EMC 3ème – « Vous n’aurez pas ma haine »

Le 13 novembre 2015, le journaliste Antoine Leiris perdait sa femme dans l’attentat du Bataclan à Paris. Quelques jours après, il avait posté sur Facebook une lettre dans laquelle il déclarait « Vous n’aurez pas ma haine ».

1. À qui s’adresse la lettre d’Antoine Leiris ?
2. Qu’entend-il par « âmes mortes » ? (ligne 4)
3. Pourquoi Antoine Leiris ne cède t-il pas à la haine ? Surligne un passage du texte et explique-le.
4. Que ressens-tu à la lecture de ce texte ?
5. Lutter contre le terrorisme c’est aussi se battre pour la liberté. Explique pourquoi.

Jeudi, nous allons assister à la pièce « Djihad » d’Ismaël Saidi à l’Opéra théâtre de Saint-Étienne. Ce sera l’occasion de débattre avec les artistes du processus de radicalisation qui fait basculer des jeunes dans le terrorisme islamiste.

À lire : Charlie Hebdo : pourquoi des dessinateurs de presse ont-il été assassinés ?

À lire : Une BD prenante sur le processus de radicalisation et le parcours d’un jeune français happé par Daech -> L’appel de Galandon et Mermoux

« Les attentats de novembre 2015 ravivent de douloureux souvenirs. Depuis le massacre survenu au siège de Charlie Hebdo, de nombreux auteurs/dessinateurs ont éprouvé le besoin de se libérer d’un poids, lourd à porter seul. Plusieurs bandes-dessinées touchantes sont là pour l’attester. L’appel apporte une nouvelle vision. Avec cette œuvre, Laurent Galandon et Dominique Mermoux, créent un point de départ. À l’image d’un adolescent aux portes de la radicalisation, et de sa mère qui assiste, à distance, à la transformation de son fils. L’appel ou l’interminable attente de Cécile. Pour espérer sauver Benoît.« 

L'Appel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *