Le parc naturel régional du Pilat, « presqu’île naturelle dans un océan urbain »

OBJECTIFS de la séance

  1. Je sais étudier un document
  2. Je localise et situe des repères géographiques
  3. Je construis une carte, un croquis, un schéma et sa légende

DÉROULEMENT de la séance

  • Lis attentivement les documents et réponds sur ton cahier aux questions en formulant des phrases.
  • Complète le schéma et sa légende sur la fiche distribuée

 

Bon travail !

 

DOCUMENTS 1  : Deux cartes pour situer le Parc Naturel Régional du Pilat à l’échelle nationale et régionale

1. Localise et situe le Parc du Pilat (région, département, ville et fleuve à proximité)

Afficher l'image d'origine

 

http://www.sylviculteurs-du-pilat.fr/-Les-collectivites-.html#

 

DOCUMENT 2 : Des villes à l’origine d’un Parc soumis aux pressions résidentielles et touristiques

2. Quel est l’objectif principal du Parc Naturel Régional du Pilat ?

« Les relations ville-campagne, sont à l’origine même de la création du Parc naturel régional du Pilat. En effet, le Parc du Pilat est né en 1974, de la prise de conscience des habitants des villes de leur attachement à ce massif du Pilat, aux espaces naturels riches et aux paysages exceptionnels. La première personne à émettre l’idée de créer un Parc dans le Pilat fut M. Claude Berthier, professeur au lycée Claude Fauriel de Saint Etienne, dès 1946. Vingt ans après, c’est le Docteur Bernard Muller, médecin des hôpitaux de Saint Étienne qui reprenait cette idée. Ils ont su convaincre les habitants du Pilat de la qualité de leur environnement et de la nécessité de la préserver. Le Parc et les 16 villes-portes entretiennent des relations d’interdépendance. (…)

3. Pourquoi peut-on affirmer que ce territoire rural est sous l’influence des villes ? Quelles sont les conséquences de l’urbanisation du Parc ?

Le Pilat est aujourd’hui mieux préservé et plus vivant que bien des territoires ruraux. La qualité du cadre de vie, la proximité de Lyon et Saint-Etienne amènent les urbains à venir pratiquer leurs loisirs (sports, promenades, restaurants) voire à s’installer dans le Pilat. Cet attrait de la vie à la campagne a accentué l’urbanisation de certaines communes au cours de la dernière décennie. C’est particulièrement vrai dans les vallées du Gier et du Rhône. La périurbanisation s’accompagne d’une augmentation des déplacements entre le domicile et le lieu de travail. Aussi il y un risque de voir certains sites perdre en qualité mais aussi en mixité sociale du fait de l’augmentation de l’immobilier. »

 

 

4. Observe les onglets en haut de cette page https://www.pilat-ecoacteurs.fr/ et note les principales activités économiques qu ifont vivre les habitants du Pilat. 

 

5. Complète le schéma et sa légende sur la fiche distribuée à l’aide des documents de cette page et de tes réponses.


Sources : Les documents sont extraits du site du PNR du Pilat et de Pilat2025


2 commentaires

  1. Merci, tu me feras passer tes infos sur Raidlight, ça m’intéresse. Au passage, il y a une usine Expé installée dans le Vercors, j’aimerais bien savoir ce qui bloque avec Raidlight.

  2. Florent Grange dit :

    J’ai fait la promo de la [email protected] à mes collègues de St Chamond tout à l’heure. On discutait en effet de l’étude de cas sur le Pilat qu’on voulait initier et l’un d’eux n’avait pas trouvé de « conflit d’usage ». Ton doc a l’air pas mal, je vais leur proposer – si tu permets ;) Je pensais personnellement à l’exemple économique de la société Raidlight qui s’est vu refuser son extension dans l’espace du PNR du Pilat. Elle s’est installée dans le parc de la Chartreuse.
    Pour compléter ta contribution : Voilà un autre site (que je n’ai pas encore trop exploré…) d’une asso de randonneurs motorisés. http://pilatpourtous.monsite-orange.fr/ Ils ont produit un doc annotant la charte 20025 et les points de conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *