mais surtout, en 2, par la présence de nodules cartilagineux dans sa paroi. On voit également une section de l’artère pulmonaire, artère de large calibre qui accompagne la bronche, se ramifie avec elle ainsi qu’avec les conduits suivants intralolubaires.

Sources : http://webapps.fundp.ac.be/umdb/histohuma/histohuma/index.php




INTRODUCTION A L’ETUDE D’UNE MALADIE MOLECULAIRE:LA MUCOVISCIDOSE

2 11 2010

l’article ci dessous est un rappel de la présentation du thème d’étude sur lequel s’appuie le cours de biochimie

Qu’est ce que la mucoviscidose ?

(le plan du site de l’association vaincre la mucoviscidose a été conservé; (mise à jour le 16/04/10). Plusieurs  paragraphes ont été amendés ou modifiés, les liens conservés)

C’est une maladie génétique, toujours transmise conjointement (le plus souvent sans le savoir) par le père et la mère. La mucoviscidose est une maladie qui touche essentiellement les voies respiratoires et le système digestif.

Que signifie le terme  mucoviscidose ?


La première appellation de la maladie était  »fibrose cystique du pancréas » car les symptômes pancréatiques ont été les premiers décrits. C’est resté la dénomination anglo-saxone et québécoise de la maladie. La mise en évidence d’un mucus trop épais à l’origine des symptômes fait préférer le terme de mucoviscidose.

Ce mot est composé de : MUCUS + VISCOSITÉ = MUCOVISCIDOSE.

le mucus est le produit de sécrétion de certains épithéliums spécialisés organisés en glande sécrétrice exocrine sous-muqueuse ou d’épithéliums de revêtement contenant des cellules muqueuses ( cellules spécialisées dans la sécrétion de mucus intégrées dans la couche épithéliale: cf cellule caliciforme de l’épithélium respiratoire vu en TD). Le mucus se compose d’eau et de protéines qui lui confèrent sa viscosité. Le mucus a un rôle de protection. Chez les mucoviscidosiques celui-ci est anormalement épais et donc plus visqueux . C’est cette hyper-viscosité qui est à l’origine des symptômes de la mucoviscidose: obstruction de canaux excréteurs provoquant des problèmes digestifs et mauvais nettoyage des bronches qui favorise infections microbiennes et inflammation.

Fréquence de  la mucoviscidose

En France, un nouveau-né sur 4200 est touché par la mucoviscidose. Pour une  maladie génétique il s’agit d’une fréquence assez élevée. En France 2 millions de personnes sont porteuses du gène sans être malades (hétérozygotes) : dans la descendance d’un couple d’hétérozygotes, la probabilité d’avoir un enfant malade est de 1/4 ( Cf doc fourni en cours). Environ 200 enfants naissent chaque année en France avec la mucoviscidose.

Environ 70 000 malades au monde.

La mucoviscidose…

  • Touche aussi bien des garçons que des filles
  • Est différente d’un patient à l’autre
  • Est une maladie chronique dont la prise en charge médicale est bien organisée aujourd’hui
  • N’est pas contagieuse
  • N’affecte pas les capacités intellectuelles ni musculaires
  • Ne se voit pas et ne crée pas de handicap moteur ni mental

Pas une, mais des mucoviscidoses

La maladie peut s’exprimer de façon différente chez chaque patient. Certains sont plus touchés au niveau des poumons et d’autres au niveau de l’appareil digestif.

Une espérance de vie limitée mais en progrès constant

Grâce aux projets de la recherche et de soins, pour les enfants qui naissent en 2008, l’espérance de vie est de 46 ans, alors qu’elle n’était que de 7 ans en 1965. Mais l’âge moyen de décès de l’ensemble des patients n’est que de 27 ans.

source  : http://www.vaincrelamuco.org/ewb_pages/m/mucoviscidose.php

LA MUCOVISCIDOSE: PRÉSENTATION ( corrigé du travail fait en cours)

Après avoir lu l’article de la presse locale sur les virades de l’espoir du 26 Septembre, l’extrait du site de l’association  »vaincre la mucoviscidose » ci-dessus, lecture éventuellement complétée par des recherches personnelles, répondre aux question suivantes:

la mucoviscidose est une maladie héréditaire : oui – non

les patients souffrent de difficultés respiratoires : oui – non : les voies aériennes supérieures (trachée, bronches..) ont leur lumière bordée d’un épithélium cilié. Le mouvement en tapis roulant des cils imprime un mouvement au mucus: celui-ci est ramené dans l’arrière gorge où il passe dans l’œsophage.

la mucoviscidose est aussi appelée fibrose cystique (pancréatique): oui – non

la mucoviscidose montrent des symptômes identiques chez tous les malades : oui – non

la mucoviscidose a été une maladie mortelle : oui – non

la mucoviscidose est la maladie génétique la plus fréquente en France : oui – non

il est impossible pour un couple de savoir si son premier enfant risque d’être malade : oui- non à moins que les deux parents aient des malades dans leur famille

un enfant malade ne pourra jamais vivre normalement : oui – non : le confort de vie des malades s’est beaucoup amélioré ces 30 dernières années

la recherche fondamentale n’a rien apporté de concret pour les malades : oui – non : la recherche fondamentale en biologie moléculaire a permis d’identifier la molécule responsable des troubles observés ce qui débouche sur des traitements et de nouvelles pistes thérapeutiques. La connaissance de la composition et des rôles de la membrane plasmique ( Cf cours) sont essentiels à la compréhension de la maladie, à son diagnostic et sa prise en charge.

les malades qui naissent aujourd’hui ont une espérance de vie supérieure de plusieurs dizaines d’années par rapport aux enfants malades qui naissaient il y a 50 ans : oui – non

la mucoviscidose est due à une anomalie dans la sécrétion du mucus : oui – non

Les organes et appareils de l’organisme touchés par la maladie :

Regrouper les organes touchés par système et appareil en nommant correctement les appareils et en citant leur fonction:

(ci-dessous:  correction du support donné en cours)

Organes touchés Appareil Fonction de l’appareil
bronches (épithélium respiratoire) appareil respiratoire respiration
foie , intestin grêle, pancréas (épithélium sécréteur) appareil digestif nutrition-digestion
glandes sudoripares de la peau( sueur hyper salée) appareil tégumentaire protection, limite de l’organisme
organe: canal séminifère  (absence) appareil reproducteur perpétuation