Archive pour Emmanuel Grange

EMC/GEO – PROJET Les Bâtisseurs de possibles

Au moment où les conséquences du changement climatique s’inscrivent dans notre quotidien, tu vas enquêter sur ce qui se passe mais aussi agir. Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020 et vous pourrez faire part de vos propositions à l’équipe municipale de Firminy. À vous d’identifier un problème qui vous touche en ville afin d’imaginer une solution et si possible la mettre en application !

__________________________________

Interventions : Mme Szostak (fonctionnaire territoriale en charge du développement durable) et Mme De Beaumont (élue / à confirmer) interviendront au collège pour vous aider à diagnostiquer ce qui se fait à Firminy et ce qu’il reste à faire.

Cette séquence a été bâtie dans l’esprit de la démarche des Bâtisseurs de possibles, une pédagogie active qui permet d’accompagner les élèves dans un projet coopératif où ils ont un rôle central. Ce sont eux qui prennent l’initiative, ils en sont les principaux acteurs. Le groupe classe travaille en pédagogie de projet : les élèves sont placés en situation de résolution de problèmes, participant de fait au processus d’apprentissage.

ACTIVITÉ 1 : Je coopère avec mes camarades pour comprendre le changement climatique

On a réussi si nous avons réalisé un schéma clair expliquant les causes et les effets du changement climatique

ACTIVITÉ 2 : Je mets en relation des documents de nature différente et je rédige une synthèse

On a réussi si nous avons identifié un problème qui nous concerne en tant que citadin

La réhabilitation de la Place du Breuil avec le débat autour de sa piétonnisation sera au cœur de la réflexion.

On en est où ? À lire, un article du Progrès daté de septembre 2019.

Fait avec Padlet

Infographie Quelles villes pour demain ? / source : ADEME, février 2019

ACTIVITÉ 3 : Je m’engage dans une réalisation ou un projet collectif

On a réussi si nous avons imaginé une solution au problème identifié

ACTIVITÉ 4 : Je m’informe dans le monde du numérique

On a réussi si nous avons identifié une ressource numérique et exercer notre esprit critique

Clique ici pour accéder à l’activité « Changement climatique : qui dit vrai ? » (ressource à venir)

 » title= » » width= »20″ height= »20″>

ACTIVITÉ 5 : Je rédige un texte

On a réussi si nous avons rédigé une lettre expliquant notre projet à Mme Szostak et Mme de Beaumont

ACTIVITÉ 6 : Je participe à l’oral pour débattre et rendre compte de mon travail

On a réussi si nous sommes en mesure de confronter nos opinions et d’expliquer notre projet

 

3ème H3 – La Seconde Guerre mondiale : une guerre d’anéantissement (1939-1945)

CONTEXTE : Qui se bat ? Pourquoi ?

1. Les deux phases de la guerre

Compétence : Je mémorise et situe les grands repères historiques grâce à une carte mentale

http://lewebpedagogique.com/lapasserelle/files/2013/02/carte-mentale-DGm.jpg

Retrouve des événements et aspects de la Deuxième Guerre mondiale dans le dessin animé Blitz Wolf de Tex Avery (1942)

2. Les génocides des Juifs et des Tziganes

ACTIVITÉ : Histoire des arts – Maus de Art Spiegelman

Deux liens pour répondre à vos questions sur le génocide (ex : pourquoi les Juifs/les Tziganes ?)

Assassiner : la mission des Einstazgruppen

 

« Le 22 juin 1941, Hitler déclenche l’opération Barbarossa, portant la guerre en Union Soviétique. Cette guerre d’un type nouveau est conçue par les nazis comme une guerre d’anéantissement et comme une guerre idéologique. L’enjeu est d’importance : expansion territoriale à l’Est, destruction du bolchevisme et annihilation du judaïsme, les nazis assimilant l’un et l’autre.

Au printemps 1941, quatre groupes d’interventions mobiles (les Einsatzgruppen) sont formés en vue de liquider sur place les cadres du parti communiste et les Juifs. Les 3 000 hommes qui composent ces unités spéciales sont tous des volontaires commandés par des officiers dont certains exerçaient une profession libérale ou une fonction intellectuelle avant-guerre. » [source]

Un camp de la mort : Auschwitz-Birkenau

 

+ d’INFOS

3. Un autre exemple de violences de guerre : la guerre du Pacifique et l’utilisation de la bombe atomique

Le point de départ : le bombardement de la base américaine de Pearl Harbor le 7 décembre 1941

La guerre du Pacifique (1942-1945) -> voir dossier p 56 et p 59

Hiroshima et Nagasaki : comment en est-on arrivé là ?

Le bombardement d’Hiroshima et de Nagasaki est un tournant de la Seconde Guerre mondiale mais aussi dans l’histoire de l’humanité. Pour comprendre l’utilisation de l’arme atomique par les Etats-Unis, clique sur l’image et tu accéderas à une infographie très claire réalisée par l’AFP et Curiosphère.tv.

L’essentiel

Le 8 mai 1945, l’Allemagne capitule mais les forces de l’Axe ne sont pas toutes vaincues. Le Japon tient tête aux Américains et défend les territoires conquis durant la Seconde Guerre mondiale. Pour vaincre le dernier pays de l’Axe encore en guerre, le président américain Harry Truman décide d’utiliser la bombe atomique. Cette arme a été mise au point grâce au projet Manhattan et testée la première fois en juillet 1945 dans le désert du Nouveau-Mexique. Le 6 août 1945, le bombardier Enola Gay survole la ville d’Hiroshima et largue « Little boy », une bombe à l’uranium équivalente à 15 000 tonnes de TNT. Trois jours plus tard, « Fat man » est largué sur Nagasaki. Le bilan de ces deux attaques est très lourd : près de 400 000 personnes perdront la vie sur le coup ou suite à leurs blessures/séquelles de la radioactivité. Le 15 août, l’empereur Hirohito annonce que le Japon va capituler, cette décision est effective le 2 septembre 1945.

 

EMC 6ème – Les émotions à travers l’art

Pour vivre avec les autres, il faut déjà apprendre à se connaître et à gérer au mieux ses émotions. Comme nous n’avons pas tous un Jiminy Cricket sous la main, nous ferons ce travail ensemble en utilisant plusieurs œuvres d’art.

millennial-pinocchio

ACTIVITÉ 1 : Les émotions, mes émotions

  1. J’identifie les émotions et j’apprends à mieux les gérer
  2. Je comprends que l’art sert à exprimer des émotions
  3. Je comprends l’expression : ‘avoir conscience de’

ACTIVITÉ 2 : le migrant, un voyageur comme les autres ?

  1. Je suis sensible à l’art et à l’actualité
  2. J’étudie une sculpture de Bruno Catalano
  3. Je connais ce que dit la loi
https://1.bp.blogspot.com/-_m9CZSCkAPU/V4N8XGj6FLI/AAAAAAAFv8A/KyUviI1Qua4NnRlltCYFFI1L69V6PxtlwCLcB/s1600/Bruno%2BCatalano%2BTutt%2527Art%2540%2B%252846%2529.jpg

Les sculptures en bronze de Bruno Catalano. Le grand Van Gogh a été installé sur un quai de Marseille en 2013.

 
BIOGRAPHIE de Bruno Catalano
 
« Né au Maroc en 1960, d’origines multiples et méditerranéennes, Bruno Catalano et sa famille sont contraints à l’exil en 1975. Débarqué à Marseille avec l’espoir d’une vie nouvelle, il garde en mémoire la douleur du déracinement. Devenu marin à 18 ans, puis électricien, il rencontre l’art et la sculpture sur argile à 30 ans, à travers des artistes tels que Rodin, Giacometti, César. Il décide alors d’y vouer son existence. »
 
EXPLICATION du travail de Bruno Catalano
 
« Une valise, un homme. Il s’en empare, et se lance vers l’inconnu. Voyage volontaire vers un horizon qu’on embrasse et qu’on voudrait infini, ou voyage forcé, contraint par l’exil et la souffrance, en quête de liberté et guidé par la survie. Le voyageur de Bruno Catalano est cet homme laissé à lui même, un homme propulsé dans l’infini du temps et de l’espace.« 
 

Voyager, migrer : ce que dit la déclaration universelle des Droits de l’Homme (1948)

« Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. 
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14

1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. »

Ce qu’écrit le collectif National des Droits de l’Homme ROMEUROPE

« Tout citoyen de l’union européenne a le droit de circuler et de séjourner librement sur le territoire des Etats membres; la liberté de circuler est accordée pour trois mois, sous réserve de ne pas troubler l’ordre public et de ne pas être «une charge» pour le système d’assistance sociale.
 
Au-delà de trois mois, le droit au séjour des citoyens de l’union est soumis à des conditions limitatives : travailler, étudier ou disposer de ressources suffisantes. Ces critères rendent l’exercice de la libre circulation beaucoup plus complexe pour les européens pauvres. Ils réduisent sensiblement leur possibilité d’accès au droit commun, d’autant qu’ils sont appliqués de façon beaucoup plus dure aux personnes vivant en bidonville et en squat.« 
 
 
 

3ème H2 – Démocraties fragilisées et expériences totalitaires (1919 – 1939)

CONTEXTE : L’Europe entre les deux guerres mondiales

ACTIVITÉ – Réponds aux questions 1 à 5 p 39

Compétence : Je mémorise et situe les grands repères historiques

1. L’URSS de Staline, un État totalitaire

LE COURS

Compétence : J’argumente à l’écrit et à l’oral sur les résultats de mon travail

ACTIVITÉ – Fais l’activité p 40-41 en t’aidant du coup du pouce

2. L’Allemagne nazie d’Adolf Hitler, un État totalitaire

LE COURS

Compétence : Je pratique différentes langages en Histoire (texte ou BD) 

ACTIVITÉ – Clique ici pour accéder à l’activité : Histoire des arts – Education for death (1943), j’étudie un dessin animé de propagande de Disney

3. L’expérience démocratique du Front Populaire en France

LE COURS

Compétence : Je réalise une production multimedia

ACTIVITÉ – Choisis entre l’itinéraire 1 ou 2 p 46 – 47. Si tu choisis l’itinéraire 2, tu peux réaliser ta production avec Adobe Spark.