Archive pour Actualités

Le 7 juin 2009, pourquoi voter aux élections européennes ?

Nous sommes Européens et un grand moment de la vie démocratique communautaire se profile à l’horizon. Le 7 juin 2009, les citoyens des 27 états de l’UE choisiront les députés du Parlement européen. Elus pour 5 ans, les députés ont pour mission :

  • de représenter les citoyens européens
  • de voter les lois et le budget européens avec le Conseil des ministres
  • de contrôler les autres institutions européennes

Le site des élections européennes 2009 démontrent l’importance du vote en insistant notamment sur le rôle que joue le Parlement dans la vie quotidienne des Européens. Pourtant les médias, qui nous informent peu sur le sujet, relaient des sondages inquiétants. A l’heure actuelle, un Français sur deux (51%) ne compte pas aller voter. En 2004, l’abstention avait culminé à 54% et les sondeurs annoncent que 2009 sera peut-être pire…

Pourquoi une telle abstention ? Certains reprochent à l’Europe son manque d’efficacité face à la crise. Beaucoup méconnaissent les rouages complexes des institutions européennes. Jacques Delors qualifiait l’Union européenne d’OPNI (Objet Politique Non Identifié) et cela se vérifie aussi aujourd’hui.

Quoiqu’il en soit, s’abstenir c’est laisser les autres choisir à sa place. La campagne d’information lancée par la France donne aux citoyens des outils permettant de comprendre l’intérêt de ces élections.

Le spot pour inciter les Français à voter est réussi et instructif. Il retrace l’histoire de la construction européenne en faisant défiler les visages, les valeurs, les projets et les réalisations de l’Union européenne. Un excellent document pour travailler sur les aspects de la puissance de l’Union européenne… et comprendre la nécessité du vote.

Consignes :

  1. Visionnons une première fois le clip
  2. Lire la fiche "L'UE, les réalisations d'une puissance mondiale"
  3. Après un deuxième visionnage, complète la fiche (réalisations / domaines de puissance)
  4. Clip + autres documents : Pourquoi l'union fait la force ? Pourquoi élargir l'UE ?
  5. Rédaction d'un citoyen en herbe : Motive tes parents à aller voter le 7 juin en leur donnant trois arguments sur l'utilité du projet européen.

Jurassic Parking : Chrysler bon pour la casse ?

L’industrie automobile américaine est en crise. En décembre, les patrons du Big Three – General Motors, Ford et Chrysler – suppliaient le Congrès américain de leur accorder un crédit-relais de 25 milliards de dollars pour éviter le pire. Aujourd’hui, Chrysler se déclare en faillite. La Tribune de Genève relaie les propos du président américain qui commente cette décision. Pour lui, Chrysler n’est pas encore bon pour la casse. 

« Personne ne doit se méprendre sur le sens » de cette procédure de faillite, a déclaré Barack Obama à la Maison Blanche. « Ce n’est pas un signe de faiblesse mais plutôt un pas supplémentaire » sur la voie de « la renaissance de Chrysler« . « Pendant trop longtemps« , a souligné le président américain, « Chrysler a avancé trop lentement pour s’adapter (…), concevant et construisant des voitures qui étaient moins populaires, moins fiables et moins économes en carburant que ses concurrents étrangers. » 

Dépassées, les grosses cylindrées américaines sont en route pour Jurassic Parking. En attendant la dolce vita et le lifting à l’italienne ?

Sources :

Jurassic Parking, par Hajo de Reijger, avril 2009, Cagle cartoons

La galerie cartoons de Courrier International : le secteur automobile face à la crise 

Pour aller plus loin : Nano, une indienne dans la ville

Les trésors de la Bibliothèque Numérique Mondiale

L’UNESCO vient de lancer la Bibliothèque Numérique Mondiale (BNM). L’objectif est de rendre accessible des documents conservés dans les plus grandes bibliothèques de la planète. Le site est disponible en sept langues et couvre tous les continents. L’histoire de l’humanité est à parcourir au gré de ses envies, par thèmes, par continents ou périodes. Pour l’instant, 1170 « objets » sont en ligne (textes, images, documents sonores, films, …) comme autant de trésors semés par l’UNESCO pour découvrir l’histoire des hommes.

A chacun sa chasse au trésor… alors n’hésitez pas à faire part de vos trouvailles.

…voici ma sélection

A écouter : l’une des premières versions de la Marseillaise effectuée vers 1898-1900 par Henri Lioret. Pour l’instant la BNM ne compte que 5 documents sonores… Espérons qu’ils garniront leurs rayonnages.

A voir : le jeu de France réalisé par Pierre Duval (1619-83) qui montre que dès le XVII°s qu’on peut apprendre en s’amusant.  « Duval est le premier en France à concevoir des jeux géographiques destinés à informer et instruire tout en divertissant. » Jeu de France est un jeu de l’oie composé de 63 cases, chacune représentant une province, sauf la dernière, qui contient une carte du royaume dans son ensemble. Le jeu offre un aperçu des clichés et stéréotypes que les Parisiens appliquaient aux provinces françaises. La Bretagne est connue pour sa débauche, Tours pour ses jolies avenues, Forez pour ses couteaux et ciseaux (…).« 

A découvrir : L’enfant prodige de Dharma, un conte japonais du XVIII°s où un jeune garçon transformé en serpent devient finalement empereur…

L’hommage à Maurice Druon : « Ami, entends-tu … »

Londres. 1943. Deux hommes rédigent le texte d’une chanson qui deviendra l’hymne de la Résistance française. Joseph Kessel dit alors à son neveu : « C’est peut-être de nous deux tout ce qu’il restera« . Le temps semble lui avoir donné raison…

Ce neveu, c’est Maurice Druon. Ecrivain et homme politique, Maurice Druon est décédé la semaine dernière. Aujourd’hui, ses obsèques ont rassemblé de nombreuses personnalités. Nicolas Sarkozy a rendu hommage à la mémoire de l’auteur de la « Marseillaise de la résistance », un chant dont les paroles universelles résonneront encore demain. 

« Ami, entends-tu dans tous les coeurs de tes amis réunis ici autour de toi la douleur de t’avoir perdu et la joie de t’avoir connu ? Ami entends-tu ce soir l’hommage que t’adresse la Nation tout entière que tu as si noblement servie ? »

Rédigeant une contribution pour le site Les Clionautes, je me suis intéressé à l’histoire de ce chant dans le cadre d’une étude sur :

La Seconde Guerre mondiale en chansons : les voix de la France après la débâcle.

http://www.deljehier.levillage.org/telechargements/le_chant_des_partisans.mp3

« Le chant des partisans », une chanson engagée de la Résistance

 « Elle fit de son talent une arme pour la France » : cette phrase de Charles De Gaulle à propos d’Ana Marly résume l’œuvre de celle que l’on surnomma « le troubadour de la Résistance ». Depuis Londres, cette artiste d’origine russe composa la musique de l’hymne officieux de la France libre. Le 30 mai 1943, depuis un hôtel de la banlieue londonienne, Joseph Kessel et son neveu Maurice Druon vinrent poser leurs textes sur la mélodie : le Chant des Partisans fut interprété le soir même dans la capitale britannique. Cette « Marseillaise de la Résistance » a été commandée par le réseau Libération et son chef Emmanuel d’Astier de la Vigerie au motif que l’on « ne gagne la guerre qu’avec des chansons ».

Diffusé clandestinement en France, le texte est médiatisé par les émissions de la BBC faites sous l’indicatif « Honneur et Patrie ». Parachuté par les aviateurs britanniques et transmis par la bouche à oreille, cette ode à la liberté sera chantée par les résistants dans les prisons ou au moment de leur exécution. Le manuscrit original de cet hymne emblématique de la Résistance et de la Libération (trois feuillets d’un cahier d’écolier où le chant est rédigé à l’encre bleue) est depuis 2006 classé comme monument historique, une œuvre marquante de notre patrimoine immatériel. 

Image : agence Reuters/Philippe Wojazer / 20.04.09

Sources : L’histoire du chant des partisans sur le site de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes