Nano, une indienne dans la ville

Le Vif/L’Express publie aujourd’hui un article sur Nano, la voiture la moins chère du monde (1500 € soit 100 000 roupies). « La petite indienne »  part à la conquête des automobilistes au portefeuille dégarni par ces temps de récession économique. Les médias indiens ont d’ailleurs baptisé Nano « la voiture du peuple« . Si Tata Motors (fabricant automobile indien) a souffert durant les douze derniers mois, les observateurs voient l’entreprise comme l’exemple de puissance émergente indienne.  

« La presse automobile indienne a salué mardi le lancement la veille de la mini-voiture Tata Nano en y décelant « le triomphe de l’ingéniosité de l’Inde » et en la comparant aux légendaires Ford T ou Coccinelle. Ce véhicule « révolutionnaire » à 2.000 dollars est destiné aux classes moyennes émergentes de l’Inde, mais aussi à l’Occident en pleine crise économique. »

Pour Mohit Arora, responsable de JD Power Asia-Pacific, Nano va répondre à une nouvelle demande des consommateurs. Dans des propos relayés par Le Point , il affirme que  « Nano va créer un nouveau segment et devenir le chaînon manquant entre la moto et la voiture d’entrée de gamme. Elle restera la première du genre« .

Cependant, l’entreprise n’est pas prête à livrer Nano en masse car une révolte paysanne au Bengale occidental a contraint l’entreprise à déménager son entreprise de fabrication (« Nano, no ! No ! », avaient hurlé les manifestants, qui protestaient contre l’acquisition forcée de leurs terres par le gouvernement régional » / sources : Le Monde). Les automobilistes qui pourront conduire l’indienne dans la ville seront d’abord les heureux élus d’un tirage au sort… Comme le souligne Libération, cela soulage « les écologistes, terrifiés à l’idée de voir le parc automobile indien exploser avec l’arrivée de ce véhicule au prix imbattable.« 

Pour le Prix Nobel de la Paix 2007, Rajendra Pachauri, le succès possible de Nano est « un cauchemar pour ceux qui luttent pour protéger la planète. L’Inde ferait mieux de développer ses transports publics. » L’arrivée de la voiture « low cost » dans un pays peuplé par 1,1 milliards d’habitants pose évidemment la question de la sauvegarde de l’environnement… 50 à 100 millions d’Indiens sont susceptibles de se retrouver au volant de Nano.  

La transposition de la civilisation automobile (et du mode de vie occidental) au reste du monde est dangereuse pour la planète. Cependant, comment réprouver le désir d’hommes et des femmes voulant toucher du doigt le confort et la modernité dont notre société occidentale est le modèle ? Lors d’un salon de l’automobile à New Delhi, un représentant de Tata Motors avançait  « que cette voiture changera la manière avec laquelle les gens se déplacent en Inde rurale. (…) Nous sommes un pays d’un milliard d’habitants, mais la plupart d’entre eux se voient nier la possibilité de la mobilité. » Progrès pour les uns, danger pour les autres, l’exemple de Nano nous amène à une réflexion sur l’évolution de nos modes de consommation pour les années à venir…car c’est à l’échelle mondiale que se joue la question du dérèglement climatique.

E.G

Sources images : 

– Reuters

Cagle cartoons : Titre : Nano Car 
Artiste : Frederick Deligne, Nice-Matin, France
Date : 3/24/2009

2 commentaires

  1. egrange dit :

    Bonne remarque, le chiffre de 1500 euros correspond au prix actuel de Nano sur le marché indien. Ce reportage de France 2 datant de 2008 évoque les avantages et les inconvénients de cette auto.
    http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoafYZmX.html

  2. waldeck dit :

    Je l’ai vu a la télé cette voiture « nano » mais en france elle couterait 5000€ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *